Créer un site e-commerce de vente : le retour d’expérience de Kokomo.fr

Cédric Marcon a lancé en février dernier un site e-commerce de fleurs, baptisé kokomo.fr. Ce serial commerçant possède neuf boutiques de fleurs dans le Grand Hainaut, à Cambrai, Bouchain, Neuville St Rémy… Et pour lui, le site internet était une façon de concurrencer les grands noms de la livraison de fleurs en ligne, avec des bouquets réalisés par des artisans dans la région.

Pourquoi un site e-commerce ?

A ses débuts, Cédric Marcon, à la tête de la société Cresmar était partenaire d’Interflora, qui revendiquait alors un réseau de 5 500 fleuristes affiliés partout en France. En 2013, ce géant de la livraison de fleurs a racheté la PME Bebloom alors numéro deux français de la vente de bouquets en ligne.

J’ai senti le vent tourner : les grands réseaux allaient finir par faire appel à des usines plutôt qu’à des artisans‘, raconte Cédric Marcon, qui a acheté son premier magasin à Cambrai à 22 ans, avec ses économies et un crédit bancaire. ‘En parallèle, la profession a vu apparaître timidement des sites internet qui sont capables aujourd’hui d’envoyer 3 000 à 4 000 bouquets par jour’. Sans compter que des prestataires comme Chronopost sont arrivés sur le marché… ‘Il fallait créer une activité digitale à notre activité, c’était le sens de l’histoire‘, poursuit le diplômé d’école de commerce.

Comment a-t-il créé son site e-commerce ?

Cédric Marcon s’est donc lancé, s’associant il y a deux ans avec Marjorie Dagniaux, une fleuriste de formation salariée de la société : ‘Nous avons mis en place un plan d’action et nous avons trouvé nos propres solutions. J’ai été accompagné par François Pottiez, conseiller de la CCI Grand Hainaut qui a su m’aiguiller vers les bonnes personnes, notamment pour le développement numérique.’

Le chef d’entreprise a investi dans un site e-commerce grâce au soutien des banques, mais aussi de l’association Cambrésis Initiative qui a octroyé un prêt d’honneur et de la Communauté d’agglomération de Cambrai qui a accordé une aide à l’implantation de 13 000 euros. L’accompagnement de la mairie de Cambrai, via la déléguée au commerce Monique Bouquignaud a également été précieux.

En parallèle, pour assurer la logistique, il a ouvert un atelier de confection qui assure la gestion des commandes de fleurs passées en ligne. Cédric Marcon est même devenu son propre acheteur à la criée en Hollande : comme il n’y a pas d’intermédiaire, Kokomo.fr peut assurer une qualité, une réactivité et des prix compétitifs. Le site internet propose une quarantaine de bouquets de différentes tailles, avec la promesse d’un travail de qualité artisanale et d’une livraison en moins de 24 heures : si vous commandez avant 16 heures, vous serez livré avant 13 heures dans toute la France.

 

Contactez-nous Nous sommes là pour vous
Julie Marsol Conseillère numérique Contacter par email
Frédérick Warembourg Manager du pôle économie digitale Contacter par email
Virginie Le Mignon Contacter par email

Découvrez aussi ces solutions

Alerte commerces

Un dispositif qui vous permet d'être informé(e) par SMS de faits délictueux venant de se produire dans un commerce et/ou ...

Découvrez cette solution

A lire également

commerce

Commerce : comment bien choisir son emplacement ?

Elle s’est installée au numéro 2 de la rue Henri Barbusse à Amiens. Pour choisir l’emplacement de sa pâtisserie, elle ...

20000 lieux sous les bieres, bar à jeux, Arras
entreprendre

Pour créer son bar à jeux, il a tout plaqué

Découvrez comment Jean-François Dumont, ancien gendarme, a été accompagné pour ouvrir un bar à jeux, en plein centre-ville d’Arras.

commerce

Commerçants, artisans : comment vous préparer à la sortie du confinement ?

Rendez-vous tous les mardis et jeudis de 11h à 12h avec les WEBINARS ECO organisés par la CCI Hauts-de-France, la ...