Comment recruter sans CV ?

Comment recrute sans cv

Recruter sans CV, c’est-à-dire sans CV et sans lettre de motivation : et si c’était la solution pour diversifier les talents de son entreprise ? Exit les annonces de recrutement et les entretiens d’embauche traditionnels, pour ne pas pénaliser des candidats motivés qui n’auraient pas su mettre en forme leur CV, certains sourcings et cabinets de recrutement décident de faire l’impasse sur le curriculum-vitae.

Quels sont ces nouveaux types de recrutement ?

Le recrutement par simulation

Pôle Emploi a été l’un des premiers à proposer des recrutements par habileté : l’exercice consiste à faire effectuer certaines tâches bien précises pour mesurer la pertinence de l’expérience professionnelle. Mais cela reste valable pour des métiers très manuels comme par exemple livreur, un profil qui doit être capable de ranger minutieusement une camionnette par exemple et de ne pas se tromper dans les noms et les numéros de colis. Le test proposé par Pôle Emploi pour tester les capacités se limite à des classements de cubes de diverses couleurs dans des cases différentes.

 L’entretien immersif

L’entretien va commencer par une série de questions visant à cerner, premièrement les compétences de chaque candidat, son savoir-faire, son parcours professionnel mais également sa personnalité, son savoir-être. Souvent, dans ce processus d’embauche, une mise en situation avec un cas pratique permet de voir en direct les réactions. Il n’est pas non plus inutile de débriefer avec les futurs collègues, les supérieurs hiérarchiques et les ressources humaines.

Le questionnaire de personnalité

Pour cibler idéalement le profil recherché, certaines entreprises recourent à des tests de personnalité qui alignent un nombre plus ou moins grand de questions visant à évaluer précisément les compétences et l’attitude des nouveaux talents mais surtout son adéquation à la culture d’entreprise. Souvent, les questionnaires sont bâtis à partir de personnes travaillant déjà dans l’entreprise et considérées comme des modèles.

 

Le job dating

Doit-on encore présenter le job dating ? Cet entretien d’embauche ‘express’ dure entre 7 et 10 minutes et permet de se faire une première impression sur le potentiel de la personne en face de soi, haut potentiel… ou mauvaise embauche. C’est un effort qui peut se révéler assez intense pour le recruteur qui va ainsi rencontrer plusieurs dizaines de personnes dans un temps très court : la concentration est donc de mise ! Mais à la clef, l’entreprise est assuré d’avoir accès un certain vivier de profils.

Le matching via internet

Bien sûr, le terme ‘matching’ peut faire penser aux rencontres amoureuses en ligne. En matière de politique de recrutement, c’est exactement le même principe ! Des logiciels d’e-recrutement permettent de détecter les meilleurs candidats, à partir d’un référentiel structuré et d’un processus de recrutement très abouti, afin de ‘matcher’ entre les qualifications, les compétences d’un côté et les besoins de l’autre.

Pourquoi recruter sans CV ?

D'abord parce qu'un CV ne met pas vraiment en lumière la détermination du candidat...

Certes, le CV permet d’avoir un maximum d’informations en un minimum de temps, contrairement à un entretien téléphonique. Mais un profil, dont les compétences correspondent au poste, pourrait être injustement écarté en cas de mauvais CV (ou de mauvais choix dans les expériences à mettre en valeur). Surtout, le CV ne met pas vraiment en lumière la détermination du candidat (même avec une lettre de motivation !) alors que parfois, les recruteurs devraient privilégier des candidatures aux compétences techniques moins solides mais prêtes à tout pour décrocher une promesse d’embauche. Reste qu’il restera quand même à porter une certaine attention aux candidatures spontanées.

Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button