Canal Seine Nord Europe : la CCI donne la parole aux entreprises

Nos experts sont là pour vous en dire plus
Benoît Thomas Référent offre locative Abbeville / Le Tréport

Littoral Hauts-de-France

03 22 25 99 45

Les travaux du Canal Seine Nord Europe devraient démarrer en 2021 pour s’achever en 2028 : pour la réussite de ce projet à l’échelle de la région, le GERIF (Groupement des Entreprises Régionales d’Intérêt Fluvial) et la Chambre de commerce et d’industrie des Hauts-de-France ont mené une mission « Canal Seine Nord Europe, la parole aux entreprises » ; et ont proposé 9 actions opérationnelles et les 4 préconisations concrètes. Le Canal Seine Nord Europe, prochain « chantier du siècle », va en effet construire une attractivité logistique et industrielle nouvelle pour la région Hauts-de-France. Sauf que, pour l’accompagner d’une politique ambitieuse du développement de tous les territoires, le travail à mener est considérable, notamment sur le sujet des plates-formes multimodales et plus largement le développement de l’ensemble des sites portuaires et logistiques des Hauts-de-France.

 L’esprit du Canal Seine Nord, c’était bien de relier l’Oise, historiquement plus orientée vers Paris et le Nord plus isolé de la capitale’, a rappelé Philippe Hourdain, président de la CCI Hauts-de-France et par ailleurs, vice-président de Norlink Ports. ‘La seule infrastructure du Canal Seine Nord ne sera pas suffisante mais les infrastructures greffées sur son parcours seront déterminantes dans le rassemblement des deux parties d’une même région’. ‘Le report modal est plus que déterminant pour éviter la congestion routière qui est terrible pour l’économie : là où les Belges et les Hollandais en ont fait le moteur de la transformation de leur mode de transport de marchandises, ici, nous n’en subissons que les conséquences’, souligne Bruno Fontaine, président de Norlink Ports et président de la CCI Grand Hainaut.

‘Voir que dans le schéma d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET), sorte de super scénario régional du développement de la région Hauts-de-France ces prochaines années, il n’y ait pas une seule ligne concernant le développement des plates-formes de part et d’autre du Canal Seine Nord, montre l’ampleur du problème‘ constatent les deux élus à la CCI Hauts-de-France.

Pour les entreprises, comme Amodiag Environnement, Auchan, Bonduelle, Castorama, La Redoute, Leroy Merlin, Lyreco, Mäder, Noriap, Toyota (qui ont participé à l’étude du GERIF et de la CCI via le Cercle des chargeurs), le report modal est crucial.  ‘Nous voulons être des acteurs de la transition écologique en incluant le plus possible le mode fluvial dans notre logistique‘, souligne Patrice Fitzner, directeur logistique de La Redoute‘Comme une grande partie de nos flux concernent la région parisienne et les zones de chalandises de France et du Benelux, le Canal Seine Nord représente pour nous une véritable opportunité’.

Sauf que le chargeur nordiste a besoin aujourd’hui de lisibilité :  ‘Il nous est nécessaire d’identifier les opportunités futures vis-à-vis de ce projet et de connaître le chef d’orchestre en charge du développement des activités sur les plates-formes, avec qui nous pourrions échanger sur le long terme et bâtir nos développements futurs’.

9 actions opérationnelles et 4 préconisations concrètes en détail

9 actions opérationnelles

Concernant l’organisation

  1. Création d’une plate-forme d’information et d’accès aux réseaux, avec cadastre d’infrastructures et coûts d’accès
  2. Démarche de concertation sur les services de transports multimodaux : quelles ambitions pour ce projet ?
  3. Création d’un outil de suivi des marchandises commun à l’ensemble des gestionnaires d’infrastructures
  4. Application de procédure de continuité de transport sous douanes pour les marchandises

 

Concernant l’aménagement

Le paysage pourrait être structuré par la mise en place de plate-formes conteneurs, de quais privés pour des implantations industrielles ou logistiques, de quais publics à vocation industrielle (transport de pondéreux par exemple).

  1. Construire un cadre légale facilitateur d’installation économique le long du canal
  2. Prioriser la tri-modalité des plates-formes multimodales, à savoir rail, route, fluvial
  3. Construire une base d’information des opportunités foncières
  4. Mettre en place une structure spécifique pour l’aménagement des plates-forme type syndicat mixte pour s’assurer de la bonne coordination de toutes les actions publiques
  5. Définir un mode de gouvernance des plate-formes

4 préconisations pour la directive régionale d’aménagement

  1. Lancer immédiatement, accélérer la démarche de cette directive afin que les acteurs économiques puissent se positionner
  2. Y inscrire une composante fret ferroviaire
  3. Construire une stratégie à l’échelle des Hauts-de-France (et non seulement du Canal)
  4. Inscrire les entreprises et les gestionnaires d’infrastructures dans cette stratégie
Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button