Le recyclage commence par… le papier de bureau !

Nos conseillers sont là pour vous en dire plus
Didier Copin

Hauts-de-France

06 07 37 85 33
Nicolas Fievet Conseiller entreprises / rev3

Artois

06 83 51 29 35
Denis Weiss

Grand Hainaut

06 72 71 00 67
Raphael Zaitzev

Grand Lille

07 60 11 30 56
Magali Tribondeau

Littoral Hauts-de-France

06 76 98 69 86

Le papier représente trois quarts du tonnage des déchets produits au bureau. Chaque salarié en consomme 70 à 85 kilos par an. Mais il est insuffisamment recyclé alors que les Hauts-de-France possèdent des solutions.

Le tri à la maison… mais pas dans l’entreprise ? Seul un papier de bureau sur quatre est mis dans un cycle de recyclage ! Les trois quarts partent donc dans les ordures ménagères, ce qui crée un surcroît d’activité d’enfouissement ou d’incinération et donc génère de la pollution. Pendant que les entreprises font de nouveau appel à des ressources naturelles pour des rames de papiers rutilantes.

Du recyclage haut de gamme à Château-Thierry

Pourtant, la région possède un acteur essentiel dans le domaine du recyclage de papier : Greenfield SAS. Cette usine de recyclage de papier de bureau, basée à Château-Thierry dans l’Aisne, existe depuis 21 ans. Elle est même le leader européen de fabrication de pâte à papier haut de gamme à partir de papiers de bureau recyclés. Appartenant depuis 2008 au groupe Arjowiggins Graphic, elle est le plus gros consommateur de papier recyclé d’Europe et dispose d’une capacité de recyclage de 230 000 tonnes par an.

greenfield newsroom
Une véritable économie circulaire

Une véritable économie circulaire

Les solutions existent dans la région. Plusieurs acteurs de l’économie sociale et solidaire se chargent même de la collecte, comme les Ateliers d’Ascalon dans l’Aisne ou Elise dans le Nord. Mais évidemment, celles-ci se font rémunérer ‘et c’est normal. Le fait que l’entreprise doive financièrement participer à cette collecte doit encore rentrer dans les moeurs’.

Recycler son papier n’est pas bon que pour la planète : cela permet de mettre en place une véritable économie circulaire générant de l’emploi localement.

 

Elise, un acteur majeur

Elise est également un acteur important du marché. Basée à Wambrechies, cette entreprise dont le nom vient du prénom de la fille d’un des fondateurs, mais est aussi l’acronyme d’Entreprise Locale d’Initiative d’Insertion au Service de l’Environnement, a été créée en 1997. Son idée de base : recycler les papiers de bureau et créer une activité pour permettre des emplois stables aux personnes en insertion.


21 ans plus tard, 375 personnes travaillent sur les sites ELISE, qui s’est implantée dans tout le pays par des contrats de franchise. L’activité a d’ailleurs évolué avec le temps.
ELISE collecte désormais l’ensemble des déchets de bureaux pour les valoriser : papier, carton, plastiques souples, bouteilles en plastiques, gobelets, canettes, piles, cartouches d’encre, déchets électriques et électroniques, lampes, mobilier de bureau…
ELISE
Pour aller plus loin :
Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button