Travaux au port de Béthune-Beuvry : une vocation multimodale, un engagement environnemental

Nos conseillers sont là pour vous en dire plus
Rachid Yassa

Artois

06 72 84 37 07

port

Allongement du quai de 120 mètres pour un chargement/déchargement plus facile, création d’une plate-forme de déchargement, réfection des voiries d’accès aux quais et voies ferrées : voici les gros morceaux du chantier qui attend le port de Béthune-Beuvry.

Objectif ? Proposer une efficacité de services au tissu d’entreprises de l’industrie et de l’agroalimentaire du territoire.
« Cette requalification du niveau de service permettra au port de Béthune-Beuvry de jouer pleinement son rôle au sein du maillage portuaire des Hauts- de-France », note Rachid Yassa, responsable de l’équipement.

« Ces travaux ont pour but que le port de Béthune-Beuvry, riche d’histoire, ait aussi un futur pour les vingt prochaines années et reprenne sa place comme outil logistique au service des entreprises du territoire », explique le président de la CCI Artois, Jean-Marc Devise. Afin que Béthune soit une porte d’entrée et de sortie pour les flux internationaux avec la nouvelle escale de Nord Port Schuttle vers le Port de Dunkerque et des projets pour le Port d’Anvers. Afin que le port dispose d’une capacité de stockage et d’entreposage offrant de la souplesse aux gestionnaires de flux pondéreux. »

Concessionnaire du port jusque 2022, la Chambre de Commerce et d’Industrie Artois gère l’équipement, propriété des Voies Navigables de France (VNF).  A ce titre, elle est engagée dans ce programme de travaux à hauteur de 276 000 euros.

Les compensations environnementales du projet permettront d’affirmer que le port de Béthune-Beuvry a non seulement une vocation multimodale

mais également un engagement en faveur de la réduction d’émission de CO2, le mode fluvial étant par essence plus développement durable que la route.

Objectif : réintégrer le Port de Béthune-Beuvry dans le maillage des ports intérieurs régionaux

Le port de Béthune-Beuvry sera ainsi connecté avec les ports intérieurs de Lille, de Santes et d’Harnes. Avec en parallèle, le redémarrage de l’activité conteneurs. L’association Norlink Ports, nouvelle bannière commune des ressources fluviales et maritimes de la région, permettra, elle, de promouvoir les services du territoire.

Pour être en bonne position sur l’échiquier régional, l’investissement consacré à l’équipement avoisine les 5,3 millions d’euros  :

  • 1,95 million d’€  du FEDER,
  • 791 000 € de l’Etat, idem de la Région,
  • 668 000 € de la communauté d’agglomération Béthune Bruay,
  • 527 000 € de Voies navigables de France,
  • 290 000 € du conseil départemental du Pas-de-Calais.

D’une surface de 25 hectares, le port de Béthune-Beuvry traite chaque année quelque 500 00 tonnes de marchandises. Mise en service du nouvel équipement en octobre 2018.

plan-travaux-port-bethune-2017-2018

Ce que vont changer les travaux…

  • Réintégrer le port dans le maillage des ports intérieurs des Hauts-de- France
  • Offrir une capacité de réception accrue pour les grandes unités de navigation
  • Améliorer les accès aux quais et aux voies ferroviaires
  • Apporter une meilleure qualité de service rendu aux chargeurs et logisticiens fluviaux
  • Obtenir un meilleur service rendu à la batellerie pour sécuriser l’amarrage de leurs bateaux
  • Offrir une zone de travail où il sera plus sûr d’évoluer pour les 110 personnes travaillant quotidiennement sur le port
  • Améliorer la qualité environnementale du port grâce à des aménagements pour recueillir toutes les eaux de ruissellement et traiter les eaux avant rejet : le port est une zone d’activité logistique, une interface entre la route et le réseau navigable, mais c’est aussi un écosystème qu’il s’agit de préserver en aménageant sur une zone dédiée des stations d’accueil pour la faune et la flore.
Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button