Crise sanitaire et confinement 2 : l’impact sur les entreprises des Hauts-de-France

La CCI de région Hauts-de-France a réalisé entre le 18 et le 23 novembre une enquête de conjoncture afin de mesurer l’impact économique du deuxième confinement sur les entreprises de la région. 3000 dirigeants ont répondu à cette enquête.

Un recul de l’activité moins fort que lors du premier confinement 

Lors de ce 2ème confinement, moins d’établissements ont fermé (42% contre 63% lors du premier confinement) notamment les secteurs du BTP, de l’industrie, du transport-logistique et du commerce inter-entreprises. L’activité est donc restée plus soutenue dans certains secteurs que lors du 1er confinement. Preuve de cette activité plus dynamique, le recul du chiffre d’affaires moyen est à -38% contre -51% à la fin du 1er confinement. Toutefois, les trajectoires sont différentes selon les secteurs : les secteurs concernés par les fermetures obligatoires sont les plus impactés par la baisse du chiffre d’affaires (-46% pour les HCR et -42% pour les services aux particuliers).

De nombreux commerçants ont développé de nouveaux services pour poursuivre leur activité malgré l’interdiction d’ouvrir. En effet, 42% d’entre eux ont mis en place le retrait/drive, 32% la livraison à domicile, 20% la vente en ligne sur les réseaux sociaux et 19% la vente en ligne sur leur site. Ces services permettent de maintenir un minimum d’activité mais ne permettent aux entreprises de combler totalement leurs pertes. A l’inverse le recul du chiffre d’affaires est moins important dans le BTP (-28%), l’industrie (-33%) et le commerce interentreprises (-32%).

Concernant l’emploi si 12% des dirigeants anticipent déjà des licenciements (notamment dans le HCR 19%) et 28% n’envisagent pas de licencier (notamment dans les services aux entreprises et la construction), les incertitudes sur l’avenir sont fortes.

Des difficultés de financement qui se tendent dans un contexte de fragilité accrue des entreprises 

Seuls 22% des dirigeants estiment que les mesures de soutien mises en place sont bien adaptées à la situation notamment les commerçants et les restaurateurs et patrons de bar.

Principale inquiétude des dirigeants : le financement62% des dirigeants anticipent des difficultés de financement de leur entreprise dans les 3 prochains mois (problèmes de trésorerie (84%), difficultés pour honorer des dettes sociales ou fiscales (39%), 28% d’entre eux redoutent même de ne pas pouvoir rembourser leur PGE) !

Désormais, ce sont 21% des dirigeants qui anticipent un risque de défaillances pour leur entreprise (contre 16% dans la précédente enquête). Le secteur des HCR est le plus concerné par ce risque, 31% des professionnels du secteur craignent un redressement et les inquiétudes gagnent désormais le secteur du transport et du commerce de détail…Avec l’emploi nous avons une seconde bombe à retardement…

Le développement du télétravail se confirme

17% des entreprises ont des salariés qui télétravaillent au moins 1 journée par semaine (contre 13% lors de la précédente enquête). C’est près de 4 salariés sur 10 dans les services aux entreprises (contre 27% en septembre), 1 sur 3 dans le commerce de gros (15% en septembre) et 1 sur 4 dans l’industrie (17% en septembre).

Le télétravail (contraint par le gouvernement) devient peu à peu une nouvelle normalité et s’installe dans les entreprises.

Les entreprises adaptent leurs services pour poursuivre leur activité 

S’il faut trouver un aspect positif à la crise, on peut le trouver dans la capacité de résilience des entreprises et dans leur adaptation rapide pour poursuivre leur activité malgré les contraintes sanitaires et la fermeture imposée.  Ainsi, 56% des dirigeants disposent d’un service de retrait de marchandise ou drive, 52% ont développé une offre de service de livraison à domicile. Les entreprises ont également pris le virage des réseaux sociaux pour promouvoir et vendre leurs produits.

Alors que les market place sont les services de vente les moins utilisés par les entreprises, 20% des dirigeants seraient intéressés pour intégrer une plateforme de vente en ligne régionale Hauts-de-France notamment les secteurs du commerce interentreprises (36%) et du commerce de détail (33%).

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous autorisez la CCI à publier, reproduire, utiliser votre avis dans le cadre de sa communication.

Contactez-nous Nous sommes là pour vous
Gregory Stanislawski Direction des études Contacter par email

A lire également

conjoncture - économie

Observatoire mensuel des défaillances d’entreprises

133 défaillances d’entreprises ont été enregistrées dans les Hauts-de-France en mars 2021, contre 225 un an plus tôt (-41%) et ...

Situation économique des entreprises Hauts-de-France au 3ème trimestre 2020
conjoncture - économie

Crise sanitaire & confinement 3, quel impact économique sur nos entreprises ?

La dernière enquête de conjoncture mesure l’impact économique du 3ème confinement sur les entreprises de la région. Elle a ainsi ...

conjoncture - économie

Covid19 / confinement : toutes les mesures pour les entreprises : Etat, Région

L'Etat, la Région et l’ensemble des acteurs économiques se mobilisent aux côtés des chefs d’entreprises.

Découvrez aussi ces solutions

Autodiagnostic « Réussir votre relance d’activité »

Quels points à voir, à optimiser pour assurer votre reprise dans les meilleures conditions ? Réalisez votre autodiagnostic en ligne ...

Découvrez cette solution

Pack éval’conso

Une prestation sur-mesure pour connaître le potentiel de consommation d'un secteur, définir une zone de chalandise, mesurer la performance d'un ...

Découvrez cette solution

Fichier des entreprises régionales et nationales des CCI

Le fichier des 300 000 entreprises des Hauts-de-France et 2,6 millions en France : une ressource indispensable pour développer votre ...

Découvrez cette solution