Villes Soeurs : un projet d’avenir pour le territoire

La CCI Littoral Hauts-de-France, avec le département de la Seine-Maritime et la Communauté de Communes des Villes Soeurs s’est saisie d’une réflexion concernant l’attractivité économique de l’agglomération des Villes Soeurs.

Une présentation de cette étude par François Lavallée, Président de la CCI Littoral et Jérôme David, vice-président, a été proposée au Carré des Affaires à Oust-Marest.

 

« L’heure des territoires a sonné ! » tel est le maître mot pour Jérôme David, vice-Président de la CCI Littoral Hauts-de-France, face à l’avènement de la 4e révolution industrielle. Avec le Digital, nous allons assister à une « déconcentration » par la connexion des territoires.
« La logique d’hier se trompe d’époque » précise t-il. Fin des modèles verticaux, développement des petites structures dans l’esprit start-ups, avènement des circuits courts, passage au 4.0 pour nos entreprises, nous vivons un changement complet de paradigme.
Face à ces bouleversements, notre territoire complexe, réparti sur chaque rive de La Bresle, dispose de toutes les composantes pour réussir. Il s’agit de bien les orchestrer autour d’une vision de cet espace à partager.

 

Ce projet a été déterminé à partir d’un diagnostic s’appuyant sur :

 

Des enjeux économiques qui constituent de véritables atouts

  • Territoire d’industrie (1 salarié de l’industrie/ 8 habitants),
  • Territoire de Tourisme avec 170 établissements pour près de 700 salariés,
  • Importance de son tissu commercial avec 420 établissements pour 1 280 salariés,
  • et le port, situé au coeur des 3 villes qui concentre 1200 emplois directs et indirects.

Des enjeux urbains

  • La césure de l’emprise ferrée entrave la circulation transversale entre les 3 villes,
  • L’engorgement des RD 1015 et 1915 à l’entrée des villes, génère une lente asphyxie de la logistique du port dans le cadre du développement urbain.

Des enjeux environnementaux

  • un poumon vert composé d’espaces naturels boisés et de zones humides, demeure inaccessible
  • La rivière La Bresle

Pour s’inscrire pleinement dans ces évolutions et répondre aux enjeux économiques de notre territoire, quelle vision de la CCI pour ce projet ?

Sur le volet économique

  • Reconquête des emprises SNCF et du quartier de la gare du Tréport qui va améliorer l’attractivité touristique, l’optimisation du foncier, la faisabilité des voies vertes et des zones de parkings,
  • Désenclavement des activités industrielles, commerciales et tertiaires, dont le port du Tréport, la prairie de Mers-les-Bains et le lycée régional d’Eu.

Sur le volet urbain

  • Création d’un pôle multimodal de la Communauté de Communes des Villes Sœurs devant le nouveau terminus,
  • Récupération d’un espace foncier stratégique, colonne vertébrale des 3 villes,
  • Disparition du trafic poids lourds dans les 3 centres-villes,
  • La gare du Tréport devient monument mémoire du site avec reconversion autour des activités touristiques (maison du Tourisme, musée de la pêche…)

Sur le volet environnemental

  • Création et valorisation des espaces naturels et paysagers autour du quartier de la gare
  • Accès naturel au poumon vert avec le développement des voies douces,
  • Solutions et réponses aux risques de submersions marines,
  • Mise en valeur du patrimoine naturel et de ses zones humides remarquables.

Sur le plan de l’attractivité, notre territoire dispose des atouts (filières d’excellence, qualité de vie…) qui lui permettent d’occuper et revendiquer une place de leader dans sa compétition avec les autres territoires.

La presse en parle

 

Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button