Comment vendre sur les réseaux sociaux quand on n’y connaît rien ?

Nos conseillers sont là pour vous en dire plus
Yann Moreira Chargé de Mission Numérique

Aisne

03 23 06 02 26
Julie Marsol Conseillère numérique

Artois

03 21 23 84 70 06 15 91 39 78
François Pottiez Conseiller - Transition numérique et stratégie digitale

Grand Hainaut

03 27 51 32 04 06 07 97 76 95
Rachel Vasseur Responsable de projets Economie Numérique

Grand Lille

03 20 63 78 50
Stéphane Watré Conseiller développement entreprise - Performance Digitale

Littoral Hauts-de-France

03 21 46 00 00

Comment faire quand on débarque dans l’univers des réseaux sociaux ?

Débuter sur Facebook, Linkedin, Twitter ou Pinterest : par où commencer ?

Quelles erreurs à ne pas faire ?

La conseillère numérique de la CCI Artois répond.

 

Rome ne s’est pas fait en un jour. Pour bien débuter sur les réseaux sociaux, un commerçant a tout intérêt à se concentrer sur un seul réseau social.

« J’oriente généralement en premier vers Facebook car c’est le premier réseau social au monde, le plus connu et le plus grand public », explique Julie Marsol. Mais c’est l’activité qui va déterminer le réseau social à retenir pour optimiser son impact : le BtoB aura sa place sur le réseau professionnel LinkedIn, tandis qu’une boutique de mode privilégiera une présence sur Instagram, Twitter étant une communauté plus orientée autour des médias et du numérique.

« L’astuce que je donne, c’est d’abord de choisir un seul réseau social et de bien l’alimenter ».

De manière générale, il faut se préparer à y consacrer un peu de temps tous les jours : non seulement pour poster de nouvelles informations, mais également pour répondre aux commentaires (évitez d’ailleurs de les supprimer même s’ils sont négatifs, cela ne ferait que nuire à votre image). Il faudra aussi gérer les demandes d’information : il est possible de mettre en place un message automatique avec chatbot.

La première étape pour le commerçant, c’est donc de créer une page Entreprise et la renseigner le plus précisément possible, avec toutes les infos utiles pour le client. Attention à ne pas créer de page Profil, son utilisation pour une entreprise n’est pas tolérée par Facebook, ni optimisée pour promouvoir une activité commerciale.

« Une belle photo de couverture, c’est capital »

L’idéal est de publier un album avec des photos attractives de produits ou de services : « Je leur conseille de faire leurs propres images de façon soignée ou réalisées par  un professionnel ou encore de faire appel à des banques d’images comme Canva, Getty Images, Fotolia. Attention : vérifiez les conditions d’utilisation des images que vous utilisez. Même les visuels dits « libres de droit », ne le sont pas forcément pour un usage commercial ».

« Les commerçants ont souvent l’angoisse de la page blanche », constate Julie Marsol.
« Je les incite à lister des idées de publication : les promotions bien sûr, mais aussi les arrivages, la sortie d’un produit ou d’une offre, sans oublier les sujets plus intemporels comme la mise en valeur d’un produit, toujours en mettant l’accent sur des photos de qualité ».

Par exemple, un fleuriste va pouvoir aborder une multitude de sujets en fonction des saisons. Il peut aussi partager une actualité vue ailleurs, en lien direct ou non avec son activité : les contenus ne doivent pas être systématiquement connectés à l’offre, ils peuvent s’en détacher. Idem pour un restaurant : il peut présenter le menu du jour, les coulisses en cuisine mais aussi parler des évènements et des attraits touristiques de sa ville…

« L’idée est de ne pas faire que de la communication purement commerciale, sinon, ça ne fonctionne pas : il faut partager aussi son savoir-faire, son expérience, ses « recettes », sa passion, etc. Le ton est également très important.

L’Impertinente à Lille joue sur l’humour, assumant le coté calorique de ses pâtisseries et créé une relation avec ses abonnés, au travers de questions, quizz et jeux. Le couple n’hésite pas à  mettre régulièrement en scène ses créations du moment.

A Arras, Au Comptoir de Fred cultive une certaine proximité, en affichant régulièrement des offres de dégustations, en fonction de la météo ou de l’actualité événementielle de la ville.

Facebook a par exemple récemment changé son algorithme pour limiter la diffusion des posts des pages entreprises, considérant que les statuts des profils personnels étaient prioritaires. Il restreint désormais les publications des entreprises même dans le flux de ses propres abonnés. Ce qui devient gênant pour l’entreprise qui a mis beaucoup d’énergie à créer une communauté… Une des alternatives efficaces est alors de recourir à la publicité payante.

Pour aller plus loin :
Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button