Réso RH Saint-Quentinois : des solutions et des actions

Nos experts sont là pour vous en dire plus
François Deltour Chargé de mission Ressources humaines

Aisne

03 23 06 02 39

Rachel Pires, adjointe du directeur des ressources humaines sur le site de production de Soprocos (L’Oréal Opérations), a participé à la mise en place du Réso RH Saint-Quentinois. Solutions de recrutement, échange de viviers de candidats, partage de bonnes pratiques : elle revient sur les avantages et les bénéfices qu’elle retire de ce réseau RH.

RESEAU RH
RACHEL PIRES

Le Réso RH Saint Quentinois entre dans sa deuxième année d’existence. Avec une vraie mutualisation des énergies à la clef. ‘Avant, tous les acteurs organisaient des évènements en parallèle. Désormais le réseau permet de n’avoir qu’une clef d’entrée : cela permet un partage avec les différentes structures, qu’il s’agisse d’événements, de réunions trimestrielles mais aussi de groupes de travail’, explique Rachel Pires, adjointe du directeur des ressources humaines sur le site de production de Soprocos, L’Oréal Opérations, basé à Saint-Quentin. Le site fabrique des aérosols et emploie 300 personnes.

Mine d’informations 

Et c’est loin d’être le seul avantage. Le Réso RH Saint Quentinois, né d’un partenariat entre la Maison de l’Emploi et de la Formation, la Mairie de Gauchy et la CCI de l’Aisne, apporte une mine d’informations à ses adhérents. Le club travaille par exemple en ce moment sur la RSE, la responsabilité sociétale et environnementale de l’entreprise. Les matinales permettent d’obtenir des informations sur des sujets précis, comme la mise en place des Comités sociaux économiques (CSE) au sein des entreprises, grâce à l’intervention d’experts extérieurs. Le réseau propose également des afterworks deux fois par an, ‘ce qui permet d’échanger dans un cadre convivial et sympathique’.

 

Lancement de consultations RH 

En plus du carnet d’adresses et des rencontres organisées tous les deux mois, la mutualisation permet de mieux choisir des consultants (comme par exemple sur la transformation digitale et son impact sur les ressources humaines). Le Réso RH Saint-Quentinois a lancé une consultation auprès de plusieurs cabinets et les entreprises ont ensuite pris une décision ensemble. Cette prestation est évidemment englobée dans la cotisation.

Formation collective interentreprises 

Autre innovation, le club de ressources humaines du bassin de Saint-Quentin est en train de mettre en place une formation collective des opérateurs de fabrication : ‘C’est une nouveauté de proposer une formation interentreprises, puisque les opérateurs pourront intervenir à la fois dans le secteur de la cosmétique et de l’agroalimentaire : nous formons à un seul et même métier, dont les compétences peuvent s’exercer dans des univers différents’.  Les entreprises apportent ainsi une solution commune à leurs problématiques de recrutement.

Echanges et enseignements 

‘Quand on fait partie de grands groupes comme Nestlé ou Mondelez, nous pouvons faire profiter de l’apport des outils ou des pratiques aux plus petites entreprises. A l’inverse, on retire beaucoup d’enseignements de la vision du recrutement des plus petites entreprises, car leurs contraintes ne sont absolument pas les mêmes‘, souligne Rachel Pires.

Un site internet a été créé ainsi qu’un groupe Linkedin fermé. ‘Nous y échangeons les CV des bons candidats, notamment intérimaires, et nous pouvons lancer une demande quand nous avons besoin d’un profil un peu particulier’. Pour Rachel Pires, ‘c’est un vrai avantage pour les personnes formées car elles peuvent ainsi être recommandées au sein d’autres entreprises’.

Pour aller plus loin :
Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button