Quoi de neuf à Euralogistic, le pôle d’excellence logistique des Hauts-de-France ?

Nos conseillers sont là pour vous en dire plus
Laurent Desprez Responsable du service Grands projets / directeur du Pôle d'excellence Euralogistic

Artois

03 21 74 80 30 06 71 21 76 57

Deuxième région logistique de France, les Hauts-de-France comptent 157 000 salariés, ce qui représente un emploi sur dix dans le secteur privé. Pour animer cette filière, le pôle d’excellence Euralogistic organise des contacts directs et quotidiens avec l’ensemble des acteurs de la logistique régionale, à commencer par les entreprises. 

« Ce n’est pas pour rien que la CCI en assure le pilotage depuis son origine, il y a plus de dix ans »,
a rappelé Jean-Marc Devise, président de la CCI Artois.

« Le plus important pour nous, c’est d’aller voir des entreprises et de monter des projets avec eux »,
a confirmé Laurent Desprez, le directeur du pôle.

Au total, sur 2017, 172 entreprises de logistique ont été mobilisées sur les opérations menées par Euralogistic.

Boom et pénurie

« C’est actuellement le boom de l’emploi logistique, notamment avec la croissance de l’e-commerce : le revers de la médaille est de connaître des difficultés de recrutement sur certains territoires, notamment en matière de conducteurs routiers », a poursuivi le président Jean-Marc Devise, qui a rappelé l’initiative Objectif 500 initiée au Pôle Euralogistic, s’engageant à créer des postes de conducteurs routiers, face à la pénurie actuelle de candidats.

En avril 2017, Pôle Emploi et le conseil régional ont signé une charte avec les professionnels du transport : d’un côté, les institutions mettent en place des moyens de formation, de l’autre, les patrons se sont engagés à créer au minimum 500 emplois d’ici trois ans.

Supply chain

« Le concept de logistique s’est fortement élargi au domaine de la production à travers l’appellation « supply chain management » : c’est une fonction qui devient de plus en plus stratégique dans le monde industriel avec la variabilité des flux industriels et de la demande des consommateurs. C’est bien dans cette logique du développement de l’industriel et du digital qu’il nous faut acter le développement du pôle Euralogistic pour demain ».

« Nous faisons déjà partie du consortium numéro 1 sur la recherche logistique en région Hauts-de-France et nous représentons les clusters logistiques européens que nous avons accueillis ici, pour faire la promotion de nos territoires », poursuit Laurent Desprez, le directeur du Pôle.

Euralogistic a également mis en place un intercluster national, pour travailler avec les autres pôles en France. Euralogistic, première région logistique de France arrivera peut-être plus vite que prévu.

🔎🔎🔎

Les faits marquants d’Euralogistic en 2017

Le feu vert pour le canal Seine Nord et  « le travail collectif mené par tous les acteurs sous la houlette du président de région Xavier Bertrand »

L’union des ports du Nord sous la bannière Norlink : Ports de Lille regroupant 12 ports intérieurs, Calais et Béthune sous concession consulaire et le port autonome de Dunkerque, pour parler d’une même voix et conquérir de nouveaux marchés ensemble, face à l’union des ports du Havre et de Rouen (HAROPA) ou de NetLink (ports du Sud de la France)

La nouvelle route de la soie avec l’arrivée de train de Wuhan en Chine jusqu’à la plate-forme Delta 3 de Dourges, soit 10 800 kilomètres en mettant 20 jours par train plutôt que 40 jours par bateau. « L’ex bassin minier est désormais connecté à la Chine, futur premier marché mondial, dans l’esprit de la 3e révolution industrielle initiée dans les Hauts-de-France »

★★★★★

Les gros succès de cette année

La participation du pôle à un projet européen à horizon 2020 sur le thème de la massification des flux et de l’internet physique : « Ces projets de recherche financés à 100% sont extrêmement sélectifs, c’est donc un vrai succès à l’échelle des Hauts-de-France ».

