2017-2021 : 5 ans au service des entreprises et des territoires

 « La  mandature  2017-2021  a  été  celle  de  tous  les  défis. Dans  ce  contexte  jamais  vu,  la  CCI  Hauts-de-France, avec ses  élus  et  collaborateurs,  a cherché  à  être  plus  que  jamais  agile,  innovante,  réactive  pour  être  utile  aux  entreprises et aux territoires de notre région. »

Philippe HOURDAIN
Président de la CCI Hauts-de-France.

– En première ligne face à la crise –

> Le bras armé de la relance

Face  à  une  crise  que  personne  n’avait  vu venir  et  qui  a  paralysé  toute  l’économie,  le réseau  CCI  Hauts-de-France  s’est  plus  que jamais  mobilisé  pour  jouer un rôle décisif d’aide et de soutien aux entreprises.

La  CCI  a mis  en  place  instantanément une  cellule de crise  dédiée  qui  a permis,  avec  la  task  force  régionale  réunissant  l’ensemble  des  acteurs,  de  répondre dans  l’urgence  aux  besoins  immédiats  des entreprises,  en  utilisant  des  canaux  de  communication  innovants  et  massifs  :  Facebook live réunissant plus de 300 000 personnes, documents  d’informations reprenant  l’ensemble  des  dispositifs  de soutien, plateforme web  dédiée  permettant  de  faire jouer la solidarité entre entreprises.

0
30000
entreprises
contactées

Bras armé des différents plans de relance (national et régional), la CCI a par ailleurs mis en place, en un temps record, un plateau téléphonique  d’appels  sortants  qui  a  permis d’aller au contact de plus de 30 000 entreprises (commerce et industrie).

Les différents dispositifs mis en place ont aussi été répertoriés au sein du site « les-aides.fr », administré par la CCI Hauts-de-France pour l’ensemble du réseau consulaire français, et qui se classe  au premier des sites internet des CCI de France les plus consultés (2 millions de visiteurs par an).

> Le commerce : de la crise à la résilience

Parce  que  la  CCI  Hauts-de-France a  au  cœur  de  sa  mission  le  rôle  de  soutien  à  l’entrepreneuriat  et  d’accompagnement  des  entreprises  à  tous  les  stades  de  leur  vie,  notre réseau a approfondi son offre de services auprès de toutes les catégories d’entreprises  et  en  particulier  celles  du commerce et de l’industrie. Ainsi,  jamais  au  cours  de  ces  20  dernières  années,  la  région  Hauts-de-France  n’a  enregistré autant de créations d’entreprises que durant cette mandature.

Le réseau des CCI s’est aussi attachée à donner aux commerçants les moyens de leur résilience : installer  des  nouveaux  services  (vente  en ligne,  à  emporter,  livraison  à  domicile,…), moderniser  leur  image,  capitaliser  sur  les nouvelles  tendances  de  consommation,  faire  évoluer  leur  modèle  économique, viabiliser et développer leur activité.

Symbole de cette politique volontariste de résilience par la digitalisation et la proximité, la création de deux marketplaces à l’immense succès, notamment lors du pic de la crise sanitaire : « Mes Commerçants du Grand Hainaut »  depuis 2017 et « Aisne shopping »  depuis 2020.

– Rev3 : faire des Hauts-de-France la 1ère région durable et connectée –

Parce  que  les  mutations  n’ont  jamais  été  aussi  profondes  et  rapides,  dans  un  environnement  incertain  qui  présente  autant  de  risques  que  d’opportunités  économiques,  sociétales et  environnementales,  l’anticipation  et  la  préparation  de  l’avenir  sont  capitales  pour  garantir l’attractivité et le développement des entreprises de notre région.

C’est pourquoi la  CCI Hauts-de-France,  à l’initiative  avec  le  Conseil  Régional  de  la  dynamique  rev3,  a  amplifié  et  poursuivi  ses actions pour faire des Hauts-de-France la première région durable et connectée.

Au-delà  d’une  vision  partagée,  rev3  a construit  avec  un  collectif  d’acteurs,  tant technique  que  financier,  un  dispositif  complet  d’accompagnement  opérationnel  et concret  pour  les  entreprises  de  tous  secteurs  et  de  toute  taille  :  éco-production,  ingénierie  de  projets,  bioéconomie, financement…

Parce que la  transition  vers  une  économie  plus  verte passe  plus  que  jamais  par  la  promotion  de jeunes  initiatives, la  mission  rev3  a eu  à  cœur  de  favoriser le développement d’une  nouvelle économie par les  jeunes pousses avec le réseau des accélérateurs rev3. Au  total,  ce  sont,  avec  l’implication  des  collectivités  territoriales  et  de  grands  partenaires,  10 accélérateurs dans toute la région  qui  ont  été  lancés,  pour  plus  de 100  jeunes  pousses  innovantes  et  PME  en croissance.

