Le bilan et le compte de résultat : comprendre les grands principes

Nos experts sont là pour vous en dire plus
Sébastien Pluche Directeur Entreprendre, Transmission, Juridique, Formalités

Aisne

03 23 06 01 96 06 30 79 62 97
Laurence Delotal

Amiens-Picardie

03 22 82 22 53
Corinne Brozda

Artois

03 21 23 95 58
Nadège Cornet

Grand Hainaut

03 27 51 32 35
Anthony Gudin

Grand Lille

03 20 63 77 77
Philippe Marchand

Oise

03 44 79 80 81
Bénédicte Waymel

Littoral Hauts-de-France

03 21 46 00 00
bilan et compte de resultat

Le bilan comptable,
c’est une photographie du patrimoine de l’entreprise à un instant T 

Le bilan comptable est la différence entre ce que l’entreprise possède (actif) et ce qu’elle doit (le passif).

Dans l’actif, on va différencier l’actif long terme (immobilisé, tout ce que l’entreprise possède au long terme, comme le fonds de commerce par exemple) et l’actif court terme (circulant, à savoir le stock, les créances mais aussi le cash sur le compte bancaire ou dans la caisse).

Le passif suit le même principe : dans le passif court terme, ce sont les créances que l’entreprise a contracté auprès de l’Etat, de ses fournisseurs, des organisations sociales, etc.) et le passif long terme (apports des associés, crédits bancaires, etc.).

 

Le compte de résultat (d’exploitation)
retrace les gains ou les pertes de l’activité


Le compte de résultat est l’activité commerciale de l’entreprise. 
Il faut l’imaginer comme un entonnoir au sommet duquel on va trouver les produits d’exploitation (ce qui est vendu, à savoir les prestations facturées, bref tout ce qui est encaissé). Au fur et à mesure que l’on descend dans cet entonnoir, on va enlever les charges d’exploitation (matières premières, sous-traitance, services extérieurs, etc.), ce qui va donner une première idée de la marge commerciale.

En soustrayant à cette marge commerciale les impôts et taxes, l’opération va révéler la valeur ajoutée. Si l’on descend encore dans l’entonnoir et que l’on enlève les salaires ainsi que les charges sociales, va être calculé l’excédent brut d’exploitation. Une fois les dotations aux amortissements soustraits, on trouve le résultat d’exploitation. 

Le résultat courant, c’est le solde de tout ce que l’on vient de citer en comptant cette fois-ci les crédits et les frais financiers. Le résultat net (à savoir le bénéfice) sera le résultat courant auquel on a soustrait les impôts.

DEJA PERDU ?

La formation 5 jours pour entreprendre vous aidera à mettre au clair toutes ces notions avec des experts dans leurs domaines

… en faisant également le tour des questions du montage financier, du financement, du marketing et de la communication, des questions juridiques et patrimoniales, de l’anticipation et du pilotage d’activité…

Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button