Financer ses projets écolos avec rev3 

livret rev3 pour financer des projets ecolo

Les projets labellisés 3e révolution industrielle dans les Hauts-de-France peuvent bénéficier d’aides financières : le livret rev3 lancé en 2015 par le Crédit Coopératif, sur une initiative de la CCI Hauts-de-France.

Le livret rev3

Près de 2000 souscripteurs (à 92% des particuliers) ont déposé près de 17 millions d’euros. Ce livret rev3 est un dispositif unique en France  et sert à prêter à des entreprises « rev3 » et vertueuses, oeuvrant dans les énergies renouvelables, l’alimentation durable, l’efficacité énergétique, l’économie circulaire, la mobilité ou encore l’économie numérique…

Depuis sa création, le livret rev3 a servi à financer une cinquantaine de projets. Comme par exemple Unéole, qui développe des éoliennes individuelles entièrement fabriquées dans la région. Ou encore Energie citoyenne, une société coopérative d’intérêt collectif qui exploite la première centrale photovoltaïque du Pas-de-Calais.

Le prêt rev3 a donné un coup de pouce à Cycles Get Lost à Lille, le café-réparation de vélo du quartier de Moulins à Lille ou encore à Gecco, collectant les huiles usagées en triporteur. Le livret rev3 a également aidé Jean Bouteille, un nouveau concept de magasin en vrac, L’Herbe Rouge, un créateur de mode écolo à Roubaix et Etnisi, une société qui recycle des déchets comme les coquilles de moules pour les transformer en carrelage.

L’encours total de prêt avoisine actuellement les 10 millions d’euros. Alors pourquoi pas vous ? D’autant que le livret rev3 devient encore plus attractif : le Crédit Coopératif a augmenté pour les contributeurs à la fois le plafond (150 000 € au lieu de 100 000 €) et le taux d’intérêt du livret rev3 (1% jusqu’à 15 000 € au lieu de 1 500 € précédemment, puis 0,2% au-delà).

La conférence des investisseurs rev3

Pour les projets plus complexes, le Conseil régional des Hauts-de-France, via la mission rev3 portée par la CCI de région et le Conseil régional, a rassemblé plus de 100 financeurs publics et privés, proposant une enveloppe globale de 136 millions d’euros. Lors d’une première réunion, ils ont choisi d’accompagner neuf projets d’envergure, comme par exemple un laboratoire de recherche d’excellence spécialisé sur la performance énergétique et environnementale dans l’immobilier, un atelier textile de conception et production de prototypes et petites séries pour la mode ou un site industriel pour produire des protéines provenant de l’élevage d’insectes. Une réunion d’investisseurs dans le développement durable régional est prévu tous les six mois.

Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button