Observatoire de la transmission reprise d’entreprises en Hauts-de-France

Dans les Hauts-de-France, 18% des dirigeants ont l’intention de transmettre leur entreprise dans les cinq années à venir. Soit plus de 37.600 projets, dont la moitié sont des entreprises sans salarié, à reprendre dans la région ! Ce chiffre, du service études économiques de la CCI Hauts-de-France, pose deux défis. D’un côté, les cédants doivent commencer dès aujourd’hui à prévoir la vente de leur entreprise. De l’autre, les porteurs de projet doivent être accompagnés, notamment pour trouver de l’argent concernant le financement.

‘Avec un âge moyen de départ à la retraite théorique de 62 ans, ces projets représentent plus de 117.000 emplois (soit 8,5% des effectifs salariés de la région) et plus de 18.000 indépendants’, souligne Grégory Stanislawski, Directeur de CCI Etudes. La moitié des projets de vente concerne des entreprises du commerce de détail, de l’hôtellerie-restauration ou des débits de boisson.

‘Avec chacun près de 1.200 entreprises qui seront à céder, le secteur de l’industrie rivalise avec le commerce de détail’, analyse Grégory Stanislawski. Il existe également de nombreuses opportunités dans le BTP, le commerce inter-entreprises, les services aux entreprises ou aux particuliers, le transport et la logistique.

Etude prospective sur le potentiel d’entreprises à transmettre à horizon de 5 ans

Entreprendre ou reprendre, c’est le moment ou jamais de se lancer !

‘Interrogés sur un repreneur potentiel, les entreprises sans salarié n’ont, à 57%, pas encore identifié de tiers connu susceptible de reprendre l’activité. Ce pourcentage baisse à 48% pour les entreprises de moins de dix salariés et passe à 32% pour les salariés de 10 salariés et plus’, poursuit-il.

Dans certains secteurs comme les débits de boisson et les hôtels restaurants ou le transport et la logistique, la part des dirigeants ayant déjà réfléchi ou entamé les démarches de transmission est très faible, en comparaison du nombre important de dirigeants de 57 ans et plus. Cette pyramide des âges va donc mécaniquement faire arriver très rapidement beaucoup d’entreprises en même temps sur le marché.

Or une bonne cession-transmission d’entreprise se prépare jusqu’à cinq ans avant ! D’où l’importance de faire prendre conscience aux dirigeants des délais à considérer. Et de se faire accompagner bien en amont par les conseillers spécialisés de la CCI Hauts-de-France, pour effectuer toutes les démarches mais également pour trouver son successeur. Car le problème, souligne Philippe Hourdain, président de la CCI Hauts-de-France, c’est que les mandataires professionnels, chargés de mettre en relation cédants et repreneurs, ne s’intéressent que très peu à ces petites entreprises, les enjeux de rémunération étant plus importants pour la vente de plus grosses sociétés.

‘C’est pourquoi la CCI Hauts-de-France, grâce à son savoir-faire, a mis en place un parcours d’accompagnement spécifique, à la fois du cédant et du repreneur, avec des conseillers spécialisés, un réseau et le site de petites annonces d’entreprise à vendre Transentreprise.com. Sachant que le programme Booster TPE, d’une valeur de 1.200 euros HT, peut être pris en charge à 100% pour les TPE, grâce à un financement du Conseil régional.

‘La Région Hauts-de-France intervient pour professionnaliser certains outils que le marché privé n’a pas mis en place’, tient à préciser Philippe Beauchamps, conseiller régional délégué aux entreprises. ‘Nous avons donc mis en place de très nombreux accompagnements techniques et financiers (avances remboursables, subventions, prêts d’honneur, prise de participation en capital, etc.) mais aussi de la formation : nous travaillons d’ailleurs à la mise en place d’un nouveau fonds régional, qui permettra de confier à un intermédiaire la mission de vendre une entreprise ou de trouver une entreprise à acheter dans les Hauts-de-France‘.

Une transmission d’entreprise ne s’improvise pas : elle s’anticipe !

‘Vendre son entreprise en Hauts-de-France ne se fait pas en une semaine : d’où notre volonté d’accompagner à la fois le dirigeant qui souhaite céder dans sa réflexion et ses démarches mais aussi le repreneur, qui doit souvent savoir comment financer le rachat d’une entreprise’, résume Marc Krzemianowski, président de la commission transmission-reprise de la CCI Hauts-de-France.

Selon Hubert Tondeur, président de l’Ordre des Experts Comptables des Hauts-de-France, il est bien ‘moins coûteux en temps et en argent de fidéliser un client que de le conquérir’. Sans oublier que les entreprises qui n’ont pas encore mis en place d’évolutions technologique et écologique ‘valent globalement moins cher à l’achat puisque toute cette partie sera à mettre en place’ . Racheter une activité déjà en place peut s’avérer plus salvateur que d’en créer une, pour le démarrage de l’activité au départ comme pour la plue-value à la revente. Pour 44% des entreprises à vendre, l’acquéreur avait racheté à un prix qui était en moyenne 10 à 20% moins cher !

Pour Laurent Rigaud, président de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat Hauts-de-France, ‘nous sommes là pour préparer les entreprises à vendre et accompagner celui qui va reprendre : nous voyons de plus en plus des profils de repreneurs qui réussissent à développer de très belles affaires. Aujourd’hui, l’artisanat emploie l’équivalent de deux usines Toyota dans la région’.

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous autorisez la CCI à publier, reproduire, utiliser votre avis dans le cadre de sa communication.

Contactez-nous Nous sommes là pour vous
Gregory Stanislawski Direction des études Contacter par email
Delphine Denoual Direction des études Contacter par email

A lire également

transmission

Transmission-reprise : comment évaluer le prix d’une entreprise ? Réponses d’un expert

C’est la question centrale que se posent à la fois les cédants mais aussi les repreneurs. Sébastien Garat, responsable du ...

transmission

Quel montage financier pour une reprise d’entreprise ? Réponses d’un expert

Djibril Diaw, responsable du service développement des entreprises CCI Artois livre ses secrets sur les différents montages financiers possibles dans ...

transmission

Quel apport pour racheter une entreprise ? Réponses d’un expert

Le montant de l’apport personnel du dirigeant est un point essentiel dans la reprise d’entreprise. Il est en moyenne entre ...

Ces événements pourraient vous intéresser

Atelier de la Transmission | Compiègne

09h00 - 12h00
COMPIEGNE
Voir

Découvrez aussi ces solutions

Booster Transmission

Le programme régional Booster TPE vous permet de bénéficier de solutions pratiques et rapides, adaptées à votre situation. D'une valeur ...

Découvrez cette solution

Ateliers de la transmission

Des réunions collectives pour vous permettre d'anticiper au mieux votre transmission d'entreprise et connaître toutes les étapes d'une cession réussie

Découvrez cette solution

Conseil en cession d’entreprise

Un accompagnement en toute confidentialité pour préparer la transmission de votre entreprise et vous accompagner dans sa cession

Découvrez cette solution