Canal Seine-Nord : comment saisir les opportunités quand on est une entreprise régionale ?

Le chantier du siècle démarre d’ici quelques semaines. Les institutions régionales sont bien décidées à donner toutes les chances aux TPE et PME régionales de remporter les appels d’offres lancés par la Société du Canal Seine-Nord Europe (SCSNE). Formations, recrutements, aides à la clause d’insertion, avances remboursables ou prises de participation, mise en réseau et partenariats : rien n’a été laissé au hasard.

‘Enfin ! Après des années de travail commun, nous entrons désormais dans l’opérationnel’, se réjouit Philippe Hourdain, à la tête de la CCI Hauts-de-France, qui considère ce chantier ‘comme un plan de relance à lui tout seul : les possibilités de marchés sont absolument extraordinaires’.

Pour les entreprises, cela représente 3,5 milliards d’euros de marché à se partager.

Les premiers travaux commenceront d’ici quelques semaines : des milliers d’opportunités de business sont donc à saisir dès maintenant. La CCI Hauts-de-France, en partenariat avec la Société du Canal, la Région Hauts-de-France et Pôle Emploi, a détaillé tous les outils mis à disposition des entreprises afin qu’elles participent pleinement au creusement et à l’aménagement des 107 kilomètres de canal entre Compiègne dans l’Oise et Aubencheul-au-Bac dans le Nord.

La démarche Grand Chantier s’articule autour de cinq dispositifs thématiques : Canal Entreprises dédié à l’accompagnement des entreprises ; Canal Emploi, Canal Formation et Canal Solidaire en matière d’emploi local et d’insertion professionnelle ; Canal Accueil pour le développement territorial, en lien avec les besoins du chantier.

Avec Canal Entreprises, la CCI veut informer les chefs d’entreprises sur les opportunités

Il va falloir en effet construire des ports intérieurs (Noyon, Marquion, Péronne et Nesle), 60 ponts, 6 grandes écluses, 3 ponts à canaux et aménager pas moins de 700 hectares ! Sans oublier toute la logistique connexe pour approvisionner et sécuriser les chantiers, héberger et restaurer les équipes tout au long de la progression du chantier… qui durera près de huit ans.

‘Beaucoup de travaux mais nous le souhaitons également, beaucoup de travail pour les entreprises régionales’, a rappelé Xavier Bertrand, président de la Région Hauts-de-France mais aussi président du Conseil de surveillance de la Société du Canal Seine-Nord Europe (SCSNE).

Pour connaître les opportunités d’affaires, le tout nouveau site CCI BUSINESS HAUTS-DE-FRANCE va ouvrir d’ici quelques semaines une communauté dédiée au Canal Seine Nord : le portail, lancé par la CCI au service du business des entreprises, référencera les entreprises intéressées et permettra une mise en relation, afin qu’elles puissent répondre à des appels d’offres, en misant si besoin sur la complémentarité de leurs expertises via un groupement. Des notifications par mail seront envoyées régulièrement après inscription pour informer sur les enjeux du projet, le calendrier du chantier, les nouveaux appels d’offres de la Société du Canal Seine-Nord Europe, les opportunités de marché en sous-traitance, les dispositifs d’accompagnement, les perspectives de développement en lien avec l’exploitation du Canal, etc.

Canal Emploi, Canal Formation : pour les emplois de demain

Les entreprises attributaires de marchés, ou positionnées sur les besoins du Canal, pourront être accompagnées pour adapter leurs ressources humaines aux besoins du projet et permettre à leurs salariés d’atteindre le niveau de compétences requis. Pour ce qui est des recrutements, le dispositif Canal Emploi, avec Pôle Emploi va répondre à trois enjeux majeurs : ‘Lister les compétences et préparer les profils d’actifs de la région ; aider les entreprises à trouver le bon candidat au bon moment ; coordonner l’ensemble des moyens (formation, embauche, logement, etc.)’, souligne Bruno Cottenet, coordinateur régional du Canal Seine Nord Europe pour Pôle Emploi. Une adresse mail unique a été mise en place : canal-emploi@pole-emploi.fr

Pour faciliter l’intégration des clauses d’insertion par l’activité économique (CIAE), obligatoires dans les appels d’offres, le dispositif Canal Solidaire a mobilisé un coordinateur départemental référent pour chaque marché clausé grand-chantier.csne@scsne.fr‘afin d’aider à assurer la réalisation de la condition d’exécution contractualisée et la rendre la plus simple possible’, assure Pascale Bantegnies, représentante des six conseils départementaux (Nord, Pas-de-Calais, Somme et Oise, Aisne et Val d’Oise). ‘La démarche Canal Solidaire, engagée depuis février 2019, a présenté des ‘résultats très encourageants : les entreprises sont plutôt satisfaites de l’accompagnement’. Les Départements ont d’ores et déjà mis en place des aides à l’emploi, comme le financement de Contrats Initiatives Emploi (CIE) dans le Nord, et mis à disposition un guide méthodologique, les Cahiers du Canal solidaire.