Afin de renforcer l’attractivité et la compétitivité de la région, la mission Rev3 a aussi consacré ses efforts au développement de filières d’avenir à forte valeur ajoutée et créatrices d’emplois :  biométhane (plus de 40 unités de biométhane  injecté partout  en  région),  électromobilité (installation  de  gigafactories  et  d’une filière  batterie), hydrogène (développement de l’hydrogène vert), bioéconomie (soutien à Eura  Industry  Innov’).

Pour accélérer ces transformations, un dispositif de financement unique en France a été mis en place durant cette mandature : Rev3 financement. Doté de 650 millions d’euros, il s’appuie sur un collectif d’acteurs financiers publics et privés qui vise à apporter des nouveaux moyens en appui des projets de territoires, au développement des entreprises et à la structuration des filières d’avenir.

– Une nouvelle ère pour la formation –

Dans un monde en constante mutation, la  montée  en  compétences  des  collaborateurs  et  des  dirigeants tout  au  long  de  la  vie s’avère essentiel et représente un  levier  déterminant  de  la  compétitivité  des  entreprises.

C’est pourquoi, fidèle à sa mission d’origine, la CCI Hauts-de-France forme plus de 30 000 personnes par an, et s’impose de facto comme un acteur de premier plan de la formation en région.

Tout au long de cette mandature, le réseau CCI a déployé une ambition forte sur sa mission de formation qui se décline à travers 3 axes majeurs : un maillage territorial renforcé pour être au plus près des entreprises (en témoigne la récente alliance avec Startevo, acteur majeur de la formation sur l’audomarois et le littoral), une offre de formation adaptée pour mieux répondre à leurs besoins et une modernisation des outils pour répondre au défi de la digitalisation.

Cette stratégie gagnante a permis à la CCI Hauts-de-France de devenir la première CCI à obtenir la certification Qualiopi des organismes de formation, récompensant une démarche de qualité réellement opérationnelle sur l’ensemble du territoire.

– La conquête de l’international –

> Cap sur l’export

Parmi  les  missions  de  la  CCI,  l’accompagnement  des  entreprises  à  l’export  tient  une place  toute  particulière. C’est  donc  au  service  des  entreprises  que le  savoir-faire  reconnu  de  CCI  International s’est  renforcé  tout  au  long  de  cette  mandature.

La  CCI  Hauts-de-France  a  par ailleurs été  la  première à s’engager  dans  l’expérimentation, avant généralisation nationale, de la Team France Export, équipe unique de CCI International, Business France et BPI France, chargée de déployer de nouveaux dispositifs comme le Compte Individuel Export (CIE) à destination notamment des entreprises primo-exportatrices.

> Le Brexit, entre risques et opportunités

Main  dans  la  main  avec  la  Préfecture  de Région,  les  services  de  l’État  concernés,  la Région  et  l’ensemble  des  collectivités  territoriales,  la  CCI  Hauts-de-France  s’est  mobilisée  dès  les  premières  annonces  pour informer  les  entreprises  de  la  région  et  les aider  à  anticiper  les  impacts  de  la  nouvelle frontière sur leurs activités.

Le  risque  de  «  collapse  »  (souvent  craint)  a ainsi  pu  être  évité  grâce  à  l’action  concertée et exemplaire  de  toute  la  chaîne  d’acteurs  à  laquelle  la  CCI  Hauts-de-France  a activement participé.

La  sortie  du  Royaume-Uni  de  l’Union  européenne  est  aussi porteuse,  pour  les  Hauts-de-France,  d’opportunités nouvelles et implacables  en  vertu  de  la  proximité  géographique  unique  de  notre  région  avec  le territoire britannique. C’est  dans  ce  cadre  qu’un  plan  d’actions  a été  mis  en  place  pour  «  tendre  la  main  à nos  amis  britanniques  ».  Il  s’est  traduit  par l’installation,  avec  l’aide  de  la  CCI  Hauts-de-France,  d’un  bureau  de  représentation  permanente  à  Londres  qui  a  fait  suite  à  une délégation  de  250  chefs  d’entreprises  et partenaires  des  Hauts-de-France  dans  la capitale britannique, le lancement d’un club d’affaires baptisé le « Channel Hub », l’ouverture d’un business lounge à Lille ou encore la création de nouvelles formations (formalités d’exportation, fiscalité, règles phytosanitaires…).

