Comment optimiser ses délais de livraison ?

Le stock déporté du CMDU, le Centre Multimodal de Transport de marchandises

Au cœur de la métropole, aux portes de Lille, le Centre multimodal de distribution urbaine (CMDU) propose aux commerçants d’organiser leurs livraisons en ville mais aussi de mutualiser les flux de marchandises entrants et sortants de la ville… Un atout précieux quand on sait que la métropole est très souvent congestionnée.

 

> Le CMDU propose aux commerces de centre-ville d’y héberger un stock avancé, ce qui permet de consacrer plus de surface à la vente. L’exploitant Oxipio offre la possibilité de se faire livrer un article ou un colis très rapidement.

Inauguré en 2015 par les Ports de Lille, le Centre Multimodal de Distribution Urbaine est une structure assez unique en France : elle offre aux commerçants la possibilité de disposer de réserves déportées.

« Les grossistes et les fournisseurs peuvent déposer au CMDU, dans le Port de Lille, les marchandises destinées à des points de vente situés en centre-ville. Ces marchandises sont ensuite stockées, alloties, massifiées et enfin livrées par des triporteurs électriques et petites camionnettes fonctionnant au gaz », explique Dominique Drapier, du département Marketing, Innovation & Prospective des Ports de Lille.

Oxipio  traite aujourd’hui en moyenne 50 tonnes  de marchandises par jour et organise l’expédition vers le centre-ville de près de 70 000 colis par mois (du petit colis au carton de quelques dizaines de kilos).

« Oxipio propose même un service de déballage et d’ordonnancement des produits pour gagner du temps lors de la mise en place en magasins ».

 

> Le CMDU permet ainsi de proposer une réserve déportée pour les commerçants et les artisans, à l’heure où le m2 en centre-ville est très cher : les hôtels, les restaurants, les boulangeries, les magasins textiles qui ont besoin de stocks peuvent ainsi exploiter la totalité de leurs surfaces commerciales », explique Philippe Malraux d’Oxipio exploitant du CMDU. Toutes les marchandises sont acceptées sauf celles nécessitant une température dirigée.

« Comme souvent les commerces ont besoin d’un débardeur, d’une paire de chaussures ou d’un article, nous proposons un service de livraison express : soit dans l’heure ou dans les deux heures », poursuit le gérant d’Oxipio. « Nous venons d’enregistrer d’ailleurs notre record, avec une livraison à 5’36’’ après la commande ! ». Le commerçant peut choisir pour une livraison dans la journée ou à J+1 si elle est passée l’après-midi.

La Société Stocknord a implanté à côté du CMDU des conteneurs équipés d’une alimentation électrique et d’éclairage, qui peuvent également être loués pour effectuer des travaux en amont de chantier. « Les entreprises de BTP qui ont des chantiers dans la métropole peuvent ainsi bénéficier d’un endroit où stocker les matériaux et les outils et où faire quelques travaux à façon ». Le système de location très souple a déjà fait de nombreux adeptes : sur les 60 conteneurs du village Urbabox, seuls trois ou quatre sont disponibles.

Recourir au multimodal pour des transports plus écologiques 

La plupart du temps, les entreprises n’ont pas besoin de rapidité mais de fiabilité : elles doivent être sûres de pouvoir recevoir la marchandise dans un délai donné, afin de ne pas désorganiser leur fonctionnement. « L’objectif est ce qu’on appelle le just-in-time. Le transport fluvial permet de prévoir de façon de plus en plus fine les heures précises d’arrivée. Aujourd’hui, au vu des embouteillages, la route peut allonger considérablement les délais de livraison alors que le transport fluvial et ferroviaire assure une ponctualité », souligne Alain Lefebvre, directeur général des Ports de Lille. Le réseau ferroviaire français est très bien maillé avec 28 000 kilomètres de voies ferrées. Le réseau fluvial n’est pas en reste avec 6 500 kilomètres de voies navigables.

« Nous répondons à des besoins en termes de mobilité en amenant la marchandise par des modes de transport propres et en améliorant les temps de livraison car nous sommes à proximité des zones de chalandise et de livraison. »

Les Ports de Lille constituent un ensemble de 12 sites multimodaux : tous sont en mesure d’offrir de nombreux services en matière de logistique. Les conteneurs et caisses mobiles sont opérés via les terminaux multimodaux. Des barges fluviales et des trains emmènent ou amènent les marchandises vers ou depuis Dunkerque, Zeebrugge, Gand, Anvers et  Rotterdam par voie fluviale ou par le fer à Bordeaux, Mouguerre, Toulouse et Marseille.

Les Ports de Lille peuvent aussi accueillir des entreprises qui souhaitent rester à proximité de Lille, avec près de 300 hectares de terrains. L’offre immobilière compte actuellement 280 000 m2 d’entrepôts, 6 000 m2 de bureaux. Au port de Santes, dans le cadre du projet Roquette, plus de 40 000 m 2 d’entrepôts supplémentaires vont s’ajouter aux 48 000 m2 déjà en service.

LES ATOUTS DU MULTIMODAL

Les trajets principaux assurés par voie ferrée
 ou fluviale limitent ainsi le transport routier pré ou post acheminement :


Capacités de chargement supérieures au transport routier (massification)
Sécurité accrue des marchandises
Optimisation des coûts liés au transport
Solution respectueuse de l’environnement

 

Pour aller plus loin :
Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button