Comment booster son entreprise de plus de 3 ans ?

Une fois l’entreprise créée, le pilotage quotidien fait parfois perdre de vue l’essentiel, dans des domaines aussi importants que la gestion, les ressources humaines, la performance commerciale ou encore la relation client, la transition numérique et même la transmission.

Booster ‘relation clients’
ou comment développer votre activité en valorisant votre savoir-faire et en maximisant l’expérience vécue par votre client

Virginie Guillemant a créé en 2010 la société arrageoise Izimôme qui propose une solution de garde d’enfants sur mesure à domicile. Après 9 ans d’activité, elle a décidé de prendre le temps de se poser pour mieux faire le point sur son business.

Elle a choisi le booster Relation Client, qui ne lui a coûté que 150 euros HT, grâce à la prise en charge du conseil régional Hauts-de-France. A travers un référentiel qui a fait ses preuves, elle a pu évaluer avec un conseiller le parcours client proposé, en visualisant plus clairement les points positifs et négatifs. ‘Le fait de permettre à un organisme extérieur d’analyser un service permet également de pouvoir nous positionner, améliorer les points négatifs et encourager les vecteurs de progrès’, résume Virginie Guillemant.

Elle a même pu décrocher un label Qualité Commerce : c’est l’ensemble de son image de marque qui a été renforcée.

Booster ‘numérique’
ou comment doper vos ventes sur le web

Le magasin Au Rouet, situé sur la place de Saint-Quentin, est la dernière mercerie de la ville. En sachant remettre en question sa manière de communiquer à la lumière des réseaux sociaux et du digital, la gérante, Anne Plessiez a pu développer le trafic en point de vente. Le booster numérique lui a d’abord permis de vérifier la pertinence de son site internet et surtout comprendre les grands enjeux d’un bon référencement.

 ‘J’ai pris conscience que la qualité de l’image est extrêmement importante, j’ai notamment appris à cadrer une photo et à la retailler correctement’, explique la commerçante. La commerçante a structuré une base de données (en la segmentant correctement), afin de garder le contact avec ses clients, que ce soit par mail ou SMS. Sa première campagne emailing a été un succès. Et le Facebook de la mercerie attire désormais de nouveaux clients.

‘C’était important de prendre le temps de revoir la stratégie digitale, ça a véritablement reboosté l’entreprise’, conclut-elle.

Dans un autre registre, Geonord, bureau d’études indépendant d’études environnementales, au service des agriculteurs, des collectivités, des industries et des particuliers, basé à Anzin-Saint-Aubin près d’Arras, a également suivi un booster numérique. Première étape, le conseiller a passé en revue les forces et les faiblesses de la communication digitale de l’entreprise, qui officie majoritairement en B to B.

Deuxième étape : un plan d’actions a été mis en place. Le site internet de Geonord a fait peau neuve. ‘Les échanges avec Julie Marsol, la conseillère numérique de la CCI, ont été précieux, autant pour avancer sur la conception et la rédaction que sur l’articulation du site internet’, souligne Laurence Denis, la gérante de l’entreprise.

Geonord a également créé une page Linkedln, avec un vrai travail d’équipe autour de la publication des contenus. ‘Nous avons mis en place un WhatsApp pour faire remonter les informations et acquérir le réflexe de faire une vidéo ou de prendre une photo sur le terrain, que ce soit pour une mission ou un salon’.

Car créer une page sur un réseau social, c’est bien : bien l’alimenter, c’est mieux ! 

Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button