Reprendre une entreprise : cinq jours pour tout apprendre

Gontran Thierard a repris il y a un an l’entreprise de ses parents avec l’approbation des salariés. Reims Emballages Papeterie dans l’Oise reste donc dans la famille et ce, depuis cinq générations ! Même dans ce contexte familial, la formation ‘5 jours pour reprendre’, proposée par la CCI a été le moyen pour le nouveau dirigeant d’entreprise de se rassurer.

Le stage ‘5 jours pour reprendre’ est une formation certifiante, qui permet à toute personne qui souhaite racheter une entreprise, de bien préparer son projet. En cinq journées, soit 35 heures au total, elle permet d’aborder toutes les étapes-clés d’une reprise d’entreprise et d’en maitriser les spécificités. ‘Qu’il s’agisse d’élaborer le diagnostic de l’entreprise cible, de procéder à l’analyse financière, de comprendre les différentes méthodes d’évaluation d’entreprise, ou encore de maîtriser tous les aspects juridiques et fiscaux, cette formation est un vrai plus pour monter en compétences’, souligne Anabelle Dobrenel, responsable du service création, reprise et suivi de la jeune entreprise à la Chambre de commerce et d’industrie.

Entreprise familiale spécialisée dans la transformation et l’impression des papiers d’emballage alimentaire destinés aux commerces alimentaires, Reims Emballages Papeterie est désormais dirigée par Gontran Thierard, 37 ans. Située à Bresles dans l’Oise, cette société, qui emploie une quinzaine de personnes, distribue depuis des décennies des sacs, barquettes et cabas réutilisables à des artisans de commerces alimentaires, tels que nos boucheries et fromageries.

gontran thierard newsroom

C’est Léon qui en 1916 a débuté l’affaire. Moi je suis la cinquième génération. Je travaillais déjà depuis longtemps dans l’entreprise et j’ai eu le désir à mon tour de la reprendre. Le stage 5 jours pour reprendre a été pour moi le moyen de bien prendre ma place. Cette formation fut importante pour moi. Car certes, je connais bien l’aspect commercial de la boîte dans laquelle je travaille déjà mais pas suffisamment les autres aspects de la reprise et gestion d’une entreprise’ assure le repreneur qui a profité de la formation pour comprendre le processus de reprise, préparer son projet et analyser son business dans les moindres détails.

Les questions les plus fréquentes que les repreneurs se posent font souvent référence à l’évaluation de l’entreprise à son juste prix, au montage juridique approprié pour la reprise de l’entreprise ciblée ou aux diagnostics à réaliser impérativement au démarrage.

Pour reprendre une entreprise, il faut d’abord être bien entouré

Le succès de cette formation, dédiée aux repreneurs d’entreprises, repose essentiellement sur l’expertise des intervenants et sur leur professionnalisme. Des conseillers en création et reprise d’entreprise interviennent en ouverture et clôture de stage pour apporter du conseil, partager leur expérience et transmettre un premier niveau d’information. Des partenaires experts-comptables prennent ensuite le relais pour expliquer leur expertise et leur savoir-faire. Ils animent la majeure partie de la formation. ‘Un conseiller bancaire entreprise (PME) et un agent d’assurance viennent aussi informer et sensibiliser les participants sur les réalités du marché, notamment en ce qui concerne le montage financier (plan de reprise) et les assurances incontournables pour un nouveau dirigeant. Ce sont des partenaires clés appréciés par les stagiaires’, complète Anabelle Dobrenel, qui supervise ces formations.

Le repreneur Gontran Thierard a en effet pu découvrir lors de la formation que, pour une reprise réussie, être bien accompagné est important.

‘Etre bien entouré permet selon moi de supporter la pression que suppose de diriger une entreprise. Il faut savoir recourir aux compétences d’un assureur, d’un avocat d’affaire, d’un expert-comptable et d’un banquier : c’est vraiment un bon point de départ’, insiste le chef d’entreprise qui se voit en capitaine de navire avec une vision à long terme de son cap pour sa société et son équipe.

