Le marché de la transmission-reprise d’entreprise en Hauts-de-France en 2016 : volumes et caractérisation des reprises

Plus de 2 000 entreprises ont été reprises dans les Hauts-de-France en 2016

Parmi elles, 46% ont concerné un rachat de fonds, 42% un rachat de parts sociales et 12% de la location-gérance. On estime que près de 19 300 emplois ont été concernés par ces opérations de transmission, dont un quart dans des entreprises de moins de 20 salariés. Par ailleurs, 15% de ces entreprises ont été transmises dans le cadre familial.

Près de 60% des reprises ont concerné des entreprises des secteurs du commerce de détail (28%), de l’hôtellerie-restauration (17%) ou encore des débits de boisson (12%), mais ces trois secteurs ne représentent que 20% des emplois concernés.

Dans la grande majorité des cas, le prix de cession est compris entre 10 000 € et 250 000 €. L’apport personnel et l’emprunt bancaire sont les deux principales sources de financement ; ils représentent en moyenne respectivement 36% et 57% du montant total payé pour la reprise. Les prêts d’honneur constituent la troisième source de financement, puisqu’ils ont bénéficié à près d’un repreneur sur cinq.

PART DES REPRISES

PART DES EMPLOIS

Commerce de détail

28 %

11 %

Services aux entreprises / Commerce de gros

18 %

35 %

Hôtels et restaurants

17 %

6 %

Débits de boisson

12 %

1 %

Industrie / Transport

9 %

35 %

Construction

9 %

7 %

Services à la personne

7 %

3 %

PART DES REPRISES

PART DES EMPLOIS

Commerce de détail

28 %

11 %

Services aux entreprises / Commerce de gros

18 %

35 %

Hôtels et restaurants

17 %

6 %

Débits de boisson

12 %

1 %

Industrie / Transport

9 %

35 %

Construction

9 %

7 %

Services à la personne

7 %

3 %

7 repreneurs sur 10 ont déjà travaillé dans le secteur de l’entreprise qu’ils ont reprise

80% des repreneurs étaient en activité avant de reprendre l’entreprise. 43% d’entre eux étaient salariés dans une autre entreprise et 38% d’entre eux ont déjà un passé de dirigeant. Par ailleurs, un tiers des repreneurs des Hauts-de-France ont déjà créé une entreprise et 21% ont déjà au moins une autre expérience de reprise d’entreprise.

Lors de votre dernier emploi, vous étiez :

Chef d'entreprise
Employé
Cadre ou profession intellectuelle supérieur
Ouvrier
Agent de maîtrise, contremaître, VRP
Sans activité professionnelle
Technicien (non cadre)

Le départ à la retraite est le premier motif de cession d’une activité (35%). En effet, au moment de la cession, 31% des dirigeants avaient 60 ans ou plus. Toutefois, pour un autre tiers des répondants, la raison de la cession n’est pas liée à l’âge du cédant mais relève davantage d’une obligation en raison de difficultés économiques de l’entreprise ou de raisons personnelles qui contraignent le dirigeant à la céder. Les cas restants sont liés à des raisons personnelles (déménagement, besoin de changement, etc.)

Enfin, dans près d’un cas sur deux, le passage de témoin entre cédant et repreneur s’est fait suite à une période de transition pendant laquelle le premier a accompagné le second dans ses nouvelles fonctions.

Contactez-nous Nous sommes là pour vous
Delphine Denoual Direction des études Contacter par email

A lire également

La transmission d’entreprise – Etude prospective sur le potentiel à 5 ans

19% des établissements de la région seraient concernés par un projet de transmission d’ici 5 ans dans les Hauts-de-France, soit ...

transmission

Reprise-Transmission : comment racheter une entreprise ?

S'il faut déjà afficher une véritable crédibilité technique et financière, les chances de voir aboutir une signature de rachat sont ...

transmission

Reprise-Transmission : êtes-vous l’homme ou la femme de la situation ? 

Le chef d’entreprise n’est pas forcément un mouton à cinq pattes mais doit savoir s’entourer des meilleurs experts de son ...

Reprise-Transmission : vaut-il mieux reprendre que créer ?

Racheter une entreprise vaut il mieux que de créer une activité de toutes pièces? Réponse : ce sont surtout deux ...

transmission

Reprise-Transmission : combien vaut mon entreprise ?  

Ni le chef d’entreprise, ni son expert-comptable, ni même le repreneur ne peuvent objectivement fixer la valeur d’une entreprise.

transmission

Reprise-Transmission : peut-on reprendre une entreprise sans argent ? 

L’apport est indispensable et permettra un effet de levier auprès des banques ayant pour objectif de multiplier la mise de ...

Reprise-Transmission : rien ne sert de courir…

... il faut partir à point ! les grandes étapes à ne pas rater pour reprendre ou vendre une entreprise

Découvrez aussi ces solutions

Ateliers de la transmission

Des réunions collectives pour vous permettre d'anticiper au mieux votre transmission d'entreprise et connaître toutes les étapes d'une cession réussie

Découvrez cette solution

Atelier du créateur-repreneur

Des réunions d'information pour vous apporter les réponses essentielles à la bonne conduite de votre projet

Découvrez cette solution

Club des repreneurs

Des rendez-vous pour vous informer, échanger avec d'autres repreneurs, avec l'intervention d'experts et la présentation de dossiers d'entreprises à reprendre.

Découvrez cette solution

Conseil en cession d’entreprise

Un accompagnement en toute confidentialité pour préparer la transmission de votre entreprise et vous accompagner dans sa cession

Découvrez cette solution

Conseil en création-reprise

Un accompagnement personnalisé pour vous guider dans la création de votre activité

Découvrez cette solution

préparer votre transmission d’entreprise

Comprendre les perspectives du marché de la transmission d'entreprise. Evaluer son fonds de commerce et ses murs en conséquence. Evaluer ...

Découvrez cette solution