Guide de survie du chef d’entreprise en période de grève

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPrint this pageEmail this to someone

Jusque fin juin, le rail va connaître deux jours de grève tous les cinq jours. Les chefs d’entreprises peuvent prendre des mesures pour que ce mouvement social perturbe le moins possible l’activité économique. Tout en respectant quelques règles.

Guide de survie du chef d'entreprise en période de grève

Aménager les horaires

Techniquement, l’employeur peut unilatéralement adapter les plages horaires de travail : arriver plus tard et quitter plus tôt. Le salarié peut aussi souhaiter poser un RTT ou un congé en dernière minute mais l’employeur devra toujours valider la requête.

Encourager le co-voiturage

Un site internet couvrant les départements de l’Aisne, du Nord, du Pas-de-Calais et de la Somme a été mis en place : www.passpasscovoiturage.fr 

Pour le département de l’Oise, c’est http://www.covoiturage-oise.fr/

Dans la région, Pocheco à Forest-sur-Marque prête carrément une voiture électrique pour permettre à certains salariés de covoiturer, rapporte La Voix du Nord.

Télé-travailler en toute sécurité

Depuis la dernière loi sur le renforcement du dialogue social, il n’est plus nécessaire de modifier le contrat de travail. Le télétravail peut être mis en place soit par un accord avec le salarié (oral, mail, courrier, etc.), soit par un accord collectif, soit par une charte élaborée par l’employeur, avisé par le comité social et économique s’il est créé.

Si un salarié demande le télétravail, l’employeur doit absolument motiver sa réponse. Attention aux failles de sécurité informatique que peut générer le télé-travail, surtout si l’employé utilise son ordinateur personnel ou le WIFI d’un lieu public ou d’un espace de coworking.

Reconnaître l’investissement des collaborateurs

Certains salariés feront bien plus d’efforts que d’autres pour être présents à leur poste : le dirigeant ne devra pas l’oublier et en tenir compte dans sa politique de management.

Organiser le transport par navette

Quand il est impossible de travailler à distance, certaines entreprises peuvent mettre en place des navettes sur les trajets longue distance. L’idéal étant de s’arranger avec d’autres entreprises voisines concernées également par la grève.

Bon à savoir

L’employeur peut tout à fait :

  • Sanctionner un salarié pour un retard ou une absence si la grève est annoncée (c’est impossible quand c’est un cas de force majeure)
  • Demander à ce que les heures perdues soient récupérées (hors salariés au forfait, considérés comme autonomes dans l’organisation de leur temps de travail)
  • Retirer les heures d’absence du salaire, sauf dispositions particulières de la convention collective ou du règlement intérieur
Pour aller plus loin :
Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button