Financer son développement : zoom sur les business angels

Nos conseillers sont là pour vous en dire plus
Guillaume Fournier

Grand Lille

03 20 63 68 60 06 75 81 62 55
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPrint this pageEmail this to someone
Financer son développement : zoom sur les business angels

Qu’est-ce qu’un business angel ?

C’est une personne physique (en activité ou en retraite), souvent des dirigeants, des cadres de grands groupes ou des professions libérales, qui décide d’investir dans des jeunes entreprises, innovantes et à fort potentiel, tout en offrant des mises en relation avec ses réseaux, des conseils et son accompagnement‘, définit Guillaume Fournier, conseiller financement à la CCI Grand Lille.

C’est aussi ce qu’on appelle du capital-risque

C’est un financement qui intervient dans la phase de décollage de l’entreprise. En contrepartie, le créateur doit ouvrir le capital de son entreprise.

Il faut que le porteur de projet soit à l’écoute, en attente de financement ou de conseil, pour impliquer une personne que l’on ne connaît pas forcément’, prévient Guillaume Fournier. En moyenne, les montants avoisinent 25 000 et 40 000 euros par investisseurs. Et plusieurs business angels peuvent investir dans un même projet.

 

Le projet doit être innovant, à fort potentiel

Attention, tous les projets ne peuvent pas impliquer un business angel : le projet présenté doit être innovant, porté sur de nouveaux marchés ou de nouveaux produits, avec un potentiel de développement important. ‘L’accompagnement peut durer de trois à cinq ans avec l’objectif d’une plus-value à la fin’. Tout le challenge pour les business angels est donc de parier sur la bonne entreprise…

Et la CCI dans tout ça ?

Justement, la CCI a mis en place une solution Business Angels.

Mon rôle, c’est à la fois de trouver des projets qui peuvent intéresser des investisseurs : je rencontre des porteurs de projets, afin de comprendre ce qu’ils souhaitent mettre en place. L’intervention du business angel doit se faire au bon moment (ni trop tôt, ni trop tard)‘, poursuit le conseiller financement. En parallèle, ‘le projet fait l’objet d’un audit à 360 ° du projet, poser les bonnes questions, détecter les éventuelles failles‘, à l’image des cabinets spécialisés dans les montages de business plan.

Une fois la sélection effectuée, Guillaume Fournier se charge de monter le dossier du candidat afin que le projet soit présenté à un comité de sélection, composé de différentes structures de financements (comme des fonds d’investissements, des banques, etc.).

Très souvent, ce comité donne naissance à de très belles success stories, à l’exemple de la société Vaxinano. Cette société lilloise a mis au point une technique de vaccination révolutionnaire, pour un maximum d’efficacité avec un minimum de toxicité : il suffit de respirer pour l’absorber ! Cette idée, présentée devant le réseau d’investisseurs, a séduit d’emblée trois business angels qui ont vu le potentiel énorme de cette nouvelle technologie, à l’heure où les vaccins traditionnels sont mis en cause.

‘Nous étions en face d’une entreprise véritablement innovante, qui présentait une belle complémentarité dans l’équipe, avec le profil de chercheur du porteur de projets qui avait déjà déposé plusieurs brevets’, se souvient Guillaume Fournier. ‘ Le tout sur un secteur de marché innovant, où ils sont quasiment les seuls à Europe’.

 

Pour aller plus loin :
Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button