Ferroviaire : JM Gros défend la réouverture de la ligne Mons-Valenciennes sur Télé MB

Nos conseillers sont là pour vous en dire plus
Stéphane Laforce

Grand Hainaut

03 27 51 32 69
JM_Gros_RTBF_500

Jean-Marie Gros, vice-président industrie au micro de Télé Mons Borinage

Le 10 février, Jean-Marie Gros, vice-président industrie à la CCI Grand Hainaut, a défendu le projet de réouverture au fret de la ligne ferroviaire Valenciennes-Mons face aux TV belges RTBF et télé Mons Borinage.

Voir le reportage ici

Jean-Marie Gros a expliqué pourquoi la réouverture de cette ligne, interrompue en 1992 (pour les trains de marchandises), est indispensable à nos industriels, de part et d’autre de la frontière.

Aujourd’hui, les trains voulant rejoindre Anvers ou Bruxelles depuis le Valenciennois doivent faire un détour par Lille, engendrant  une perte de temps et des coûts de transport élevés.

La réouverture de cette ligne serait un levier de compétitivité pour nos entreprises, notamment pour Vallourec, Toyota et Bombardier, et permettrait un report modal de la route vers le rail, qui améliorerait le bilan carbone  et  décongestionnerait le réseau routier.

Afin de rouvrir le point frontière, des travaux de rénovation de la voie sont nécessaires. Il ne manque qu’ 1,6 km de voie ferrée entre Blanc-Misseron et Quiévrain pour rétablir la circulation des trains de marchandises entre Valenciennes et Mons.

Coûts :  15 millions d’euros côté français, (enveloppe inscrite dans le CPER). 2,3 millions d’euros côté belge (financement à définir).

Pour débloquer la situation côté belge et interpeller les décideurs politiques, les entreprises du Valenciennois se mobilisent, et Jean-Marie Gros s’est fait leur porte-parole, afin que ce projet, soutenu depuis longtemps par notre CCI et le club logistique du Hainaut puisse aboutir.

Pour aller plus loin :
Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button