Comment le magasin Au Rouet a développé son chiffre d’affaires grâce au digital 

Nos experts sont là pour vous en dire plus
Yann Moreira Chargé de Mission Numérique

Aisne

03 23 06 02 26
Le Rouet booste sa communication digitale

La dernière mercerie de Saint-Quentin a pu revisiter de fond en comble sa stratégie digitale et ce, grâce à la CCI. Sa dirigeante, Anne Plessiez, a intégré le programme ‘Booster numérique’, dispositif pris en charge à 80 % par le Conseil régional des Hauts-de-France.

Retour d’expérience.

S’appuyer sur le digital pour développer le trafic sur le point de vente ? Anne Plessiez l’a fait !

 Son magasin ‘Au Rouet‘ était déjà une véritable institution, présent sur la place de l’Hôtel de Ville depuis 1968. L’enseigne propose de la mercerie classique avec toutes sortes de tissus, de boutons et d’outils mais aussi des machines pour la couture, des chapeaux, des collants et quelques vêtements pour femmes… Le commerce propose de nombreux cours de couture qui rencontrent toujours un vif succès. A la tête de ce commerce, Anne Plessiez, la dirigeante, a été accompagnée par le conseiller numérique de la CCI de l’Aisne pour mettre en place une stratégie digitale qui a permis d’orienter des clients vers le magasin.

Site internet

Nous avons commencé par vérifier la pertinence des pages de notre site internet qui était alors en cours de construction : nous avons passé en revue les points positifs et les points négatifs, de sorte à le faire évoluer de la meilleure manière possible’, explique Anne Plessiez. Le site met bien en avant le numéro de téléphone, l’adresse, le paiement sécurisé et les possibilités de livraisons.

‘Nous avons choisi une application web open source baptisée Prestashop, nous permettant de créer une boutique en ligne. L’éditeur nous a apporté le squelette du site, nous n’avions plus qu’à y répartir le contenu dans les différentes catégories, les sous-catégories’, explique la commerçante qui a appris par la même occasion à bien cadrer une photo, à rectifier sa couleur et à la retailler correctement, afin qu’elle ne soit pas trop lourde. ‘J’ai pris conscience que la qualité de l’image est extrêmement importante’.

Base de données

‘Nous avons créé une base de données avec les coordonnées de nos clients afin de pouvoir leur envoyer des SMS et des e-mails’, détaille Anne Plessiez. L’objectif était de bien classer les profils, afin de les répartir dans des fichiers différents : l’idée étant d’identifier les personnes plus intéressées par les cours de couture des autres qui achètent nos produits en magasin. ‘Notre caisse enregistreuse a été un atout précieux mais nous avons également mis nos fichiers sur une clef USB’.

Emailing

Le conseiller numérique de la CCI a accompagné la mercerie Au Rouet dans la mise en place d’une solution e-mailing avec l’aide d’un outil de gestion proposé gratuitement sur CCI Store.

‘Nous avons généré une première campagne d’e-mailings : outre la maîtrise de la technique, c’est important d’avoir le conseiller à côté de soi pour nous montrer comment bien écrire, en étant court et concis mais aussi pour mettre en valeur des photos’, raconte Anne Plessiez, qui a particulièrement apprécié le sur-mesure de l’accompagnement dédié spécifiquement à son commerce.

L’envoi de la première newsletter présentant les révisions gratuites de machines à coudre a permis de générer quasiment immédiatement du trafic en boutique. Mais la commerçante a appris aussi qu’il faut savoir doser les envois et ne pas en faire trop souvent non plus… Elle se contentera d’un envoi par mois.

 

Réseaux sociaux

Anne Plessiez avait déjà suivi un accompagnement concernant l’utilisation de Facebook mais le Booster numérique lui a permis de réviser les bases et d’approfondir ses connaissances.

‘Nous essayons d’alimenter notre Facebook une fois par semaine, ce qui nous permet d’attirer de nouveaux clients’. Le mois suivant le démarrage de la page Facebook, la mercerie a bien travaillé, en attirant une nouvelle clientèle plus jeune et en renouant avec d’anciens fidèles. ‘Nos cours de couture sont complets’.

La dirigeante envisage désormais de mettre en place des publicités payantes, ‘avec un moyen d’identifier les personnes qui ont vu la publicité pour mesurer le retour sur investissement’. Un premier jeu qui a permis de gagner des tee-shirts a très bien fonctionné.

Envoi de SMS

Le Booster numérique a aussi permis d’explorer les possibilités de publicités par SMS.

‘Nous allons organiser trois campagnes par an sur des opérations bien ciblées’.

 ‘C’était important de prendre le temps de se pencher sur la stratégie digitale de la mercerie : je suis ravie de l’accompagnement, cela a véritablement permis de rebooster notre entreprise, même si en tant que commerçante, je n’ai pas trop de temps mais franchement je le referai sans problème’.

Anne Plessiez

Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button