Challenge de la mobilité Hauts-de-France : l’exemple de Bayer, lauréate de la catégorie télétravail

Nos experts sont là pour vous en dire plus
Houda ADALBERON-MAJDOUB Aménagement du territoire et mobilité

Grand Lille

03 20 63 78 21

Au sein du site tertiaire de Bayer à Loos, un plan de déplacement en entreprise a été instauré dès 2016. Nathalie Deleglise, référente de ce PDE, revient sur cette initiative pour inciter les salariés à se déplacer autrement, dans le cadre du Challenge de la mobilité 2019.

C’était l’un des temps fort de la rentrée 2018 chez Bayer : le challenge mobilité. « A l’approche de l’évènement, j’ai organisé des petits déjeuners dès 7h30 pour accueillir les salariés, discuter avec eux du moyen de transport utilisé le matin même, expliquer l’intérêt d’un plan de transport dans l’entreprise, etc.  Le médecin du travail est même intervenu pour parler des bienfaits de la mobilité douce aux salariés », explique Nathalie Deleglise qui a elle-même troqué sa voiture contre un abonnement de transport en commun.

Quand le Challenge Mobilité arrive, l’affichage dans les lieux de passage, les espaces de détente ou les ascenseurs encouragent au choix d’un mode de transport alternatif à la voiture pour les trajets domicile-travail, comme la marche, le vélo, les transports en commun, le co-voiturage et même le télétravail. « En termes d’animation, j’avais repris le quizz mis en ligne sur le site de la CCI et organisé un tirage au sort des bonnes réponses, avec des lots à gagner et un goûter de remise de prix », se souvient Nathalie Deleglise.

Et les résultats sont là ! Depuis 2016, 10,4 % des salariés ont changé leur mode de déplacement selon la dernière enquête interne réalisée au mois d’octobre 2018 par Ekodev, une société de services et de conseil en développement durable qui accompagne les entreprises et les collectivités. « Je tiens à préciser que rien ne serait possible si la direction ne soutenait pas le PDE » lance Nathalie Deleglise.

Un accord de télétravail  a été signé entre  la Direction et les partenaires sociaux en début d’année 2018. Cet accord prévoit la possibilité de demander jusqu’à 2 jours par semaine de télétravail.

« Les résultats ont TOUT DE SUITE été encourageants avec plus de 100 télétravailleurs réguliers à raison d’1 jour par semaine sur les 350 salariés sédentaires du site  » souligne la responsable du PDE qui a de ce fait décroché le prix du meilleur taux de télétravail.

Pour favoriser le télétravail, l’entreprise équipe les demandeurs de télétravail d’ordinateurs portables… et propose une hot-line en cas de problème de connexion par exemple. Les logiciels de visioconférence en ligne permettent également de participer aux réunions depuis la maison.

« Le télétravail est basé sur la confiance ;  une des valeurs de Bayer. Pour l’instant, nous n’avons aucun retour négatif, bien au contraire : travailler de chez soi permet de prendre en charge des dossiers plus complexes qui demandent une forte concentration ».

Bayer aménage aujourd’hui ses locaux en conséquence sous la direction du responsable de site, Jacques Buissart, avec la création de nouveaux espaces de travail collaboratifs conviviaux et des zones de coworking, pour les personnes amenées à intervenir ponctuellement  sur le site. Des espaces de détente seront également proposés et des salles de visioconférences renforcées dans leur technologie pour favoriser les échanges à distance. Ils seront opérationnels dès septembre 2019. Pile poil pour la semaine du Challenge Mobilité !

Pour aller plus loin :
Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button