Le monde en 2050 selon l’ancien directeur général du FMI

Vers le monde de 2050 : dans son dernier essai paru aux éditions Fayard, Michel Camdessus, l’ancien directeur général du FMI (1987-2000), livre sa vision de l’évolution économique et des bonnes pratiques pour éviter le pire.

En s’appuyant sur les travaux de l’Emerging Markets Forum, dont il est le co-fondateur, Michel Camdessus décrypte des « mégatendances » avant de définir quelques priorités pour construire un monde meilleur.

Les mégatendances

Urbanisation tous azimuts

Les mégalopoles vont se multiplier. « Deviendront-elles les cloaques de l’humanité ou les lieux où, comme si souvent dans l’histoire, les civilisations ont fleuri ? », questionne l’auteur.

Vieux contre jeunes

 Le continent africain devrait atteindre 2,5 milliards d’habitants, ce qui représentera un quart de la population mondiale. Alors que le reste de la planète sera sujet au vieillissement.

« La principale inquiétude dans la plus grande partie du monde est ainsi passée de la crainte de surpopulation au souci de voir le vieillissement […] affecter de multiples manières les conditions de vie. »

 

L'immense progrès technologique

En 2050, un seul ordinateur déploiera la même puissance que la totalité des ordinateurs de la Silicon Valley aujourd’hui.

Ses 5 priorités

Pour aller plus loin :
Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button