Philippe Vasseur, nommé Commissaire spécial pour la revitalisation et la ré-industrialisation des Hauts-de-France

Philippe Vasseur, nommé Commissaire spécial pour la revitalisation et la ré-industrialisation des Hauts-de-France par Emmanuel Macron, Ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique, et Xavier Bertrand, Président de la Région Hauts-de-France

Pour la première fois, Etat et Région se dotent d’une force d’action commune permettant la meilleure efficacité pour assurer la revitalisation et la ré-industrialisation d’un territoire.

Le Commissaire aura autorité pour saisir directement les services compétents de l’Etat – en administration centrale comme déconcentrée – et de la Région. Cette action novatrice a vocation à permettre à l’industrie de se développer sur le territoire des Hauts-de-France et de se tourner résolument vers l’avenir.

La mission du Commissariat pour la revitalisation

La lettre de mission de Philippe Vasseur précise qu’il aura à rechercher des repreneurs, investisseurs ou porteurs de projets prêts à installer ou relocaliser leurs activités en Hauts-de-France et à mobiliser les moyens financiers nécessaires pour endiguer le mouvement de désindustrialisation et le démantèlement d’outils productifs.

A cette fin, il développera un réseau d’acteurs (fonds d’investissements, groupes industriels, banques) susceptibles d’être partie prenante sur des opérations de reprise d’actifs industriels. Il pourra notamment mobiliser les enveloppes dédiées à la revitalisation, tout en accordant un traitement spécifique à la question de la sous-traitance. Il coordonnera également les moyens des différents partenaires concourant à la réussite de cet objectif de revitalisation et ré-industrialisation des Hauts-de-France.

La durée de la mission

Cette mission prend la forme d’une expérimentation de 18 mois dont la réussite sera évaluée à son terme. Elle visera plus particulièrement les territoires les plus touchés par les restructurations, parmi lesquels le Valenciennois et l’Avesnois, le bassin Chauny-Tergnier-La Fère, le Nord-est de la Métropole lilloise (Roubaix-Tourcoing), le Bassin minier, le Dunkerquois et l’Amiénois.

La localisation

La mission intègre les locaux de l’Etat, au sein des bâtiments de l’ancien Hôpital militaire à Lille où siègent la préfecture du Nord et le secrétariat général pour les affaires régionales (SGAR).

L’équipe

Une équipe de 6 personnes est constituée autour de Philippe Vasseur. Elle réunit deux personnes issues de la chambre de commerce et d’industrie de région (CCIR) Nord-de-France, deux du conseil régional et deux des services de l’Etat.

Le comité d’appui opérationnel

Un comité d’appui opérationnel est créé et constituera un espace d’échanges sur les dossiers en cours (compte-rendus des avancées, obstacles rencontrés et solutions envisagées, calendrier des visites, actions programmées…). Il se réunira deux fois par mois et comprend une quinzaine de membres :

– représentants des services de l’Etat : SGAR, direction régionale des finances publiques (DRFIP), direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte), direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal)
– représentants du conseil régional : élus, cabinet et direction générale adjointe, direction de l’action économique
– représentants de la CCI de région Hauts-deFrance, direction générale et direction des études
– représentants d’établissements bancaires publics : banque de France, bpifrance et Caisse des dépôts et consignations
– directeur de Nord France Invest (lien conventionnel avec Business France).

Contactez le Commissariat Spécial pour la revitalisation et la ré-industrialisation

Téléphone :  03 20 30 58 57

E-mail : com-spe-revitalisation@hauts-de-france.gouv.fr

Contactez-nous Nous sommes là pour vous
Commissariat Spécial pour la revitalisation et la ré-industrialisation des Hauts-de-France Contacter par email

A lire également

rev3 - développement durable - RSE

Engager son entreprise dans une démarche éco-responsable

La transition écologique, ce n’est pas commun dans le sport automobile. Comment le circuit de Croix en Temois a t-il ...

rev3 - développement durable - RSE

Accélérateurs rev3 : les recettes d’un succès

'Nous sommes le seul parcours d’accompagnement mobile et temporaire dans les Hauts-de-France', souligne Caroline Adams, responsable des accélérateurs rev3 de ...

rev3 - développement durable - RSE

Comment l’Écologie industrielle territoriale peut contribuer au développement durable et responsable d’une entreprise ?

En favorisant l'optimisation et la mutualisation, entre entreprises d’un même territoire, de la gestion des ressources d’eau, de matières et ...