Le marché des bureaux de la métropole lilloise : les résultats du 2eme trimestre 2017

L’année 2016 a été exceptionnelle, les trois premiers mois de 2017 particulièrement dynamiques, que dire du second trimestre ? Avec 51 841 m² commercialisés, il affiche une activité qui s’approche de celle enregistrée à la même période de 2015 et 2016… cumulées ! Les secrets d’un tel résultat ? Tout d’abord, la métropole nordiste attendait depuis longtemps certains programmes neufs, notamment sur Euralille. Ils arrivent et reçoivent un bon accueil de la clientèle. Ensuite, la diversité des secteurs d’activités clients est, à Lille, toujours un gage de stabilité, voire de dynamisme. Enfin, cette demande s’adresse à tous types de surface.

La performance du marché lillois depuis le début de l’année tient à la fois à un grand nombre de transactions mais aussi à de nombreuse signatures pour des surfaces qui sont importantes (entre 5 000 et 10 000 m²) sans être gigantesques : le marché lillois tire sa dynamique d’une réelle profondeur de marché et pas simplement de quelques très grandes transactions qui, parfois, rendent un peu artificielle une santé affichée. En ce qui concerne la deuxième moitié de l’année, l’ensemble des acteurs est particulièrement confiant.

Contactez-nous Nous sommes là pour vous
Sylvie Schoelens Direction des études Contacter par email

A lire également

Le marché des bureaux de la métropole lilloise : les résultats du 1er trimestre 2017

Découvrez les résultats du marchés des bureaux de la métropole lilloise au 1er trimestre 2017 avec 43 448 m² commercialisés, ...

Le marché des bureaux de la métropole lilloise : les résultats trimestriels

Depuis le début de l’année, la métropole nordiste enregistrait un volume de commercialisation plus que satisfaisant. Le quatrième trimestre n’a ...