Ecocem, éco-construction, économie circulaire : un exemple d’entreprise Rev3

Nos conseillers sont là pour vous en dire plus
Jean-Philippe Vacheron

Hauts-de-France

06 76 77 18 38
Nicolas Fievet Conseiller entreprises / rev3

Artois

03 21 23 84 64 06 83 51 29 35
Denis Weiss

Grand Hainaut

06 72 71 00 67
Raphael Zaitzev

Grand Lille

07 60 11 30 56
Site Ecocem Dunkerque

Ecocem France est une PME née d’une joint- venture entre ArcelorMittal et Ecocem Materials Ltd, autour de la valorisation du laitier de haut-fourneau, un résidu de l’activité de fabrication d’acier pour fabriquer des blocs de béton. Son 4e site en France a démarré une production en mai dernier à Dunkerque : zoom sur un bel exemple d’entreprise qui mise sur l’économie circulaire.

 

Qui est Ecocem ?

Ecocem Materials est une PME familiale audacieuse !  Dans un secteur dominé par des géants industriels, cette PME internationale a l’ambition de révolutionner le marché du béton dans les prochaines années.

« Nous explorons les possibilités de demain grâce à notre investissement dans l’innovation et la R&D et nous essayons d’avoir toujours une longueur d’avance sur le marché », a déclaré  Donal O’Riain, directeur général d’Ecocem Materials. « Notre entreprise s’impose et doit rester la référence absolue de la production de laitier moulu en France et en Europe. C’est uniquement dans ces conditions que nous envisageons notre développement », a ajouté Conor O’Riain, directeur général Europe d’ECOCEM Materials.

Qu’est-ce qu’Ecocem produit ?

Ecocem produit du laitier moulu : utilisé en substitution du ciment, il fait partie des matériaux respectueux de l’environnement, plébiscité par les nouvelles normes de construction et les donneurs d’ordre du marché du BTP.

Plus robuste que le ciment classique dit Portland (largement utilisé après la seconde guerre mondiale mais qui a montré des signes d’usure à peine 15 ans plus tard), le ciment à base de laitier moulu ne montre aucun signe de vieillissement plus de 100 ans après sa mise en œuvre.

L’exemple le plus frappant est la ligne 1 du métro parisien (1900) pour lesquels du ciment sursulfaté composé de 95% de laitier et activé avec des sulfates a été naturellement utilisé à une époque où l’industrie sidérurgique était très présente en France et produisait énormément de laitier.

 

Comment procède Ecocem ?

La matière première d’Ecocem est donc un laitier granulé, obtenu à partir de laitier de haut fourneau refroidi brutalement dans un « granulateur ». Le laitier granulé est ensuite séché puis finement moulu afin de pouvoir être utilisé en substitution du ciment dans la fabrication du béton.

Les opérations de transformation sont effectuées dans un broyeur. En France, à Fos et à Dunkerque, il s’agit d’un broyeur vertical de dernière génération, peu consommateur d’énergie, et alimenté par un générateur de gaz naturel chaud qui récupère l’énergie non consommée.

A Dunkerque l’usine récupère du gaz d’ArcelorMittal. Les « gaz fatals » sidérurgiques issus de la production de l’acier d’ArcelorMittal y sont valorisés dans une centrale énergétique afin d’alimenter en énergie d’autres activités. Ainsi chaque année 4,7 milliards de m3 de gaz sidérurgiques sont traités produisant 255 mégawatts.

Depuis la construction de l’usine Ecocem de Dunkerque, une partie de ces gaz est acheminée directement vers l’usine Ecocem, située à proximité des hauts fourneaux par des tuyaux installés entre les deux usines. Cette alimentation énergétique permet de réduire d’autant la consommation de gaz naturel d’Ecocem.

En quoi cette activité appartient-elle à l'économie circulaire ?

La production de laitier moulu est donc une activité doublement vertueuse : elle participe au recyclage du laitier qui est un coproduit de la fonte tout en diminuant l’impact environnemental des bétons produits.

Ces derniers produisent ainsi 34 fois moins de CO2 que pour la production de ciment classique de type CEM II. Une année de production de l’usine ECOCEM de Dunkerque va éviter l’émission de 492 000 tonnes de CO2, soit l’équivalent du dégagement de CO2 de 200 000 voitures pendant un an.

Avec cette nouvelle unité de production à Dunkerque, Ecocem vise les marchés de la moitié nord de la France, Ile-de France comprise, mais aussi l’exportation vers le Royaume-Uni et l’Europe du Nord. En effet, l’usine a déjà prévu d’exporter 250 000 tonnes de laitier moulu vers l’Angleterre via les terminaux existant à Londres et à Manchester-Liverpool, et 50 000 tonnes vers le terminal Ecocem de Suède.

 

Ecocem en Chiffres

0
37

millions d'euros d'investissements

0
5200

m2 équipés d’un broyeur vertical, d’un mélangeur et d’installations de stockage

0
4

ha de terrain

0
1

an et demi de travaux

0
26

emplois directs créés cette année

0
35

emplois à terme

0
750

mille tonnes - Capacité initiale de production

0
1

million quatre cents mille tonnes - Capacité à terme

Pour aller plus loin :
Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button