L’Artésienne à Liévin : comment le lean management a épanoui l’imprimerie

En appliquant la méthode lean, l’imprimerie L’Artésienne à Liévin a appris à mieux valoriser sa matière première en réduisant les coûts.

23% du chiffre d’affaire : sans surprise, l’achat de papier représente la plus grosse dépense de L’Artésienne. « À une époque où le marché est difficile, il faut trouver des points de rentabilité en interne« , décrypte le directeur général de l’imprimerie liévinoise, Brian Billaut.

En décomposant ses étapes de production, l’entreprise s’est rendue compte qu’elle consommait plus de matière première que nécessaire. « Je donne un exemple : pour 1000 exemplaires d’une commande, on va peut-être en imprimer 1100. Par habitude, par sécurité, alors que le client n’en a commandé que 1000. Plus de papier consommé, ce sont aussi des machines qui tournent plus longtemps inutilement… »

L’Artésienne, qui fête son demi-siècle cette année, est encore en train d’évaluer le juste ratio de matière première selon le type de papier et de documents, mais d’ores et déjà, Brian Billaut l’annonce : « Si demain, nous arrivons à baisser le budget papier de 1 ou 2% (l’entreprise en achète 2300 tonnes par an), l’économie sera considérable ».

Le lean n’aime pas le gaspillage

« Dans ce cas, passer par le lean a permis de réduire les déchets pour une meilleure valorisation de la matière première », se réjouit Bertrand Sourie, conseiller CCI Artois, qui a accompagné la démarche.

Lean ? Cette méthode consiste à identifier les gaspillages dans les process d’une entreprise. En industrie, cela se traduit par produire ce qui est nécessaire, quand c’est nécessaire. Ce qui a des effets sur toute la chaîne. En identifiant les opérations créatrices de valeur dans une entreprise et donc les gaspillages, chef d’entreprise, client, comme salarié – le personnel doit être pleinement impliqué -, tout le monde s’y retrouve.

Appréhender le lean

La CCI Hauts-de-France propose des ateliers permettant d’appréhender le lean management. Ceux-ci se déroulent en deux temps.

  • D’abord la « Gemba Walk », durant laquelle quatre entreprises se déplacent l’une chez l’autre pour observer et identifier le gaspillage.
  • Ensuite, pour celles qui le souhaitent, plusieurs jours d’accompagnement individuel permettent de travailler la thématique souhaitée. Une cinquantaine d’entreprises en ont profité dans la région depuis 2013.

Découvrez aussi ces solutions

Conseil en mutations économiques et conduite du changement

Un accompagnement personnalisé intégrant toutes les problématiques d’une entreprise confrontée au besoin de conduire un changement.

Découvrez cette solution

Conseil en mutations économiques et conduite du changement (offre spéciale « Fermeture Bridgestone »)

Un accompagnement pour aider les entreprises confrontées à de nouveaux enjeux à adapter leur organisation et leur stratégie.

Découvrez cette solution

Design Lab

Au cours d’une ou plusieurs journées de séminaire en intelligence collective, vivez une expérience unique en équipe pour bâtir de ...

Découvrez cette solution

A lire également

rev3 - développement durable - RSE

Greentech : comment ces start-ups nordistes innovent pour sauver la planète 

Les greentech, ce sont toutes ces nouvelles entreprises, start-ups ou PME, qui inventent des technologies pour relever le défi de ...

compétences RH - emploi

Qu’est-ce que la conduite du changement ?

Conduire un projet de changement en entreprise nécessite une méthodologie approuvée pour ne pas s’éparpiller, mais aussi un regard extérieur ...

innovation-transformation

Organisation collaborative : les dirigeants échouent souvent pour les mêmes raisons

Alexandre Gérard est un chef d’entreprise qui a connu la crise, la chute, les réductions d’effectifs. En 2010, il entame ...