Comment Semeca Industrie a trouvé plus de 300.000 euros de financements pour renaître 

C’est l’histoire d’une « vraie-fausse reprise ». Julien Barczyk a toujours rêvé de reprendre la société créée par son père, Semeca (Société européenne de mécanique), à Verquin dans le Pas-de-Calais. Sauf qu’en 2015, l’entreprise dépose le bilan. Pas de quoi décourager Julien Barczyk qui a relancé en décembre 2020, Semeca Industrie.

A l’époque, le secteur de l’aéronautique représentait 25% de l’activité du groupe. En 2015, Semeca est alors revendue à Usimetal, qui est elle-même mise en redressement judiciaire en mars 2020.

‘En 2007, j’avais créé la holding JB Développement et dès 2015, j’ai poursuivi des activités industrielles’ explique Julien Barczyk. ‘Avec des prestations d’ingénierie, de bureau d’études en mécanique pour la mise au point de machines spéciales, d’optimisation de la production ou d’ergonomie au poste de travail, l’activité avait développé un chiffre d’affaires, passant de 150.000 en 2015 à 630.000 en 2020’.

‘A la liquidation d’Usimetal, j’ai décidé de créer Semeca Industrie, en hommage à l’entreprise créée par mon père. J’ai d’ailleurs réembauché par la suite une bonne majorité des salariés licenciés par Usimetal’.

La CCI : un rôle déterminant à la levée de fonds

Cet argent a servi à acquérir du matériel (pour environ 300.000 euros) et à financer le besoin en fonds de roulement de l’entreprise (salaires, stocks, matières premières, etc.).

Aujourd’hui, Semeca Industrie a déjà embauché 28 personnes : 5 personnes seront prochainement recrutées. Avec un carnet de commandes plein, l’entreprise a désormais de belles perspectives.

Vous aussi, vous avez des projets ? Vous souhaitez entreprendre, trouver des financements ?

Disposant d’une parfaite connaissance des outils accessibles en région Hauts-de-France (Nord-Pas de Calais et Picardie), la CCI met un point d’honneur à accompagner tous les porteurs de projets, qu’il s’agisse de plan de reprise ou d’innovation, d’aiguiller vers les possibles financements via des prêts d’honneur, des crédits bancaires ou des avances remboursables.

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous autorisez la CCI à publier, reproduire, utiliser votre avis dans le cadre de sa communication.

Contactez-nous Nous sommes là pour vous
Christian Pollet Contacter par email
Djibril Diaw Conseiller en financement Contacter par email
Guillaume Fournier Contacter par email
François Lemaitre Contacter par email

A lire également

finance

Création d’entreprise innovante : de l’importance d’être bien entouré

Saviez-vous que le seul moyen de freiner pour les utilisateurs de fauteuil roulant est d’utiliser leurs mains comme des plaquettes ...

finance

Créer une entreprise et une appli : l’exemple du parcours de Moha

Elle veut révolutionner la façon dont on prend soin de soi :  Moha imagine le mieux-être à portée de main, ...

finance

Financement d’entreprise innovante : l’exemple de la fintech TradeIn 

On peut avoir la meilleure idée qui soit, encore faut-il trouver les bons accompagnements, notamment financiers.

Découvrez aussi ces solutions

Diagnostic « Flash »

Un diagnostic rapide et concret pour vous aider à faire le point sur votre situation, à clarifier les enjeux et ...

Découvrez cette solution

Accompagnement « Coup de pouce »

Un accompagnement pragmatique pour identifier les aides auxquelles vous pouvez prétendre, et vous aider à monter le ou les dossier(s) ...

Découvrez cette solution

Booster gestion

Le programme régional Booster TPE vous permet de bénéficier de solutions pratiques et rapides, adaptées à votre situation. D'une valeur ...

Découvrez cette solution