Le diagnostic du tissu commercial : outil précieux pour la redynamisation de centre-ville.

Nos experts sont là pour vous en dire plus
André Bartoszak

Grand Lille

03 20 63 77 77

« Moi qui étais un peu sceptique sur l’opportunité de réaliser un diagnostic commercial à l’échelle de la ville d’Orchies, je dois dire que je suis conquis », résume Ludovic Rohart, maire d’Orchies. La CCI accompagne en effet les collectivités à redynamiser leurs commerces de centre-ville, à travers un état des lieux suivi d’un plan d’actions. Et le travail réalisé avec Orchies a porté ses fruits.

« Nous avions la chance d’avoir les données d’une étude précédente qui datait de quelques années : le nouveau diagnostic commercial nous a apporté une meilleure connaissance, à la fois quantitative et qualitative du commerce local et de son évolution », résume le maire. Pour l’élu, cette étude pointue de la CCI a permis d’apprécier la situation de sa commune, au regard d’autres villes comparables, afin de détecter « les forces et les faiblesses de notre tissu commercial. »

 

Domaine d’intervention de la CCI

L’intervention de la CCI a d’abord consisté à faire un bilan très précis de l’état de l’espace public, comme par exemple le nombre de commerces, de cellules vides, etc.
André Bartoszak, responsable du service « commerce » de la CCI Grand Lille, a ensuite animé pendant deux jours un groupe de travail avec les différentes parties prenantes : 17 facteurs différents ont été passés en revue, comme la densité commerciale, la qualité des vitrines ou encore l’activité touristique.

« L’objectif est de partager ensemble le bilan et de réfléchir aux solutions à mettre en place », résume André Bartoszak.

Certains de ces constats ont été rassurants : « Nous nous sommes rendus compte que la densité de commerces de centre-ville restait correcte : elle est même passée de 60 à 65 commerces, grâce à l’action en faveur de la redynamisation du centre-ville », avance le maire. L’étude a également souligné qu’Orchies est en effet une ville centrale, avec une qualité architecturale indéniable. La ville propose un nombre de places de stationnement significatif. Le nombre de commerces vacants reste très limité. « Nous travaillons à réhabiliter les friches existantes : nous avons par exemple transformé un rez-de-chaussée d’habitation commerciale inoccupé depuis une quinzaine d’années en cellule commerciale, en rencontrant les ayant-droits et en les convaincant de vendre. Un agent immobilier a depuis trouvé un investisseur », se réjouit Ludovic Rohart.

Reste que le diagnostic a mis en lumière une certaine typologie de commerces disparus, comme une pâtisserie par exemple. « Nous avons encouragé certains porteurs de projet à combler ce vide : une pâtisserie et un salon de thé ont depuis ouvert leurs portes et fonctionnent très bien », sourit le maire, qui a en parallèle, fait voter une taxe sur les vacances locatives des commerces et l’achat d’une balayeuse pour assurer la propreté du centre-ville.

Préconisations

Des pistes d’amélioration ont été proposées par André Bartoszak, comme l’amélioration de certaines vitrines, le travail sur l’accueil client, la synergie avec le centre commercial en périphérie… « La zone commerciale étant particulièrement étendue, elle possède la particularité de capter une clientèle extra-communale : nous avons réfléchi aux moyens de l’attirer dans le centre-ville ». L’aménagement d’une piste cyclable devrait permettre de renforcer les liaisons entre les deux pôles, avec installation notamment de parkings à vélos.

La municipalité a également travaillé sur la création d’une identité commerciale de centre-ville, en renforçant la communication autour de l’actualité des commerces et en aidant à la renaissance d’une association de commerçants. « En tant que municipalité, nous avons le souci de valoriser le centre-ville surtout durant les week-ends, en partenariat avec les commerçants », poursuit le maire.

Label Qualité Commerce

La municipalité d’Orchies a également encouragé les commerçants à obtenir le label Qualité Commerce « qui en plus de renforcer leur image de marque leur permet d’être rassurés sur leurs prestations ».

 

 

Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button