La notion de transition avec le vendeur, ici les parents, a également été un point fort de la formation.

‘Participer à ce stage augmente grandement le taux de réussite des reprises d’entreprises, notamment du point de vue des démarches. J’ai apprécié aussi la mise en réseau avec les autres participants du stage, conclut-il. Cela me fait non seulement de bons contacts mais je trouve que c’est un moyen aussi de ne pas rester trop isolé’.

Et ne rien négliger des aspects juridiques

Lors de ce parcours, les stagiaires découvrent souvent l’importance du juridique, tant au niveau des actes, des documents à maîtriser (promesses de ventes, protocoles d’accord, lettres d’intention …) que des points de vigilance à avoir et des sécurités à mettre en place pour bien se protéger comme la garantie d’actif et de passif.

‘Les stagiaires étudient aussi les aspects pratiques : négocier avec le cédant, faire une première proposition, évaluer la réelle intention de vente du cédant. Et enfin l’approche financière ou comment financer la reprise, sans en oublier l’aspect assurance, celle du dirigeant et de son entreprise’, ajoute Anabelle Dobrenel.

 

Durant la crise sanitaire, le secteur alimentaire a été porté par l’engouement pour les circuits courts et les commerces de proximité. En tant que sous-traitant direct, Reims Emballages Papeterie a donc conservé une bonne activité. Malgré tout, tout en conservant les acquis de la société, Gontran Thierard a déjà initié des nouveautés comme la création d’une application et d’un catalogue. De quoi mettre en avant ce savoir-faire français… bientôt à l’international par ailleurs.

Vous songez vous aussi à vous lancer dans l’entrepreneuriat, à vous engager dans une reprise d’entreprise (ou à organiser la transmission de l’entreprise que vous dirigez) ?

Laissez-vous guider par nos experts, qu'il s'agisse de trouver un repreneur pour votre entreprise ou, à l'inverse, trouver une entreprise à reprendre.

La solution ‘5 jours pour reprendre’ peut constituer une première étape, afin de tout connaître des règles, des différents avantages dont vous pouvez bénéficier, avant de vous lancer dans la formidable aventure de l’entrepreneuriat.

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous autorisez la CCI à publier, reproduire, utiliser votre avis dans le cadre de sa communication.

Contactez-nous Nous sommes là pour vous
Nicolas Kaczmarek Contacter par email
Sébastien Garat Contacter par email
Séverine Le Bloa Contacter par email
Marina Escano Contacter par email
Anthony Gudin Contacter par email
Laurence Hennebelle Contacter par email
Anabelle Dobrenel Contacter par email

A lire également

création - reprise

Reprendre une entreprise : comment MSE à Wingles s’est donné les moyens de réussir ?

Reprendre une entreprise, même si elle est familiale, n'est pas un long fleuve tranquille. Un accompagnement peut s'avérer stratégique pour ...

guillaume aroud repreneur
création - reprise

Pourquoi reprendre plutôt que créer une entreprise ?

Reprendre une entreprise, c'est d'abord reprendre un savoir-faire, une notoriété, un passif.  Guillaume AROUD, repreneur de l'entreprise SNB DEPANNAGE, Le ...

Les bonnes questions à se poser quand on cree
création - reprise

Les bonnes questions à se poser quand on crée son entreprise

Posséder un savoir-faire dans un secteur d’activité, c’est un bon début. Mais gérer une entreprise, cela implique de savoir s’organiser, ...

Ces événements pourraient vous intéresser

Webinar spécial reprise by CCI Littoral

14h00 - 16h00
Voir

Atelier du micro-entrepreneur | 6 Octobre

09h30 - 12h30
Valenciennes
Voir

Découvrez aussi ces solutions

Créez votre entreprise avec le programme STARTER

Un accompagnement personnalisé et intégralement financé, pour lancer votre projet de création !

Découvrez cette solution

Formation 5 Jours pour Entreprendre

5 jours de formation pour vous préparer au métier de dirigeant et réussir le lancement de votre activité. Deux formules ...

Découvrez cette solution