Grand Débat : les apports des chefs d’entreprise dans la région

Dans le cadre du Grand Débat National, les CCI Hauts-de-France ont organisé des réunions dans toute la région (Amiens, Arras, Beauvais, Calais, Douai, Lille, St-Quentin, Valenciennes) afin de recueillir l’opinion du monde économique. Se sont prêtées à l’exercice des centaines de patrons, entrepreneurs, créateurs et autres acteurs économiques au sens large. En parallèle aux 21 propositions prioritaires synthétisées par le réseau national des CCI, retour sur quelques moments clefs des débats qui se sont tenus à Arras, Lille et Calais.

A Arras, les services publics en ont pris pour leur grade. Trop compliqués, trop inaccessibles, trop lents, trop déconnectés des réalités… « A peine l’entreprise créée, il faut déjà payer« , s’exclame-t-on dans l’assistance. Première solution avancée : la possibilité de créer un guichet unique, pour gérer l’ensemble des démarches inhérentes à la création et à la vie d’une entreprise. Si du côté de la table ronde consacrée à la transition écologique, le vélo a fait débat, le sujet du télétravail a naturellement émergé. Du côté des dirigeants débattant de la fiscalité, tout le monde était d’accord pour arrêter les passe-droits pour les plus grandes entreprises et aussi la mauvaise gestion de l’argent public.

Lors du débat organisé à Lille, la fiscalité a également beaucoup fait parler. Pour certains, la réduction de la dépense publique est le seul moyen d’envisager la réduction d’impôt. Parmi les solutions avancées, la réforme du statut de la fonction publique et la limitation des avantages acquis dans certaines entreprises publiques… La question de l’utilité et de la transparence de la fiscalité a également été abordée : il faudrait apporter davantage de simplification et de lisibilité sur la fiscalité et expliquer plus clairement pourquoi les citoyens payent des impôts, pourquoi les salariés payent des charges sociales, et surtout à quoi cela sert.

Lors des débats qui se sont tenus à Calais, il a été beaucoup question d’assouplir les normes pour aider les entreprises à s’implanter, accentuer le financement des formations « utiles » et des méthodes à mettre en place pour encourager les bénéficiaires des minima sociaux à retrouver le chemin de l’emploi…

Au total, le gouvernement a comptabilisé plus de 10 000 réunions locales, impliquant près de 500 000 personnes.

La mobilisation du monde économique via le réseau national des CCI

grand débat national
Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button