Grande-Synthe : Terraotherm décroche le prix national de l’innovation

Nos experts sont là pour vous en dire plus
Jean-Philippe Vacheron

Hauts-de-France

06 76 77 18 38
Nicolas Fievet Chef de projet Industrie

Hauts-de-France

06 83 51 29 35
Denis Weiss

Grand Hainaut

06 72 71 00 67
Raphael Zaitzev

Grand Lille

07 60 11 30 56
Magali Tribondeau

Littoral Hauts-de-France

06 76 98 69 86

Terraotherm, start-up industrielle installée à Grande-Synthe, a décroché le 1er prix de l’innovation au Salon Pollutec à Lyon, parmi 115 postulants.

Depuis 2013, Terraotherm propose des solutions innovantes de traitement d’air, basées sur le recyclage de l’énergie thermique. Le leitmotiv des deux dirigeants Audrey Keunebrock, présidente, et Jaouad Zemmouri, directeur scientifique : « Proposer un traitement d’air bon pour l’humain, bon pour le budget et bon pour la planète ! ».

A l’occasion du 28e salon international des équipements, des technologies et des services de l’environnement Pollutec, Terraotherm, qui emploie 35 personnes, a remporté le premier prix de l’innovation, distinguant les innovations technologiques disposant d’un fort potentiel dans les secteurs de l’environnement, de l’énergie et des cleantechs.

Nouvel échangeur thermique industriel 

La solution Terraosave est en effet un nouvel échangeur thermique pour les fumées industrielles. Il réduit les besoins en carburant dans l’industrie, augmentant considérablement l’efficacité énergétique des chaufferies. L’énergie thermique recyclée est propre, locale, disponible et n’émet plus de CO2 (c’est pourquoi l’entreprise est aussi estampillée Rev3)

Terraosave capture ainsi les polluants gazeux avant qu’ils ne dégradent les sols et l’eau de la terre. Le système capte également la vapeur d’eau, à l’origine de précipitations accrues et de gaz à effet de serre. Depuis 2018, Terraosave est commercialisé pour équiper des chaudières d’usines, des incinérateurs, des réseaux de chauffage, des séchoirs agricoles, partout en Europe.

Dépolluer le métro parisien 

La technologie de Terraotherm a dernièrement été retenue pour dépolluer l’air du métro parisien. Starklab, la maison mère de Terraotherm, a été la seule PME retenue parmi 17 candidats, suite à l’appel à projets lancé par la Région Ile-de-France. La première expérimentation s’effectuera dans le métro de Paris, afin de capter les particules fines et autres polluants de l’air dans une station.

Assemblées à Grande-Synthe

La société a historiquement démarré son activité à Villeneuve d’Ascq, où sont encore aujourd’hui basés les bureaux administratifs et le service de recherche et développement. Depuis 2017, un premier site de production est ouvert près de Dunkerque, à Grande-Synthe : c’est là que sont produits les échangeurs Terrao Exchanger et les unités de traitement d’air configurées et assemblées sur mesure.

L’entreprise a déjà été primée : le projet Terraosave avait été soutenu par l’ADEME et primé par la Fondation MMA des entrepreneurs du futur . En juillet 2018, Solar Impulse a retenu l’entreprise dans le cadre de l’Alliance mondiale pour les solutions efficientes.

Plus d’infos sur l’entreprise

 

 

 

 

Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button