La force des réseaux business dans le Grand-Hainaut

Nos experts sont là pour vous en dire plus
Sandra FAGGIONI Chargée de développement Réseaux, Partenariats et Evénements

Grand Hainaut

03 27 51 31 43 06 07 72 17 34

La CCI Grand Hainaut a toujours joué un rôle de facilitateur d’affaires et fédérateur de réseaux : acteur clef depuis toujours de la mise en relation entre entreprises, elle anime près de 40 clubs sur le territoire du Grand Hainaut. Chaque année, 1200 chefs d’entreprises échangent ainsi sur les bonnes pratiques, sans évidemment oublier de faire du business.

Très souvent, il faut savoir perdre du temps pour en gagner’, constate Eric Moyère, vice-président de Parc Escaut (club géographique) et directeur stratégie, planning et communication chez Toyota. Tous les mois, lors des soirées du club, les sujets abordés couvrent toutes les préoccupations du chef d’entreprise, qu’il s’agisse de sécurité, de recrutement, de développement d’activités, de formations… Et ces discussions informelles servent bien souvent à résoudre d’épineux problèmes !

L’objectif du réseautage est de casser les barrières, d’apprendre à mieux se connaître. « Le club est par définition un monde en effervescence, c’est un lieu d’échange qui ne se limite pas à faire du business : cela va bien au-delà à travers le partage d’expertise, le retour d’expérience, les recommandations », poursuit le responsable du club, qui fait aussi profiter des méthodes de pointe mises en place dans un grand groupe comme Toyota. « Les clubs sont aussi un moyen d’avoir un accès aux collectivités locales, comme l’agglomération, la mairie afin de partager nos problématiques de dirigeants », conclut-il.

Choix et convivialité

Le point commun du réseautage, c’est toujours la convivialité. « Les clubs se réunissent souvent de manière informelle, nous sommes là pour passer un moment agréable : nous prenons plaisir à passer une soirée ensemble tout en abordant des sujets sérieux », constate Jean-Stéphane Breuvart, responsable services généraux et investissements chez Alstom, président de l’AZARP (club géographique).

breuvart alstom

Les clubs se sont multipliés depuis quelques années. « Le chef d’entreprise rejoint souvent un club pour rompre l’isolement : il a aujourd’hui un large choix entre les différentes formules, certaines réunions s’organisant le matin, d’autres le soir. Il existe des clubs géographiques qui ciblent un territoire particulier ou alors des structures plus généralistes : la seule question à se poser est « quel réseau va répondre à mes besoins ? », fait remarquer Sandra Faggioni, responsable du développement des réseaux, partenariats et évènements à la CCI Grand Hainaut.

Sujet transverse

Le club Femmes Cheffes d’Entreprises (FCE) est né après la guerre de 39-45, quand les femmes, qui ont fait tourner les entreprises pendant que leurs maris étaient au front, ont pris conscience qu’il était très difficile d’obtenir une place dans le monde économique. « Notre réseau sert justement à faciliter l’accès aux mandats, via notamment la formation. Chaque mois, les cinq délégations au Nord de Paris se réunissent sur des thématiques traitées au niveau national », résume Anny Claude Morisaux, directrice générale de Scierie Morisaux, élue CCI Grand Hainaut Hauts-de-France et présidente d’honneur de FCE.

« Le réseautage est un sujet transverse concernant l’ensemble de l’entreprise : nous n’hésitons pas à inviter nos cadres et nos collaborateurs à participer aux actions réseau Synapse, c’est aussi une façon de s’aérer les neurones, de se former tout au long de la vie et d’apprendre des retours d’expérience », souligne Béatrice Bertin, élue référente réseaux à la CCI Grand Hainaut, directrice générale administrative et financière de Fizzy, co-fondatrice d’Ecoparc en 2009 et vice-présidente d’Ecoparc.

Synapse Grand Hainaut, l’évènement inter-réseaux

L’événement phare inter-réseau de l’année, organisé par la CCI depuis cinq ans (et soutenu en 2019 par les partenaires CIC Nord Ouest, Caisse d’Epargne Hauts de France, Crowe, CWP Assurances,  MMA fondation entrepreneurs et le Pasino de Saint-Amand-les-Eaux), c’est le Synapse. « C’est une sorte de soirée de la famille réseaux », résume Yoan Marlière, fédérateur et fondateur du Groupe Odyssée (club business). « Quand un chef d’entreprise vient pour la première fois au Synapse, c’est comme à Disneyland, tellement les opportunités sont nombreuses. »

« L’événement du Synapse attire plus de 450 chefs d’entreprises  : près de 50 % des participants sont déjà inscrits à un club, sachant que le turn over moyen d’un réseau est d’environ 20% par an, et que généralement on reste cinq à six ans dans un club avant de passer à un autre », souligne Bruno Fontaine, président de la CCI Grand Hainaut. « L’idée est, le temps d’une soirée, de donner un coup de projecteur sur l’ensemble des réseaux, de leur offrir une vitrine pour exposer leurs spécificités respectives (géographique, généraliste, de spécialité) tout en attirant d’autres chefs d’entreprises curieux de partager la vision d’un grand témoin », ajoute Rodolphe Richez, directeur des activités, entreprises et territoires CCI Grand Hainaut.

 

Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button