La région a encore beaucoup de difficultés à recruter

C’est un paradoxe dans une région qui enregistre 10,5% de chômage (en baisse de 0,8 point sur un an, mais qui reste quand même de deux points supérieur à la moyenne nationale) : les difficultés de recrutement semblent de plus en plus importantes. D’après le dernier panorama complet de la situation économique dressé par la CCI de région Hauts-de-France, la Banque de France, la Chambre d’agriculture et la Chambre de métiers et de l’artisanat, 18% des dirigeants projettent des embauches pour cette année… mais 43 % des dirigeants déclarent être concernés par des difficultés de recrutement, ‘fortement’ pour 64% d’entre eux, notamment dans le BTP où le caractère ‘fort’ des difficultés de recrutement concerne 87% des répondants.

Comment bien recruter malgré la pénurie ?
Philippe HOURDAIN, Président de la CCI de région Hauts-de-France

‘Nous allons tous ensemble devoir bâtir une stratégie forte concernant le recrutement : jusqu’ici les dirigeants se battaient pour trouver des clients et investir dans l’entreprise mais on sent bien ici que les problèmes de main d’œuvre sont prépondérants aujourd’hui’, a résumé Philippe Hourdain, président de la CCI Hauts-de-France, lors de la présentation des résultats de cette enquête. ‘Force est de constater que l’entreprise renvoie une image déplorable. Si demain le problème d’attractivité était résolu, le chômage pourrait baisser de 6%. Il y a urgence !’.

Le président de la CCI rend hommage au travail mené par le Conseil régional sur le sujet : son président Xavier Bertrand a missionné Philippe Lamblin, ancien directeur des ressources humaines de Lesaffre (leader mondial de la levure de panification) et actuel DRH au groupe agroalimentaire Avril qui compte 8 000 salariés, pour remédier à ce problème des emplois non pourvus en Hauts-de-France depuis janvier 2018. Au début de son mandat, Xavier Bertrand a mis en place le dispositif Proch’Emploi, sorte de guichet unique de l’emploi avec un numéro vert et un site internet dédié pour faciliter l’accès aux offres d’emploi pour les demandeurs et le recrutement pour les chefs d’entreprises.

D’autant que dans certains secteurs, les intentions d’embauches sont très élevées : elles atteignent 38% dans l’industrie et 37% dans le transport logistique. Dans les services aux entreprises et le commerce btob, près d’1 entreprise sur 4 envisage des recrutements. Un agriculteur sur 5 projette de recruter, soit +15% par rapport à 2018, dans les secteurs de la volaille, du porc, du maraîchage ou l’arboriculture. Dans l’artisanat, 78% constatent majoritairement une inadéquation entre l’offre et la demande à 85%.

Quels sont les principaux facteurs de ce déséquilibre entre offre d’emplois et demande de postes ?

le manque de motivation des candidats (58%)
particulièrement marqué dans le HCR (75%) et le commerce de détail (64%)

la pénibilité du travail (35%)
qui semble plus marquée dans les HCR (59%) et le commerce de détail (43%)

le manque d’attractivité du secteur et l’absence de formations aux métiers recherchés qui arrivent en 3ème position (31%)
On retrouve les secteurs du BTP (42%) et du transport logistique (44%)

l’absence de formation aux métiers recherchés
concerne avant tout les services aux entreprises (40%) et le commerce inter-entreprises (45%)

A lire également

bilan 2019 et perspectives 2020
conjoncture - économie

Quelle situation économique et financière des entreprises en Hauts-de-France ?

Au cœur des préoccupations de tous les secteurs : l’emploi.  Quelles perspectives pour 2020 ? 

Comment bien recruter malgré la pénurie ?
RH - emploi

La région a encore beaucoup de difficultés à recruter

D’après le dernier panorama complet de la situation économique dressé par la CCI de région Hauts-de-France, la Banque de France, ...

Découvrez aussi ces solutions

Booster ressources humaines

Pour vous aider à rebondir, le programme régional Booster TPE vous permet de bénéficier de solutions pratiques et rapides à ...

Découvrez cette solution

Optimiser la gestion de la masse salariale

Une formation de 2 jours pour savoir déterminer le seuil de rentabilité des services et la productivité nécessaire.

Découvrez cette solution

Service Accueil Mobilité

Créé par Amiens-Métropole et la CCI Amiens-Picardie, le service accueil-mobilité a vocation à faciliter l’intégration des futurs salariés et de ...

Découvrez cette solution