– Bâtir et gérer des infrastructures motrices de développement économique –

« Parce  qu’il  n’y  a  pas  d’économie  performante  sans  grandes  infrastructures et que la proximité  est  dans  l’ADN  de  la  CCI,  nous  avons au cours de cette mandature œuvré au déploiement de grands  projets  ambitieux dans tous les territoires. »

Jamais au cours de l’histoire consulaire, autant d’investissements n’auront été consacrés au  développement  des infrastructures portuaires comme en témoigne le rôle majeur de la CCI dans la construction du nouveau port de Calais, plus grand chantier portuaire européen, représentant un investissement de 863 millions d’euros. Ce nouveau port est un formidable poumon économique pour notre région, porteur de développement, d’attractivité et d’emploi.

Afin d’impulser et d’amplifier les partenariats entre les ports des Hauts-de-France, la CCI Hauts-de-France a été à l’initiative de la création de la Fédération Norlink, un collectif inédit piloté par la CCI,  qui  regroupe  aujourd’hui  une  centaine  d’acteurs  publics  et  privés  autour d’un  même  objectif : faire  des  Hauts-de-France le  «  hub  » portuaire et logistique de l’Europe du Nord.

Par ailleurs, véritable terre d’excellence de la logistique, la CCI et ses partenaires ont lancé au  printemps  2021  le  projet  de  Cité Internationale  de  la  Logistique  et  de  la Supply  Chain,  un  outil  unique  en  Europe pour faire des  Hauts-de-France la région européenne leader de la Green Logistique.

Ce  grand  projet  structurant  dont  l’investissement  est  chiffré  à  40  millions  d’euros sera  opérationnel  à  partir  de  2022-2023  avec plusieurs milliers d’emplois à la clé et permettra de préparer l’ouverture du Canal Seine-Nord Europe.

Projet du siècle aux opportunités business considérables, la CCI Hauts-de-France a consacré tous ses efforts pour que le Canal Seine-Nord Europe soit un véritable levier de développement pour toutes les entreprises régionales. Avec le Conseil régional, elle pilote aujourd’hui le dispositif Canal Entreprises qui permet aux entreprises régionales de se positionner sur les marchés publics du Canal (3,5 milliards d’euros). C’est un service d’accompagnement inédit qui propose notamment de mettre en réseau les entreprises à travers la plateforme CCI Business.

La CCI-Hauts-de-France, un modèle unique en France

La volonté de régionalisation était d’être forts ensemble afin,  dans  la  collégialité,  de définir  des  stratégies  plus  ambitieuses au  plan  régional,  en  bénéficiant  de  l’effet réseau  tout  en  préservant  la  proximité  et la vie des territoires.

La  création  d’un  établissement  régional  unique  a en effet  permis  de rendre  plus  cohérente  et  plus  visible  l’action de notre réseau.

Nous  l’avons  vu plus  particulièrement durant  la  crise  sanitaire, l’échelon  régional  a  permis  au  réseau  CCI  d’être l’interlocuteur de référence du monde économique  dans  le  dialogue avec les pouvoirs publics.

La  Cour  des  Comptes  a  d’ailleurs souligné,  dans  son  rapport,  la réussite de l’expérience  de  régionalisation  globale menée à  l’échelle  du  réseau  consulaire  des Hauts-de-France  (p.204  Tome  2  du  rapport)  :  « l’expérience montre que le regroupement d’établissements en un établissement régional unique ne conduit pas nécessairement à remettre en cause les implantations territoriales de proximité auxquelles les utilisateurs  (en  l’occurrence  les  chefs  d’entreprise) sont attachés. Comme le montre l’exemple des Hauts-de-France, un équilibre peut être trouvé entre la rationalisation du réseau et le maintien de la proximité ».

Comme  toute  entreprise,  la  CCI Hauts-de-France a aussi été confrontée  à  des  défis  de  transformation interne qui  auront  été  l’occasion, durant cette mandature,  de  lancer  un  vaste  projet  stratégique  de  transformation : CAP 2022. Cette  révolution culturelle du modèle de fonctionnement  s’est  traduite  par  un  chantier  collaboratif  élus/collaborateurs avec  une  volonté forte  :  continuer  à  offrir  un  service  performant  et  de  qualité  aux  entreprises.

Cette démarche témoigne de la capacité de résilience du réseau consulaire en quête constante d’agilité pour mieux répondre au besoin des entreprises.

Consulter ou télécharger le bilan de mandature complet en pdf

A lire également

création - reprise

Je crée une entreprise avec des associés : quelle forme juridique choisir ?

Si vous souhaitez entreprendre à plusieurs, que les investissements de départ sont relativement importants, il va falloir commencer par créer ...

tourisme

Prenez part à l’Année de la Gastronomie

Un appel à projets national, pour soutenir les initiatives de valorisation de la gastronomie sur tout le territoire !

Situation économique des entreprises Hauts-de-France au 3ème trimestre 2020
conjoncture - économie

Situation économique des entreprises en Hauts-de-France au 3ème trimestre 2021

Le 3ème  trimestre 2021 connait une accélération de l’activité des entreprises