Les Canards du Val de Luce : comment financer l’innovation ?

Nos experts sont là pour vous en dire plus
Christian Pollet

Amiens-Picardie

06 75 39 38 41
Djibril Diaw Conseiller en financement

Artois

03 21 23 98 04 06 73 63 21 92
Nadia Amadori

Grand Hainaut

03 27 51 31 01 06 79 68 35 35
Guillaume Fournier

Grand Lille

03 20 63 68 60 06 75 81 62 55
François Lemaitre

Littoral Hauts-de-France

03 21 46 00 00 06 77 16 31 17

Entreprise familiale spécialisée dans les foies gras, pâtés et autres plats cuisinés, Les Canards du Val de Luce situés à Thenne près d’Amiens ont développé un procédé innovant de conserve pour des plats cuisinés. Le conseiller spécialisé de la CCI a accompagné cette entreprise dans les méandres des dispositifs pour l’aider à trouver les financements adéquats.

Des besoins de financements pour accompagner la croissance

« Je refusais des commandes car notre outil de production n’était plus adapté aux volumes : l’investissement pour la modernisation s’est avéré être relativement lourd, de l’ordre de 700 000 euros alors que notre chiffre d’affaires avoisine les 2,7 millions d’euros », raconte Philippe Boucquez, gérant de la SARL Les Canards du Val de Luce, créée en 1981 et employant aujourd’hui 17 salariés.

« Notre croissance s’explique par le développement de la distribution de nos produits auprès des comités d’entreprises, des magasins d’épiceries fines mais aussi des grossistes », poursuit-il. L’entreprise exploite également depuis quelques années le créneau de l’hôtellerie en room service, à travers la gamme Vrai et Bon qui décline 40 plats à base de canard : « 60% des hôtels quatre étoiles n’ont plus de restaurants mais ils doivent néanmoins proposer des repas en chambre 24h sur 24 h pour maintenir leur standing. » La SARL Les Canards du Val de Luce travaille également avec les gites et chambres d’hôtes ainsi qu’avec les entreprises de toutes tailles, dans le cadre du déjeuner au travail, en proposant des plats cuisinés.

Plusieurs dispositifs mobilisés : fonds de revitalisation, aide à l’innovation, …

« J’ai rencontré le conseiller financement de la CCI, je lui ai exposé mon projet, sachant que la banque Société Générale était prête à me suivre sur la quasi-totalité du prêt, l’un sur du matériel et l’autre sur le bâtiment : le taux d’intérêt étant le même qu’avec la BPI, l’intérêt des avances remboursables était donc moindre. J’ai donc opté pour les fonds propres sur emprunt, sachant qu’un peu de subvention pure permettrait d’alléger le dossier. »

Christian Pollet, le conseiller, s’est alors attelé à monter les dossiers de demande, avec de nombreuses données financières et commerciales. Il a construit un prévisionnel sur deux à trois ans. Et a finalement réussi à obtenir des sommes du fonds de revitalisation Goodyear Amiens-Nord. Ce fonds est destiné à redynamiser la zone d’emploi d’Amiens et l’économie locale touchée par les suppressions d’emplois engendrées par la fermeture de l’usine de fabrication de pneus. « Pour l’anecdote, nous avions en premier lieu demandé au fonds de revitalisation Bigard, suite à la fermeture de son abattoir dans la Somme mais le groupe a estimé que notre petite PME pouvait le concurrencer sur son business », sourit aujourd’hui le chef d’entreprise.

Le fonds GoodYear a permis l’embauche de 5 salariés en CDI, grâce à une aide de 6 000 euros par salarié. La CARSAT (Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail) a également contribué à hauteur de 55 000 euros à l’amélioration de l’ergonomie des postes de travail et 20 000 euros devraient être versés pour la mise en place de la ligne de conditionnement en bocaux prévue cette année.

La mission Diagnostic Innovation a permis d’obtenir une subvention de 8 000 euros auprès de Hauts-de-France Innovation, un financement public. L’innovation a été reconnue sur la qualité de la gamme produits de plats cuisinés et le marketing même si la partie retenue pour le financement a concerné le coût de prototypage des barquettes et les tests de conservation.

« Le dossier était donc quand même assez lourd. Pour le prix demandé par la CCI, je n’ai pas hésité une seconde : j’aurais mis bien plus de temps à comprendre les rouages de subventions. En plus, Christian Pollet m’a fait rencontrer des personnes ressource pour mon secteur d’activité, pour faire évoluer ma connaissance de la législation en matière d’e-commerce par exemple ».

Une équipe de conseillers experts en financement des entreprises

Votre entreprise se développe et vous avez besoin de financements pour investir dans un nouveau process, une innovation, un nouveau bâtiment, … : prêt bancaire, avance remboursable, apport en fonds propres, subvention, … ? Vous êtes confronté(e) à des difficultés conjoncturelles et vous avez besoin d’être soutenu(e) financièrement pour passer ce cap difficile ? Contactez votre conseiller de proximité pour un 1er entretien en toute confidentialité.

Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button