Le succès à Condé-sur-l’Escaut près de Valenciennes en novembre dernier de la première déclinaison de notre salon dédié à l’emploi logistique Log and Play, habituellement organisé à Dourges, organisé avec Pôle Emploi.

Les actions menées avec la Métropole européenne de Lille (MEL) sur le MIN (Marché d’intérêt national) de Lomme. « Nous avons souhaité élever la culture logistique des entreprises faisant partie d’Euralimentaire, en les faisant progresser notamment sur l’e-business », a commenté Laurent Desprez. Des opérations similaires sont menées pour la CCI de l’Oise pour promouvoir une zone d’activité à côté de Paris ou à Saint-Quentin avec la CCI de l’Aisne.

L’action « compétitivité PME transport » qui, grâce à un cofinancement de l’Etat, a permis à des entreprises picardes – après une quarantaine de transporteurs nordistes – de comparer anonymement près de 150 ratios (consommation, accidents du travail et de la route, crevaisons, les décrochages-raccrochages, âge du parc, pourcentage d’utilisation du matériel, RSE, image de marque, etc.) qui ont permis d’économiser jusqu’à 200 000 euros par an !

La plate-forme e-don avec le Secours populaire qui permet de former des personnes en insertion avec la vraie logistique des dons de l’association de solidarité.

Rendre la logistique plus attrayante pour les jeunes et les entreprises

Qu’est-ce qu’il y a de bien dans la logistique ? « Quand j’ai posé la question à quelques étudiants en e-commerce, j’ai fini par lister uniquement ce qu’ils n’aimaient pas, c’est désolant », commente Laurent Desprez, directeur du Pôle d’excellence Euralogistic. Le problème, c’est que la logistique traîne une mauvaise réputation, même pour ces étudiants qui devraient pourtant s’intéresser à ce qui se passe derrière le clic d’achat. « Euralogistic a beaucoup de travail pour démystifier ces métiers et pour convaincre les meilleurs de s’engager dans cette voie », poursuit Laurent Desprez.

Démystifier la logistique

Cette année, Euralogistic continuera de « parler de logistique au grand public avec des mots simples », en organisant à nouveau avec Pôle Emploi le forum Log & Play qui rencontre un énorme succès avec près de 2500 visiteurs, pour quasiment 2500 offres et surtout un concours inter-entreprises. « Faire connaître ces métiers, c’est les montrer dans une autre dimension, comme la digitalisation de l’emballage ».

Quels sont les vrais atouts de la logistique ? « Nous avons créé un petit fascicule recensant les chiffres clefs de la logistique avec un atlas modélisant la grande région transport, logistique et supply chain en Hauts-de-France », explique Laurent Desprez. Des vidéos ont été réalisées pour présenter les équipements logistiques de la région.

 

Même les entreprises

« Nous avons accueilli à Euralogistic Dourges les meilleures écoles de supply chain management de France qui se challengent pour élire les meilleures jeunes pousses », a conclu Laurent Deprez. « Nous organisons cette rencontre tous les ans pour montrer que le savoir est très important, y compris pour les étudiants à l’IUT »

Même les entreprises peuvent bénéficier d’une mission de sensibilisation des entreprises au supply chain management. « Plus les entreprises industrielles auront une culture du supply chain management et de la logistique, plus elles seront performantes et plus elles seront résilientes ».

D’où le développement d’un premier serious game baptisé Goods Train Fever, sorte de « Candy Crush » du ferroviaire, développé par la jeune entreprise de Valenciennes IronEqual en partenariat avec l’association 2A2F (pour des solutions nouvelles pour le fret ferroviaires dans les Hauts-de-France), Fapics (association française de supply chain management, Railenium (centre de recherche dédié au ferroviaire) et l’école Rubika à Valenciennes (école supérieure en design, animation et jeu vidéo, créée par la CCI Grand Hainaut). Avec cet outil, le fret ferroviaire devient un jeu.

Euralogistic a également remis les Trophées de la logistique  récompensant les entreprises prometteuses dans le domaine.

Pour aller plus loin :
Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button