Situation économique des entreprises du Nord-Pas de Calais au 1er trimestre 2016

Nos conseillers sont là pour vous en dire plus
Adéline Romano

Hauts-de-France

03 20 63 79 97
Nord-Pas de Calais

Ralentissement de l’activité au 1er trimestre, mais perspectives en hausse pour les prochains mois

Les résultats de l’enquête de conjoncture du 1er trimestre 2016 montre une modération de l’activité des entreprises du Nord-Pas de Calais avec un solde d’opinion à +11, en baisse de 6 points par rapport à l’enquête de septembre. Les indicateurs de trésorerie ou d’investissements ne s’améliorent pas et l’emploi a connu une nouvelle dégradation (solde de -3, en baisse de 2 points). Les perspectives pour les trois prochains mois sont cependant meilleures qu’il y a un an (solde de +9, en hausse de 7 points). Enfin, un peu plus d’une entreprise sur deux déclare rencontrer des difficultés, liées à la baisse du chiffre d’affaires et au besoin de trésorerie.

Artois

Une activité favorable ce 1er trimestre qui devrait encore s’améliorer au cours du printemps

Le 1e trimestre 2016 s’achève sur un bilan plutôt positif pour les dirigeants artésiens. L’activité se maintient, voire progresse pour certains secteurs et les trésoreries se renflouent. Cependant, l’emploi et les investissements peinent à redémarrer. Les dirigeants sont optimistes pour la période printanière. L’activité devrait se maintenir, voire même progresser d’ici à fin juin pour la majorité des secteurs.

Côte d’Opale

Un 1er trimestre décevant mais des perspectives plutôt encourageantes

La conjoncture du 1er trimestre a été décevante avec des soldes d’opinion sur l’activité et la trésorerie en baisse sensible. Dans ce contexte, les recrutements et les investissements sont restés atones. La côte d’Opale apparait même en retrait par rapport aux autres territoires. Même si l’activité du prochain trimestre s’annonce plus encourageante, les moteurs locaux de la croissance tardent à montrer leurs effets comme en témoigne les trafics portuaires de marchandises en baisse de 2% sur les premiers mois de l’année.

 

Grand Hainaut

Un courant d’affaires jugé trop faible pour redynamiser l’emploi et une reprise qui se fait toujours attendre en Grand Hainaut

Des services aux entreprises qui demeurent bien orientés, tout en observant une moins bonne dynamique, une  industrie qui affiche quelques signes d’amélioration, mais un secteur du BTP toujours en souffrance, pour lequel les signes de redressement perçus en septembre dernier ne se sont pas poursuivis. Bonne nouvelle, l’effort à investir semble se réactiver, reste à confirmer s’il s’agit d’une réactivation durable ou éphémère. Cependant, pour les trois prochains mois, les dirigeants ne tablent que sur une faible amélioration de l’activité.

Grand Lille

Baisse de l’activité au premier trimestre pour le Grand Lille, mais davantage d’optimisme pour les trois prochains mois

Le solde d’opinion des dirigeants sur l’activité s’est détérioré au premier trimestre (par rapport à la dernière enquête réalisée en septembre). 37% des dirigeants ont toutefois jugé que leur activité a été bonne au cours de ces trois derniers mois. Malgré un solde positif, les tensions sur la trésorerie demeurent : une entreprise sur quatre a une trésorerie mauvaise. En matière d’emploi, le solde d’opinion reste négatif à -1. Pour le second trimestre les dirigeants sont optimistes et anticipent une amélioration de leur activité (solde de +9, en hausse de 5 points).  Enfin, 50% des entreprises déclarent rencontrer des difficultés, chiffre en baisse de 7 points par rapport au mois de septembre.

Pour aller plus loin :
Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button