Comment la boucherie Deschildre a pu financer 500000 euros d’investissement ?

Fondée en 1989 et implantée à Annoeullin dans le Nord, l’activité de vente en gros de la boucherie Raoul Deschildre a été touchée de plein fouet par la crise sanitaire. Raoul Deschildre, fils des fondateurs, n’a pas baissé les bras.

Les établissements Deschildre, qui travaillent principalement avec des collectivités, les cantines scolaires et des grandes surfaces comme Auchan ou O’TERA, ont vu leur chiffre d’affaires accuser un net recul en 2020 quand les confinements ont été mis en place. ‘Pour moi, la solution passait forcément par la diversification de l’activité, notamment via les distributeurs automatiques’, résume le PDG.

Face au développement ultra-rapide des circuits courts et des points de vente en click and collect, Raoul Deschildre a donc décidé d’investir 500 000 euros dans des bâtiments modulaires permettant une distribution automatique et réfrigérée. Un débouché prometteur pour les viandes, charcuteries et salaisons.

‘J’ai passé commande dès janvier dernier sans avoir le feu vert d’aucun financeur. Je m’explique : nous venions tout juste de sortir d’un redressement judiciaire de l’activité, pendant lequel il était impossible de contracter une nouvelle dette. Le plan d’apurement des dettes était désormais terminé. J’étais confiant dans le crédit que pourraient m’accorder les banques car mon dernier bilan était, malgré les évènements, bénéficiaire’.

Sauf que la banque principale n’a pas suivi. Le dirigeant a même essuyé plusieurs refus.

‘Un autre banquier m’a parlé pour la première fois des dispositifs de financement mis en place par le Conseil régional Hauts-de-France.  J’ai donc pris contact avec la CCI Hauts-de-France : Guillaume Fournier, conseiller en financement pour la CCI Grand Lille, a remis tout mon dossier à plat et a effectué les démarches nécessaires pour que je puisse bénéficier des aides mises en place dans le cadre du plan de relance’.

‘Guillaume Fournier m’a simplement demandé quelques documents et il s’est chargé du reste. Je n’ai pas eu de dossier administratif compliqué à remplir. J’ai été extrêmement bien accompagné par la CCI’.

Avec un résultat à la clef : sur le total de l’investissement, l’entreprise a pu obtenir 60% d’avances remboursables avec un taux d’intérêt réduit, tout en bénéficiant d’un effet de levier des garanties BPI et Conseil régional pour décrocher un emprunt bancaire.

Sur les sept bâtiments modulaires prévus, quatre sont déjà installés. ‘Ils ont largement compensé la baisse de chiffre d’affaires due à la crise sanitaire. Si l’activité reprend normalement par la suite, cela deviendra du chiffre d’affaires supplémentaire‘, se réjouit le dirigeant.

La CCI continue d’accompagner le dirigeant pour le suivi budgétaire au mois le mois (Booster Gestion), le temps que tous les casiers réfrigérés soient installés. ‘Si cette activité se maintient et se développe, nous devrions pouvoir embaucher quatre à cinq personnes à la rentrée’.

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous autorisez la CCI à publier, reproduire, utiliser votre avis dans le cadre de sa communication.

Contactez-nous Nous sommes là pour vous
Christian Pollet Contacter par email
Djibril Diaw Conseiller en financement Contacter par email
Guillaume Fournier Contacter par email
François Lemaitre Contacter par email

A lire également

finance

Comment cette PME a pu obtenir des subventions pour acheter un robot 

Philipe Dupire, à la tête de la PME Héphaïs spécialisée dans la réparation par soudure de pièces d’usures, n'imaginait pas ...

finance

Les Canards du Val de Luce : comment financer l’innovation ?

Pour se moderniser, la SARL Canards de Val de Luce a été accompagnée par un conseiller CCI spécialisé en financement ...

finance

Scierie Alglave : comment surmonter des difficultés de trésorerie ?

Confrontée à un sévère problème de trésorerie lié à une diversification d'activité, la scierie Alglave s'est sortie de cette mauvaise ...

finance

Volailles de Licques : comment financer une nouvelle unité de fabrication à 4 M€ ?

Le nouvel outil de production de ce fleuron de la filière agroalimentaire régionale représentait un investissement de près de 4 ...

Découvrez aussi ces solutions

Booster gestion

Pour vous aider à rebondir, le programme régional Booster TPE vous permet de bénéficier de solutions pratiques et rapides à ...

Découvrez cette solution

Recherche de financement

Un accompagnement précieux par des conseillers qui sauront vous orienter vers les solutions de financement les mieux adaptées à votre ...

Découvrez cette solution

Hauts-de-France Prévention

Un fonds de financement qui permet aux entreprises de faire face à des difficultés conjoncturelles et à leur dirigeant de ...

Découvrez cette solution