Faire face à des problèmes de trésorerie : zoom sur la solution Hauts-de-France Prévention

Nos conseillers sont là pour vous en dire plus
Sébastien Pluche

Aisne

03 23 06 01 96
Djibril Diaw Conseiller en financement

Artois

03 21 69 23 21 06 73 63 21 92
Christian Pollet

Amiens-Picardie

06 75 39 38 41
Stéphane Laforce

Grand Hainaut

03 27 51 32 69 06 75 18 66 01
Guillaume Fournier

Grand Lille

03 20 63 68 60 06 75 81 62 55
François Lemaitre

Littoral Hauts-de-France

03 21 46 00 00 06 77 16 31 17
Mathieu Callais

Oise

03 44 79 80 97

TechCréa Solutions est une entreprise spécialisée dans l’hébergement de serveurs de données dans des data centers et le déploiement des réseaux de fibre optique principalement dans le Valenciennois, le Val-de-Sambre et le Denaisis. Avec ces deux corps de métiers en forte croissance, ‘nous avons dû faire face à un problème classique de fonds de roulement car il nous fallait avancer de l’argent pour construire le réseau et le développer‘, explique le dirigeant Jérémy Martin.

Résultat : la société a été en proie à un important décalage de trésorerie… avec pourtant un carnet de commandes quasiment rempli pour les deux années à venir ! Comme les actionnaires ne souhaitaient pas renforcer les capitaux propres, ‘le fonds Hauts-de-France Prévention a permis de bénéficier d’un effet de levier très rapide, pour obtenir du financement‘, poursuit le dirigeant, reconnaissant pour l’aide apportée par la CCI Grand Hainaut dans le montage de dossier au premier abord compliqué. ‘Il faut fournir beaucoup de tableaux financiers‘, prévient Jérémy Martin.

Ce que l’on peut dire, c’est que le fonds Hauts-de-France Prévention n’est pas seulement un palliatif ou un pansement mais une aide à l’investissement en innovation‘, commente un autre chef d’entreprise, Fabien Forestier, à la tête de la société SF Précision à Feuquières-en-Vimeu basée dans la Somme et spécialisée dans la mécanique de précision (38 salariés, 3,2 millions d’euros de chiffre d’affaires).

Problème de trésorerie dans votre entreprise ? Hauts-de-France prévention peut vous aider

Sa problématique était d’investir dans une innovation de process : ‘En tant que sous-traitants, il nous fallait investir dans deux moyens de production supplémentaires pour gagner en rentabilité‘.

Le premier projet portait sur un procédé de palettisation pour charger et décharger plus facilement une machine d’usinage. Le deuxième projet permettait d’investir dans un nouveau centre de tournage afin de produire des pièces supplémentaires ou des pièces nouvelles en gagnant en rentabilité, et surtout d’élargir notre offre. Hauts-de-France Prévention a accordé un certain montant, les banques ont suivi pour doubler la somme prêtée.

Au-delà de l’apport de Hauts-de-France Prévention, l’aide de François Lemaître de la CCI Littoral nous a été précieuse pour faire un tour d’horizon des différents dispositifs d’accompagnement au développement de l’entreprise‘, insiste le chef d’entreprise reconnaissant.

Le recours au fonds Hauts-de-France Prévention implique que l’entreprise ait un besoin conjoncturel : cela suppose que ce soit le développement de la société qui génère un manque de trésorerie‘, rappelle Stéphane Laforce, conseiller finance CCI Grand Hainaut.

Pour mobiliser ce fonds, il faut également que la structure emploie au moins dix salariés (un autre fonds de secours pour les plus petites entreprises existe mais il est directement géré par les tribunaux de commerce). ‘Souvent le premier réflexe du dirigeant est de solliciter un établissement bancaire mais les banques sont très frileuses pour le court terme aujourd’hui‘.

Une fois le dossier de TechCrea complété, il a pu être instruit en 15 jours. Le montant accordé, abondé par la banque, a finalement permis la création d’une équipe de tirage de fibre optique à temps plein et en CDI et le financement du matériel nécessaire, acheté dans le Hainaut.

D’autres entreprises ont pu bénéficier du dispositif dans le territoire, comme Les Abattoirs de Valenciennes ou le parc d’attraction Le Fleury, avec à chaque fois un cofinancement bancaire.

La trésorerie reste une très forte problématique des entreprises‘, conclut Stéphane Laforce. ‘Accepter une grosse commande, générer un nouveau marché, cela implique toujours que l’entreprise avance de l’argent avant de pouvoir encaisser la facture‘.

 

Pour aller plus loin :
Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button