Situation économique des entreprises du Nord-Pas de Calais au 2eme trimestre 2016

Nos conseillers sont là pour vous en dire plus
Adeline Romano

Hauts-de-France

03 20 63 79 97
Nord-Pas de Calais

Le climat des affaires dans le Nord-Pas de Calais s’est nettement amélioré au 2ème trimestre 2016

Après une baisse de régime début 2016, l’activité est repartie à la hausse ce printemps dans la grande majorité des secteurs dont l’industrie. Si cette embellie se traduit par des tensions moindres sur la trésorerie, elle ne bénéficie en revanche pas à l’emploi.

Déception pour les perspectives du 3ème trimestre : les dirigeants se montrent moroses sur leurs perspectives d’activité. Au-delà des aléas d’un trimestre à un autre, quelques signaux faibles suggèrent cependant une croissance, certes toujours très modeste, mais plus pérenne. En témoignent l’amélioration des trésoreries et le repli progressif de la part des entreprises déclarant rencontrer des difficultés.

 

Artois

Un deuxième trimestre à la hauteur des espérances

L’activité des entreprises artésiennes a progressé ce trimestre, particulièrement pour les services aux particuliers et l’hôtellerie restauration. En revanche, l’embellie ressentie en début d’année par les commerçants a été de bien courte durée.

Le niveau de trésorerie est demeuré honorable et les investissements se sont légèrement redressés. En revanche, le niveau de l’emploi est resté morose au cours du printemps.

L’été s’annonce mitigé, avec une sphère productive plutôt optimiste et qui pourrait générer quelques embauches mais une sphère résidentielle plutôt pessimiste.

Cote d’Opale

Un deuxième trimestre encourageant pour les entreprises opaliennes

Le 2ème trimestre apparait rassurant avec des soldes d’opinion sur l’activité et la trésorerie qui retrouvent leur niveau d’il y a un an. Ce résultat efface un 1er trimestre très décevant. La Côte d’Opale rattrape son retard par rapport aux autres territoires. Malgré cela, aucune réelle reprise ne se dessine en matière de recrutements et d’investissements. L’activité du prochain trimestre s’annonce plus mitigée, sans hausse des soldes d’opinions. Les fondamentaux d’une reprise plus franche semblent bien présents, même si cela tarde à se matérialiser en davantage d’investissements et en nouveaux recrutements.

Grand Hainaut

Amélioration de l’activité en Grand Hainaut au cours du printemps… mais qui pourrait être éphémère

L’activité des entreprises du Grand Hainaut a progressé ce trimestre, portée notamment par une bonne tenue du courant d’affaires dans les services aux particuliers, le commerce de gros, l’industrie et une amélioration dans le BTP.

Ce contexte est favorable à la trésorerie qui se consolide dans la plupart des secteurs ainsi qu’aux investissements. De même, les difficultés des dirigeants se sont atténuées ce trimestre. Seul bémol : l’emploi qui ne bénéficie pas de cette embellie.

Pour la période estivale, les dirigeants tablent malheureusement sur un nouveau recul de l’activité…

Grand Lille

Amélioration de l’activité des entreprises du Grand Lille au deuxième trimestre

L’activité des entreprises du Grand Lille s’est améliorée au deuxième trimestre, et l’opinion des dirigeants sur cet indicateur atteint son plus haut niveau depuis 5 ans. Cependant, cette amélioration devra se confirmer dans les mois à venir pour que ses effets se traduisent sur les indicateurs de trésorerie et d’emploi, pour lesquels on n’observe aucune amélioration : le solde d’opinion sur la trésorerie stagne, et celui sur l’emploi est en légère baisse.

Par ailleurs, la moitié des entreprises continue de rencontrer des difficultés ; on retrouve en tête de celles-ci, comme à chaque enquête, la baisse du chiffre d’affaires et le besoin de trésorerie.

Enfin, les perspectives des dirigeants pour les trois prochains mois ne sont guère optimistes : 20% d’entre eux s’attendent à une détérioration de leur activité.

 

Groupnoun_518918Shape