Isolation de l’habitat : ‘Nous avons tout dans l’Aisne pour développer la filière paille’

La CCI a réussi à structurer, avec ses partenaires, une filière de matériaux biosourcés qui a contribué à la création de l’entreprise Activ Paille, spécialisée dans des panneaux isolants éco-conçus. L’Aisne dispose d’un des plus conséquents gisements de paille des Hauts-de-France.

La paille valorisée en construction provient essentiellement de la culture du blé. Le volume théorique mobilisable permettrait de construire 170 000 bâtiments. Du fait de sa large activité agricole, le gisement dans l’Aisne est l’un des plus importants des Hauts-de-France avec 186 000 tonnes théoriques. Trois fournisseurs de paille sont recensés.

L’Aisne : département rural  identifié comme pouvant développer les matériaux biosourcés

En 2019, une réflexion régionale pour dynamiser le territoire a été initiée par Philippe Vasseur, alors président de la mission rev3 – La Troisième révolution industrielle en Hauts-de-France, en partenariat avec la Région Hauts-de-France.

‘Notre département rural a été identifié comme pouvant développer les matériaux biosourcés’, précise Sylvie Henrion, Directeur exécutif de la Chambre de commerce et d’industrie de l’Aisne. ‘La mission a alors été confiée à Aisne Avenir, à savoir la Chambre d’agriculture, la Chambre des Métiers et la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) de l’Aisne’.

Construction pour la rénovation et isolation du bâtiment : 2 débouchés possibles

Le bailleur social Opal avait notamment déjà mené des travaux avec le matériau paille.

‘Au fil de nos études et réflexions, nous avons pu identifier les marchés concernés avec l’aide de partenaires comme l’ADEME (agence de l’environnement), le Pôle de compétitivité lié à la bioéconomie IAR, le syndicat patronal de l’artisanat du bâtiment CAPEB, la Fédération française du Bâtiment FFB, la Direction départementale des Territoires, le Centre des éco-entreprises C2E, mais également des architectes et des exploitants agricoles’ résume Sylvie Henrion.

L’Aisne réunit de nombreux atouts, de la production à l’utilisation en passant par l’écoconstruction, pour développer une filière paille sur le territoire.

‘Ici, beaucoup de bâtiments sont en briques et en pierres, avec des ponts thermiques. Les matériaux comme la paille sont adaptés pour la rénovation. C’est quasiment faire de l’économie circulaire’.

Le bâti ancien représente lui aussi un réel potentiel

Dans le département de l’Aisne, le parc immobilier vieillissant représente un chantier aux enjeux multiples sur le plan économique, environnemental, énergétique.

Une première entreprise s’est d’ailleurs installée à Itancourt en 2020 : Activ Paille a développé un brevet pour fabriquer des panneaux en ossatures bois, avec une isolation en paille, aux normes anti-feu. Les panneaux se prêtent parfaitement pour la conception, de la maison individuelle au bâtiment industriel en passant par le logement collectif et même le bâtiment tertiaire.

En s’installant au cœur de l’usine Nestlé à Itancourt dans l’Aisne, ils entendent bien développer la construction paille sur le territoire avec une filière locale et durable, en partenariat avec les céréaliers et les agriculteurs qui peuvent y trouver un nouveau débouché. L’entreprise est accompagnée par Aisne Avenir.

‘Nous avons repris un bâtiment industriel et nous avons mis en route la production il y a quelques mois. Les premiers chantiers de maisons individuelles ont déjà eu lieu avec trois salariés et cinq autres d’ici la fin d’année. Nous allons ouvrir une nouvelle ligne de production et passer de 1500 à 8000 m2 de locaux pour de l’ossature bois en isolation paille’, se réjouit Arnaud Delobel, co-fondateur et Président d’Activ Paille qui prévoit de passer d’une capacité de production de 20 000 à 70 000 m2 d’ici août 2022.

La filière de matériaux biosourcés dans l'Aisne est soutenue par l'Etat, la Région Hauts-de-France et l'ADEME

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous autorisez la CCI à publier, reproduire, utiliser votre avis dans le cadre de sa communication.

A lire également

rev3 - développement durable - RSE

Réduire le CO2 pour le climat : l’exemple de l’industriel Schlumberger Vector SAS vers la neutralité  

Recyclage de palettes, intérêt des panneaux solaires, renouvellement des éclairages, température des locaux, aides possibles, étude sur les bornes de ...

rev3 - développement durable - RSE

Plan de sobriété : pourquoi toutes les entreprises doivent agir pour l’efficacité énergétique

Le gouvernement a lancé cet été un grand plan de sobriété énergétique, qui doit être décliné dans tous les secteurs ...

rev3 - développement durable - RSE

Challenge de la mobilité : pourquoi intégrer la dynamique

Entreprises, collectivités, elles participent avec force et conviction depuis de nombreuses années à cet évènement qui valorise les bonnes pratiques ...

Ces événements pourraient vous intéresser

Afterwork de l’énergie #2 CCI X GRDF

18h00 - 21h30
Lille
Voir

Découvrez aussi ces solutions

Flashdiag – déchets

En 15 questions simples, obtenez un diagnostic de vos pratiques et améliorez la gestion des déchets dans votre entreprise

Découvrez cette solution

Flashdiag – énergie

En 10 questions simples, obtenez un diagnostic de vos pratiques et de la consommation d’énergie de votre entreprise.

Découvrez cette solution

Accompagnement Ecologie Industrielle et Territoriale (entreprises)

Un accompagnement fondé sur un outil coopératif permettant de mettre en place des synergies et des collaborations entre les entreprises.

Découvrez cette solution