Plan de sobriété : pourquoi toutes les entreprises doivent agir pour l’efficacité énergétique

Consommer moins et autrement, c’est désormais le passage obligé de toutes les sociétés, qu’elles soient commerciales, industrielles ou artisanales, qu’elles soient TPE, PME ou grand groupe. Le gouvernement a lancé cet été un grand plan de sobriété énergétique, qui doit être décliné dans tous les secteurs d’activité. L’objectif est de diminuer ses consommations de 10% d’ici deux ans, tout en réduisant la facture de gaz, d’électricité voire d’eau. La CCI Hauts-de-France, via le Flashdiag énergie, peut vous aider à y voir plus clair dans les actions à mettre en place.

Chaque entreprise, dans chaque secteur d’activité, est invitée à construire son plan de sobriété énergétique et à aller chercher ses économies d’énergie en matière de chauffage, en matière de carburant, en matière d’éclairage‘, a annoncé Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique. ‘Nous savons aujourd’hui que cette première marche est réaliste et qu’elle marque un engagement collectif où chacun prend sa part dans ce plan de sobriété‘.

La démarche préserve également les marges, en faisant baisser le prix des factures d’énergie.

Economiser, c’est bon pour l’environnement mais aussi pour le porte-monnaie.

Comment mettre en place un plan de sobriété énergétique ?

Si les grands acteurs sont déjà concernés, toutes les entreprises jusqu’à la TPE-PME (petite et moyenne entreprise) doivent donc se mobiliser. Mais comment savoir où en est son activité ? Comment estimer la maturité de son entreprise en matière d’énergie ? Comment mener une démarche d’optimisation énergétique ?

Déjà dans le commerce, de l’hypermarché au petit détaillant en prêt-à-porter, des centaines de milliers de commerces se sont engagés cet été, par la voix de leurs associations professionnelles (la Fédération Perifem, qui rassemble l’ensemble des acteurs de la distribution, le CdCF -Conseil du commerce de France- et la CDF -Confédération des commerçants de France-  représentant les indépendants), à réduire leur consommation d’énergie dès la mi-octobre, et sur le long terme.

Réduire ses factures de gaz et d’énergie en entreprise

Concrètement, les commerçants ont d’ores et déjà promis d’éteindre les enseignes lumineuses dès la fermeture du magasin, de baisser systématiquement l’intensité lumineuse avant l’arrivée du public ou la température ambiante des points de vente. Les portes extérieures des magasins seront fermées en présence de chauffage ou de climatisation.

La même démarche a été engagée du côté de l’industrie, avec notamment le Conseil national de l’industrie (CNI), les représentants de l’industrie comme l’IUMM (Union des industries et métiers de la métallurgie), des organisations syndicales, des comités stratégiques de filières, des fournisseurs d’énergie et des porteurs d’innovation industrielle.

France Logistique, association regroupant tous les acteurs de la supply chain, a présenté différents axes de travail, à commencer par l’optimisation des distances parcourues dans les entrepôts, la mutualisation des moyens de transport et des chargements plus efficients, tout en rappelant l’urgence de décarboner, pour progressivement abandonner les poids lourds diesel.

Le Dispositif Eco Efficacité Tertiaire de 2019, également appelé décret tertiaire, impose de toutes façons une réduction des consommations énergétiques progressive pour les bâtiments tertiaires. Les propriétaires ou exploitants publics/privés de plus de 1000 m² de surfaces tertiaires doivent réduire leur consommation d’énergie de – 40% en 2030, – 50% en 2040 et -60% d’ici 2050. Ces premiers -10% sont donc logiques pour aller vers cet objectif.

Pour mettre en place un plan de sobriété énergétique, il est nécessaire de mener la réflexion à l’échelle globale d’une activité. Repenser l’éclairage (notamment avec de la gestion de présence et des leds), réduire la consommation électrique liée au numérique (éteindre les appareils la nuit, réduire l’audioviduel…), superviser le chauffage (adapter la température, fermer les portes…), sensibiliser les salariés… dont autant de bonnes pratiques à mettre en place dès maintenant. La CCI Hauts-de-France peut vous aider à faire une analyse à 360° et à décider d’un plan d’actions, en fonction de votre activité et de vos priorités.

L’objectif de réduire sa consommation d’énergie de 10 % à horizon de deux ans est dans la plupart des cas envisageable. Sachant que la loi Élan prévoit une réduction de la consommation énergétique des magasins de 40 % à horizon 2050. Tous les professionnels sont conscients non seulement de l’urgence, mais également du cercle vertueux pour le climat et leur budget.

Comment réduire ses consommations énergétiques ?

Pour faire avancer votre organisation, des solutions rev3 vous sont proposées :

Flashdiag Energie >>> en 10 questions simples, obtenez le diagnostic de maturité énergétique de votre entreprise.

Flashdiag Gestion des déchets  >>> en 15 questions, obtenez le diagnostic du traitement des déchets dans votre entreprise.

Diagnostic Transition écologique  >>> pour définir vos pratiques environnementales et trouver de nouvelles habitudes pour économiser.

Booster Transition écologique >>> pour prioriser vos idées et actions à mettre en place afin de maîtriser votre consommation énergétique.

Les mesures de sobriété énergétique, propres au secteur industriel, portent sur les processus industriels, les chaînes logistiques et l’organisation du travail au sein des entreprises.

Le comité stratégique de filière ‘Nouveaux systèmes énergétiques’ a justement lancé l’initiative IDécarbone, qui réunira pour la première fois le 10 octobre prochain, à Paris les porteurs de solutions capables d’organiser la sobriété des industriels. Soit près de 150 experts techniques et près de 200 solutions fabriquées en France.

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous autorisez la CCI à publier, reproduire, utiliser votre avis dans le cadre de sa communication.

Contactez-nous Nous sommes là pour vous
rev3 - l'économie durable et connectée La 3e révolution industrielle en Hauts-de-France Contacter par email

A lire également

rev3 - développement durable - RSE

Réduire le CO2 pour le climat : l’exemple de l’industriel Schlumberger Vector SAS vers la neutralité  

Recyclage de palettes, intérêt des panneaux solaires, renouvellement des éclairages, température des locaux, aides possibles, étude sur les bornes de ...

rev3 - développement durable - RSE

Challenge de la mobilité : pourquoi intégrer la dynamique

Entreprises, collectivités, elles participent avec force et conviction depuis de nombreuses années à cet évènement qui valorise les bonnes pratiques ...

rev3 - développement durable - RSE

Accélérateurs rev3 : challengez votre projet de création

Vous êtes porteur de projet, jeune entreprise en lancement ? Vouus développez un nouveau projet dans le développement durable, la ...

Ces événements pourraient vous intéresser

Afterwork de l’énergie #2 CCI X GRDF

18h00 - 21h30
Lille
Voir

Découvrez aussi ces solutions

Flashdiag – déchets

En 15 questions simples, obtenez un diagnostic de vos pratiques et améliorez la gestion des déchets dans votre entreprise

Découvrez cette solution

Flashdiag – énergie

En 10 questions simples, obtenez un diagnostic de vos pratiques et de la consommation d’énergie de votre entreprise.

Découvrez cette solution

Accompagnement Ecologie Industrielle et Territoriale (entreprises)

Un accompagnement fondé sur un outil coopératif permettant de mettre en place des synergies et des collaborations entre les entreprises.

Découvrez cette solution