Comprendre l’apprentissage : le recrutement et le contrat

Nos experts sont là pour vous en dire plus
Sandrine Bailleul 03 20 63 79 22
Jennifer Papet

Artois

03 21 23 84 94 06 70 38 00 15
Christelle Constant

Grand Lille

03 20 63 78 13
Hélène Baillet CCI Littoral Hauts-de-France

Littoral Hauts-de-France

03 21 46 00 00 06 30 34 15 96
Benoit Battesti

Grand Lille

03 28 52 93 94

A la CCI Hauts-de-France, les développeurs de l’apprentissage proposent leurs services pour aider les entreprises régionales de toutes tailles à embaucher un(e) apprenti(e).

Comprendre l’apprentissage le recrutement et le contrat

Neuf personnes réparties sur le Nord, le Pas-de-Calais et l’Oise, développent l’apprentissage dans la région en apportant aux entreprises leurs conseils et leurs retours d’expériences.

‘Nous proposons à chaque fois un programme sur-mesure car chaque entreprise est différente : cette prestation «haute couture» permet de répondre à chaque situation. Une PME n’aura pas les mêmes besoins qu’un commerce par exemple.’

A la CCI de région Hauts-de-France, une personne travaille spécifiquement avec les grands comptes qui recourent déjà à l’apprentissage, et qui ont souvent du mal à atteindre les objectifs fixés par la loi (5% de la masse salariale en apprentissage). La CCI accompagne également certaines branches professionnelles, comme le FAS T.T. spécialisé dans l’intérim.

Quel est le rôle du développeur apprentissage ?

Le développeur facilite la compréhension des règles du contrat d’apprentissage liées au code du travail et accompagne également l’entreprise dans la détection de ses besoins en matière de compétences et ainsi aider à la définition du poste.

‘Il n’est pas évident pour des dirigeants de savoir quel diplôme correspond au poste recherché’, souligne Philippe Dierick, chargé de développement apprentissage à la CCI Hauts-de-France. ‘A quel diplôme ces missions correspondent-elles ? Est-ce un bac ou un BTS ? Le développeur d’apprentissage peut répondre à ces questions mais aussi faire le lien entre le diplôme et le centre de formation d’apprentis (CFA)’.

La réussite d’un apprentissage, c’est d’abord une adéquation entre un jeune, une entreprise et un centre de formation : c’est même la clé de la réussite pour une insertion professionnelle réussie. Le maître d’apprentissage doit être judicieusement choisi : il doit non seulement posséder le bon profil mais doit aussi savoir faire preuve de beaucoup de patience et d’une grande propension à transmettre son savoir.

 

En quoi les développeurs facilitent l’apprentissage pour les entreprises ?

L’apprentissage peut solutionner les problèmes de recrutement dans beaucoup de métiers en tension : les développeurs rapprochent ainsi le monde de la formation et le monde de l’entreprise en accompagnant l’entreprise dans le recrutement des jeunes et dans les démarches administratives.

‘Le sourcing aujourd’hui est de plus en plus difficile. Les entreprises sont sensibilisées à l’apprentissage et à l’alternance, elles sont souvent demandeuses mais sur certains métiers, les futurs apprentis sont difficiles à identifier et à mobiliser’, constate Philippe Dierick. De nombreux évènements, comme ‘les mercredis de l’apprentissage’ initiés par la CCI, permettent de présenter le dispositif à des petits groupes de jeunes.

+ de 900
contrats signés
en 2018

L’année dernière, plus de 900 contrats d’apprentissage ont été signés grâce à l’action des développeurs de la CCI Hauts-de-France, ce qui était largement au-dessus des objectifs fixés par le Conseil régional qui finance l’action avec le Fonds Social Européen (FSE).

titres
ou diplômes,
quelles différences ?

L’ apprentissage permet d’accéder par la formation en alternance aux diplômes et aux titres.

  • Le diplôme d’Etat est reconnu par l’Etat, l’Education nationale ou certains ministères comme l’Agriculture.
  • Les titres sont reconnus par le RNCP (registre national des certifications professionnelles). Les titres sont très demandés par les entreprises. Par exemple, le titre de responsable commercial est délivré au terme d’une formation ultra pratique, basée sur de l’opérationnel pour former des chefs de ventes.
    Les titres répondent aux besoins des entreprises qui souhaitent une formation très pratique et opérationnelle rapidement. A travers des réseaux, comme Negoventis, la CCI propose des cycles de formation de bac + 2 à bac + 3 dans les métiers du commerce, de l’hôtellerie restauration et du tourisme.
Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button