J’ai testé une séance de codéveloppement !

Je ne suis a priori pas une adepte des séances de travail collectives, mais ça faisait longtemps qu’on m’en parlait… alors quand l’occasion s’est présentée d’expérimenter une séance de codéveloppement : j’ai dit « banco ! après tout, ça ne coûte rien… juste 3 heures de mon temps ».

Cap CodevInscrite donc à une séance de « codev » animée par une conseillère formée à la méthode, je ne savais franchement pas à quoi m’attendre. On m’avait dit : « Il faut le vivre pour comprendre »… Me voilà bien. Cela dit, allons-y en confiance… nous sommes seulement 7, c’est un petit groupe (le format requis pour ce type d’atelier) et notre animatrice est toute souriante, elle nous accueille avec un paper-board sur lequel est dessiné un soleil, ma foi, ça commence bien. En plus, nous sommes là pour découvrir quelque chose de nouveau : une méthode aux origines canadiennes, basée sur l’échange de pratiques, l’entraide et l’intelligence collective.

3 heures plus tard…

Je confirme : expérience plus que positive ! Dans un groupe de « codev », un participant joue le rôle du ou de la « cliente » et expose aux autres sa Préoccupation, son Problème, ou son Projet (c’est la règle des 3 « P ») ; les autres participants jouent le rôle de « consultants » et sont là pour l’aider à progresser, selon un exercice structuré de consultation en 6 étapes, encadré par l’animateur. Chaque étape a son importance et permet au « client » d’avancer, de s’exprimer, de prendre du recul, de clarifier sa situation, de formuler une demande d’aide au groupe, de réfléchir, de changer de cadre de référence, et au final d’agir.

L’intelligence du groupe au service d’une seule personne

Un groupe de « codev » évolue dans un cadre qui implique le respect de certaines règles : confidentialité, bienveillance, écoute, respect de l’autre, etc. La composition idéale du groupe, c’est entre 6 et 8 personnes issues d’horizons différents, avec si possible un « P » (Préoccupation, Problème, ou Projet) différent également. C’est une approche originale et puissamment efficace pour permettre de dénouer des situations préoccupantes, carrément bloquantes, ou pour aider à avancer dans un projet en s’appuyant sur l’entraide et la solidarité du groupe.

Les CCI Artois et Grand Lille disposent de conseillères aguerries à la méthode. Faites comme moi : n’hésitez pas à les contacter pour participer à une séance de découverte !

Carole L (Arras)

Contactez-nous Nous sommes là pour vous
Mélanie Vermeersch Manager Projets Dynamiques collectives Contacter par email
Audrey Delannoy Conseillère en stratégie / développement commercial Contacter par email

Ces événements pourraient vous intéresser

Arras / Découverte du codéveloppement

08h30 - 12h30
Arras
Voir

Découvrez aussi ces solutions

Conseil en mutations économiques et conduite du changement

Un accompagnement personnalisé intégrant toutes les problématiques d’une entreprise confrontée au besoin de conduire un changement.

Découvrez cette solution

Conseil en mutations économiques et conduite du changement (offre spéciale « Fermeture Bridgestone »)

Un accompagnement pour aider les entreprises confrontées à de nouveaux enjeux à adapter leur organisation et leur stratégie.

Découvrez cette solution

Design Lab

Au cours d’une ou plusieurs journées de séminaire en intelligence collective, vivez une expérience unique en équipe pour bâtir de ...

Découvrez cette solution

A lire également

rev3 - développement durable - RSE

Greentech : comment ces start-ups nordistes innovent pour sauver la planète 

Les greentech, ce sont toutes ces nouvelles entreprises, start-ups ou PME, qui inventent des technologies pour relever le défi de ...

compétences RH - emploi

Qu’est-ce que la conduite du changement ?

Conduire un projet de changement en entreprise nécessite une méthodologie approuvée pour ne pas s’éparpiller, mais aussi un regard extérieur ...

innovation-transformation

Organisation collaborative : les dirigeants échouent souvent pour les mêmes raisons

Alexandre Gérard est un chef d’entreprise qui a connu la crise, la chute, les réductions d’effectifs. En 2010, il entame ...