Le marché de la transmission-reprise d’entreprise en Hauts-de-France en 2016 : volumes et caractérisation des reprises

Nos conseillers sont là pour vous en dire plus
Delphine Denoual Direction des études

Hauts-de-France

03 20 63 79 31

Plus de 2 000 entreprises ont été reprises dans les Hauts-de-France en 2016

Parmi elles, 46% ont concerné un rachat de fonds, 42% un rachat de parts sociales et 12% de la location-gérance. On estime que près de 19 300 emplois ont été concernés par ces opérations de transmission, dont un quart dans des entreprises de moins de 20 salariés. Par ailleurs, 15% de ces entreprises ont été transmises dans le cadre familial.

Près de 60% des reprises ont concerné des entreprises des secteurs du commerce de détail (28%), de l’hôtellerie-restauration (17%) ou encore des débits de boisson (12%), mais ces trois secteurs ne représentent que 20% des emplois concernés.

Dans la grande majorité des cas, le prix de cession est compris entre 10 000 € et 250 000 €. L’apport personnel et l’emprunt bancaire sont les deux principales sources de financement ; ils représentent en moyenne respectivement 36% et 57% du montant total payé pour la reprise. Les prêts d’honneur constituent la troisième source de financement, puisqu’ils ont bénéficié à près d’un repreneur sur cinq.

PART DES REPRISES

PART DES EMPLOIS

Commerce de détail

28 %

11 %

Services aux entreprises / Commerce de gros

18 %

35 %

Hôtels et restaurants

17 %

6 %

Débits de boisson

12 %

1 %

Industrie / Transport

9 %

35 %

Construction

9 %

7 %

Services à la personne

7 %

3 %

PART DES REPRISES

PART DES EMPLOIS

Commerce de détail

28 %

11 %

Services aux entreprises / Commerce de gros

18 %

35 %

Hôtels et restaurants

17 %

6 %

Débits de boisson

12 %

1 %

Industrie / Transport

9 %

35 %

Construction

9 %

7 %

Services à la personne

7 %

3 %

7 repreneurs sur 10 ont déjà travaillé dans le secteur de l’entreprise qu’ils ont reprise

80% des repreneurs étaient en activité avant de reprendre l’entreprise. 43% d’entre eux étaient salariés dans une autre entreprise et 38% d’entre eux ont déjà un passé de dirigeant. Par ailleurs, un tiers des repreneurs des Hauts-de-France ont déjà créé une entreprise et 21% ont déjà au moins une autre expérience de reprise d’entreprise.

Lors de votre dernier emploi, vous étiez :

Chef d'entreprise
Employé
Cadre ou profession intellectuelle supérieur
Ouvrier
Agent de maîtrise, contremaître, VRP
Sans activité professionnelle
Technicien (non cadre)

Le départ à la retraite est le premier motif de cession d’une activité (35%). En effet, au moment de la cession, 31% des dirigeants avaient 60 ans ou plus. Toutefois, pour un autre tiers des répondants, la raison de la cession n’est pas liée à l’âge du cédant mais relève davantage d’une obligation en raison de difficultés économiques de l’entreprise ou de raisons personnelles qui contraignent le dirigeant à la céder. Les cas restants sont liés à des raisons personnelles (déménagement, besoin de changement, etc.)

Enfin, dans près d’un cas sur deux, le passage de témoin entre cédant et repreneur s’est fait suite à une période de transition pendant laquelle le premier a accompagné le second dans ses nouvelles fonctions.

Pour aller plus loin :
Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button