Je crée une entreprise avec des associés : quelle forme juridique choisir ?

Si vous souhaitez entreprendre à plusieurs, que les investissements de départ sont relativement importants, il va falloir commencer par créer une entreprise : vous créez alors une structure juridique, à savoir une personne ‘morale’, une ‘société’ différente de votre personne physique. L’avantage, c’est que l’entreprise va disposer de son propre patrimoine, ce qui met à l’abri vos biens personnels (hors faute de gestion ou utilisation des biens de la société à des fins personnelles, ce qu’on appelle un abus de bien social).

Vous allez également devoir répondre à un certain formalisme (rédaction de statuts qui nécessitent le recours à un expert, apport d’un capital, tenue d’assemblée générale, dépôts des comptes notamment). La création d’une société permet aussi d’envisager l’entrée de nouveaux associés par la suite.

Laissez-vous guider dans la jungle des structures en fonction de votre projet

Vous aurez généralement le choix entre SARL (Société à responsabilité limitée) ou SAS (Société par actions simplifiée)

C’était en tout cas les structures qui ont été les plus adoptées par les créateurs en 2018, avec 50 % de SAS et 44% de SARL. Mais, en fonction de votre activité, il existe aussi tout un tas d’autres formes d’entreprises, comme la Société coopérative et participative (SCOP), la Société anonyme (SA), la Société d’économie mixte (SEM), la Société en nom collectif (SNC), la Société d’exercice libéral (SEL), la Société civile professionnelle (SCP), etc.

La principale différence porte sur le statut de l’entrepreneur

En SARL, vous êtes soit  travailleur indépendant (avec environ 47% de charges sociales sur le salaire net) soit assimilé salarié avec l’émission d’un bulletin de paie (environ 75% de charges sociales sur le salaire net, sans pour autant cotiser au chômage et avoir droit à des congés payés).

En SASU, vous êtes assimilé salarié avec l’émission d’un bulletin de paie (environ 75% de charges sociales sur le salaire net, sans pour autant cotiser au chômage et avoir droit à des congés payés). Avec ce statut, vous endossez plutôt le costume de l’investisseur, qui possède des revenus par ailleurs.

Autre divergence porte sur les dividendes

Dans une SAS, une fois les bénéfices imposés, les dividendes ne sont pas soumis à charges sociales mais uniquement au prélèvement forfaitaire unique (PFU), également appelé flat tax.

Dans une SARL, les dividendes peuvent être soumis aux charges sociales et à la flat tax.

Vous souhaitez créer une entreprise mais vous ne savez pas quels statuts choisir ? Vous êtes à la recherche d'une définition claire et précise en fonction de votre situation personnelle ?

Conseils pratiques,  accompagnement individuel, nous sommes à vos côtés pour répondre à toutes vos questions, concernant notamment les modèles d’entreprises, les démarches et les outils indispensables à la réussite de votre projet d’entrepreneuriat.

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous autorisez la CCI à publier, reproduire, utiliser votre avis dans le cadre de sa communication.

Contactez-nous Nous sommes là pour vous
Nicolas Kaczmarek Contacter par email
Odile Garnier Contacter par email
Corinne Brozda Contacter par email
Marina Escano Contacter par email
Anthony Gudin Contacter par email
Lucie Bollaert Contacter par email
Anabelle Dobrenel Contacter par email

A lire également

création - reprise

Reprendre un commerce en étant salarié : comment Loïc a racheté La Sardine

Reprendre une entreprise dont on est déjà salarié présente tout un tas d’avantages : le repreneur connaît déjà la structure, son ...

création - reprise

Micro-entrepreneur : un nouveau décret protège votre patrimoine

Attention, à partir du 15 mai 2022, de nouvelles dispositions légales entrent en vigueur

création - reprise

Formation à la création d’entreprise : comment passer de l’idée au projet ?

Vive l'entrepreneuriat ! Après plus de 20 ans à enseigner l'anglais et le français en centres de formation, Florence Lassagne ...

Ces événements pourraient vous intéresser

Atelier du créateur – repreneur | 4 juillet 2022

14h00 - 17h00
Arras
Voir

Atelier du micro-entrepreneur 2022

14h00 - 17h00
Amiens
Voir

Découvrez aussi ces solutions

Créez votre entreprise avec le programme STARTER

Un accompagnement personnalisé et intégralement financé, pour lancer votre projet de création !

Découvrez cette solution

Formation 5 Jours pour Entreprendre

5 jours de formation pour vous préparer au métier de dirigeant et réussir le lancement de votre activité. Deux formules ...

Découvrez cette solution