Qu’est-ce que le Volontariat International en Entreprise -VIE ?

Nos conseillers sont là pour vous en dire plus
Frédérique DELIGNIERES Conseillère en formations à l'international

Hauts-de-France

03 22 82 80 89 06 78 10 20 76
Le VIE est un excellent outil de développement à l’international pour les entreprises. Il leur permet de recruter de jeunes talents dans des conditions très avantageuses.

Géré par Business France sous la tutelle de l’Etat, le Volontariat International en Entreprise (VIE) permet aux jeunes de plus de 18 et de moins de 28 ans de partir à l’étranger entre 6 et 24 mois et aux entreprises de se développer à l’international. 

Un système gagnant-gagnant soutenu par les Hauts-de-France, troisième région nationale partenaire du V.I.E.

 

Grâce à un forfait étudié, la région aide les entreprises à financer cette indemnité ainsi que les frais de gestion et de protection sociale du V.I.E.
Claire Lefranc Van Ryssel, présidente du directoire de la PME Lefranc, est satisfaite : « Grâce à la mise en place d’un V.I.E à Dubaï, notre activité, autrefois très centrée France, s’est considérablement développée à l’’export en accompagnement de nos donneurs d’ordre. Les V.I.E nous ont conduit à structurer notre organisation internationale, en France et aux EAU. » L’aide financière proposée par le conseil régional a permis de sécuriser le business plan.

Si cette solution de mobilité internationale connaît un large succès, cela s’explique par la simplicité de mise en œuvre, un élément très apprécié par les PME.  « La solution du V.I.E est géniale », confirme Henri-Alexis Desombre, directeur de la brasserie Duyck à Jenlain dans le Nord, qui a recruté un V.I.E à New York.

Elles témoignent : chiffre d’affaires en hausse

Damien Gauvry, de l’entreprise Biolabo dans l’Aisne, spécialisée dans les réactifs et analyseurs pour la biologie médicale, explique son démarrage dans l’entreprise grâce à un V.I.E en Afrique. Mais d’autres scénarios sont possibles comme l’utilisation du dispositif par l’entreprise sur différents marchés, en appui de ses distributeurs (au Maroc, au Sri Lanka) ou encore pour renforcer une équipe dans une nouvelle filiale comme en Italie. « On estime qu’un V.I.E qui réalise une mission de nature commerciale a un impact positif sur le chiffre d’affaires dans plus de 70% des cas », valide Michel Bauza, directeur du VIE chez Business France.

 

Selon Camille Chailleux d’Innovent à Villeneuve d’Ascq dans le Nord, spécialisée dans les fermes éoliennes et solaires, l’apport des V.I.E dans le déploiement de leurs  parcs solaires en Afrique est appréciable. Et ajoute que «Nos V.I.E ingénieurs jouent un rôle déterminant dans la phase d’études et de construction de nos fermes solaires, au Sénégal, au Kenya, en Côte d’Ivoire, au Botswana, en Afrique du Sud, au Benin et en Namibie. »

 

Responsable vente et exportation de Créatique Technologie, une entreprise spécialisée dans la conception de pièces automobiles située à Billy-Berclau dans le Pas-de-Calais, Laurent Lefebvre ne tarit pas d’éloges. « Nous avons actuellement un VIE en Chine pour développer la filière véhicule électrique de notre PME. Entre les frais de voyage, la location des bureaux et l’indemnité, cela nous coûte environ 4 000 euros par mois. Sans l’aide versée par la Région, nous n’aurions clairement pas pu le faire. Les offres V.I.E nous ont permis de recruter des talents sur des missions attractives, notamment un ingénieur spécialisé de la région Occitane qui n’aurait jamais rejoint notre PME dans les Hauts de France, sans l’opportunité d’un V.I.E. » Créatique Technologie compte désormais une agence de 5 personnes en Chine où l’activité représente 30 % du chiffre d’affaires de la PME. « Grâce au VIE nous avons fait avancer les choses plus facilement. Ça nous a permis d’être légitimes », reconnaît Laurent Lefebvre.

 

Tenté vous aussi pour l'embauche d'un VIE ?

Pour aller plus loin :
Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button