La démarche Grand Chantier

Les plannings prévisionnels des marchés publics seront mis à jour tous les trimestres, avec pour objectif de donner une visibilité sur deux ans. En amont de la publication des appels d’offres, la Société du canal Seine Nord a entamé un dialogue avec les entreprises régionales, afin de préparer au mieux marchés et allotissements. C’est l’action baptisée «Démarche Grand Chantier», copilotée par l’État et la Région Hauts-de-France et associant tous les partenaires locaux de l’emploi, de la formation, de l’insertion et du développement économique de la région.

La CCI organisera 6 matinales de la commande publique cette année, d’abord dans les cinq territoires Hainaut, Littoral, Aisne, Grand Lille et Oise puis à l’échelle des Hauts-de-France en fin d’année, afin de mettre en réseau les entreprises régionales et les connecter à la Société du Canal, tout en répondant à leurs questions.

‘L’enjeu est aussi de former les plus petites entreprises à la commande publique, à travers trois modules de formations, dispensés via une vingtaine de sessions par an partout dans la région’, souligne David Brusselle, Directeur général de la CCI Hauts-de-France.  ‘Nous n’avons pas oublié les PME’, insiste Philippe Hourdain, président de la CCI Hauts-de-France. ‘Ce plan de formation très important va leur permettre de maîtriser les règles, d’apprendre à répondre à ces appels d’offres mais aussi à se grouper pour décrocher des marchés.’

Des aides financières sont également disponibles en fonction des besoins : la Région peut accorder des avances remboursables (avec différé de remboursement) pour faciliter les achats de départ. Elle  peut aussi prendre une participation au capital de l’entreprise, pour une durée limitée, afin d’octroyer à l’entreprise une surface financière suffisante, lui permettant de répondre aux appels d’offres mais aussi d’obtenir des financements bancaires.

5 REGLES D'OR A RESPECTER PAR LES ENTREPRISES

Pour devenir l’un des acteurs de la réalisation du chantier, les entreprises candidates doivent

Respecter scrupuleusement les délais et les coûts annoncés

Procéder aux recrutements en respectant les clauses sociales des marchés et en s’appuyant sur les dispositifs de la démarche Grand Chantier

Mettre en œuvre les indispensables mesures de sécurité sur le chantier

Mettre en avant leur capacité d’innovation environnementale et énergétique

Adopter une démarche partenariale avec la Société du Canal Seine-Nord Europe, reposant sur la transparence et la confiance

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous autorisez la CCI à publier, reproduire, utiliser votre avis dans le cadre de sa communication.

Contactez-nous Nous sommes là pour vous
Estienne LEMAIRE Chef de Projets Industrie – Développement filières et courants d’affaires Contacter par email

A lire également

aménagement - immobilier

Locaux professionnels : ils ont choisi un village d’entreprises à Calais

Les tous premiers signataires de ce projet immobilier, ce sont Nicolas et Alexis Decriem. Les co-fondateurs d’Acreoo, qui propose un ...

conjoncture - économie

L’immobilier d’entreprise de la métropole lilloise : résultats 2020

Etabli à 138 751 m² pour 2020, le marché lillois subit une baisse de moitié de son volume par rapport ...

reachstaker port de béthune

Port de Béthune : 2 ans de travaux et de nouvelles perspectives de développement !

Quai allongé, aménagement d'un terminal conteneurs, réfection de l'ensemble des voiries, ... le Port de Béthune a fait peau neuve.

Découvrez aussi ces solutions

Offre immobilière et foncière sur le territoire de l’Aisne

Vous recherchez un bien immobilier ? Vous voulez construire votre bâtiment ? Nos solutions sont adaptées à chaque étape de ...

Découvrez cette solution

Offre immobilière et foncière sur le territoire de la Somme

Vous recherchez un entrepôt, un local, des bureaux ou encore un terrain à la location ou à l’achat ? La ...

Découvrez cette solution

Mise à jour de votre carte de professionnel de l’immobilier

Les documents et démarches pour mettre à jour votre carte de professionnel de l'immobilier.

Découvrez cette solution