Chef d’entreprise : trois aides pour anticiper les difficultés de trésorerie

76% des entreprises en Hauts-de-France subissent un impact fort ou modéré de la hausse des coûts de l’énergie qui affecte notamment leur trésorerie. Sont particulièrement concernés le commerce de détail, le transport et la logistique, les services aux particuliers ou encore l’hôtellerie-Restauration. Une possible hausse des défaillances d’entreprises est donc à craindre… Vous êtes une Tpe ou Pme et vous faites face à ce genre de difficulté ? Vous êtes basés en Nord-Pas-de-Calais ou en Picardie (Aisne, Oise, Somme) ? Sachez que des solutions existent.

Que les difficultés de trésorerie proviennent d’une insuffisance de ressources propres, d’une sous-estimation de son business plan, de délais de paiement trop longs imposés par des clients, d’une grosse facture impayée ou même d’un endettement trop élevé, le manque d’argent sur les comptes bancaires pour payer les fournisseurs reste l’une des principales raisons des défaillances d’entreprises.

Dans le contexte actuel, il faut également apprendre à gérer l’augmentation du coût des matières premières, la hausse des prix du transport, l’augmentation du coût de l’énergie, le recul du pouvoir d’achat des ménages mais également, les difficultés de recrutement, d’approvisionnement, des niveaux de stocks élevés et le prix de l’énergie qui explose… Avant d’en arriver à ces situations, des solutions existent !

Mobiliser une aide financière avec Hauts-de-France Prévention

Le fonds Hauts-de-France Prévention a été créé par la CCI et la Région Hauts-de-France pour obtenir un renforcement temporaire de sa trésorerie face à des difficultés passagères.

Les entreprises de plus de dix salariés peuvent ainsi bénéficier d’une avance remboursable, allant de 50.000 à 300.000 en fonction de votre entreprise. La durée de remboursement est de cinq ans maximum, schant qu’il existe la possibilité de mettre en place un différé d’un an de franchise de remboursement du capital. Un conseiller ‘Hauts-de-France Prévention’ vous accompagnera à chaque étape, notamment celle du co-financement obligatoire, pour préparer votre dossier de présentation (résumant l’historique, les clients, les fournisseurs, la création de valeur, les faits marquants), l’étude détaillée de trois derniers bilans, la présentation de votre dossier en comité d’engagement pour décision.

Faire appel au Groupement de Prévention Agréé (GPA) Hauts-de-France

Cette structure reconnue par la Préfecture, permet d’aider gratuitement les dirigeants à faire face aux difficultés, en toute confidentialité.

‘Il faut réagir dès les premières difficultés et oser en parler’, résume Jacques TIMMERMAN, ancien juge du tribunal de commerce de Lille Métropole (président de la Chambre d’ouverture des procédures collectives) et surtout chef d’entreprise pendant 45 ans, membre fondateur du GPA Hauts-de-France. L’objectif est de passer en revue tous les postes d’achats-dépenses dans un premier temps : coût des matières premières, dépenses énergétiques, état des pertes (qu’il s’agisse de péremption de produits frais ou de vol dans la caisse), niveau des investissements et des salaires, pourcentage de rentabilité : parfois, un seul petit grain de sable vient gripper un fonctionnement pourtant bien huilé.

‘Il existe des dispositifs comme le mandat ad hoc et la conciliation, qui affichent un taux de réussite de 70% à 80%, quand la demande en est faite avant l’état de cessation des paiements, c’est-à-dire, dès les premières difficultés financières’, poursuit l’ancien magistrat. L’objectif numéro 1 est bien sûr d’éviter la procédure collective et surtout la liquidation judiciaire.

Demander un fonds de premier secours

Le Fonds régional 1er secours intervient dès lors que l’entreprise est confrontée à des difficultés, comme par exemple à une baisse importante de chiffre d’affaires (-15% sur six mois minimum), des factures irrécupérables représentant au moins 5% du chiffre d’affaires, une augmentation significative du besoin en fonds de roulement d’au moins 15% ou encore à des problèmes de trésorerie.

Ce dispositif s’adresse aux entreprises ayant au moins 3 ans d’existence, réalisant moins de 50.000 euros de chiffre d’affaires et de moins de 25 salariés. Les entreprises peuvent bénéficier d’une aide sous forme d’un prêt remboursable de 5.000 à 50.000 euros, avec un plancher à 1,50%. Le prêt est remboursable sur une durée de 36 mois (dont 6 mois de différé de remboursement).

Les difficultés en chiffres et les secteurs touchés

Dans la région Hauts-de-France, les défaillances s’accroissent fortement : 2365 faillites ont été enregistrées entre janvier et septembre 2022 soit 1160 défaillances de plus par rapport à la même période de l’année 2020, notamment dans les secteurs du BTP, du commerce de détail et des hôtels-cafés-restaurants.

Vous souhaitez bénéficier d’un conseil personnalisé ?

Contactez dès aujourd’hui votre conseiller CCI Hauts-de-France, dans le Nord, le Pas-de-Calais, l’Oise, la Somme ou l’Aisne, afin qu’il vous guide et puisse mettre en place avec vous un plan d’actions, parmi le large panel de solutions CCI pour les petites et moyennes entreprises. Chaque cas est unique et seul un conseil sur mesure permettra de vous tirer de cette mauvaise passe et de renouer avec la croissance.

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous autorisez la CCI à publier, reproduire, utiliser votre avis dans le cadre de sa communication.

Contactez-nous Contactez-nous
Nicolas Kaczmarek Contacter par email
Christian Pollet Contacter par email
Djibril Diaw Conseiller en financement Contacter par email
Delphine Coopman Contacter par email
Stéphane Laforce Contacter par email
François Lemaitre Contacter par email

A lire également

finance

Hauts-de-France Prévention : comment cette avance remboursable a permis de consolider financièrement 130 entreprises

Au total, ce sont 17 millions d’euros qui ont été décaissés, permettant à ces 130 entreprises aidées de sauvegarder près ...

finance

Investissement industriel chez Deceuninck : une subvention pour deux lignes de production

Face aux nombreux dispositifs de financements existants, aux montages de dossiers parfois complexes, comment s'y retrouver quand on est dirigeant

finance

Comment cette TPE a bénéficié d’une avance remboursable pour renforcer sa trésorerie

Il arrive parfois que le marché « se retourne ». Qu’un contexte économique change complètement la donne. Au point de ...

Découvrez aussi ces solutions

Diagnostic rev3 financement

Un accompagnement pour vous permettre de valider, ou pas, la faisabilité financière de votre projet de développement rev3

Découvrez cette solution

Recherche de financement rev3

Un accompagnement pour vous aider à identifier et à décrocher les financements nécessaires à votre projet de développement rev3.

Découvrez cette solution

Diagnostic financier

Une équipe de spécialistes pour vous apporter un regard neutre et objectif sur la situation financière de votre entreprise.

Découvrez cette solution