Le bilan et le compte de résultat : comprendre les grands principes

bilan et compte de resultat

La comptabilité est une science exacte. Même s’il est toujours plus facile de faire analyser cette partie par un expert-comptable, le créateur d’entreprise doit être capable de lire et de comprendre les grandes notions, qu’il s’agisse de fiscalité, de financer son développement ou de développer son business. Maitriser ces notions constituent même des étapes essentielles pour établir les besoins de l’entreprise nouvellement créée, vérifier la bonne gestion et élaborer les fondamentaux de sa vie future.

Le bilan comptable,
c’est une photographie du patrimoine de l’entreprise à un instant T 

Le bilan comptable est la différence entre ce que l’entreprise possède (actif) et ce qu’elle doit (le passif).

Dans l’actif, on va différencier l’actif long terme (immobilisé, tout ce que l’entreprise possède au long terme, comme le fonds de commerce par exemple) et l’actif court terme (circulant, à savoir le stock, les créances mais aussi le cash sur le compte bancaire ou dans la caisse).

Le passif suit le même principe : dans le passif court terme, ce sont les créances que l’entreprise a contracté auprès de l’Etat, de ses fournisseurs, des organisations sociales, etc.) et le passif long terme (apports des associés, crédits bancaires, etc.).

Le compte de résultat (d’exploitation)
retrace les gains ou les pertes de l’activité


Le compte de résultat est l’activité commerciale de l’entreprise. 
Il faut l’imaginer comme un entonnoir au sommet duquel on va trouver les produits d’exploitation (ce qui est vendu, à savoir les prestations facturées, bref tout ce qui est encaissé). Au fur et à mesure que l’on descend dans cet entonnoir, on va enlever les charges d’exploitation (matières premières, sous-traitance, services extérieurs, etc.), ce qui va donner une première idée de la marge commerciale.

En soustrayant à cette marge commerciale les impôts et taxes, l’opération va révéler la valeur ajoutée. Si l’on descend encore dans l’entonnoir et que l’on enlève les salaires ainsi que les charges sociales, va être calculé l’excédent brut d’exploitation. Une fois les dotations aux amortissements soustraits, on trouve le résultat d’exploitation. 

Le résultat courant, c’est le solde de tout ce que l’on vient de citer en comptant cette fois-ci les crédits et les frais financiers. Le résultat net (à savoir le bénéfice) sera le résultat courant auquel on a soustrait les impôts.

Intéressé par la création d'entreprise ?

La formation 5 jours pour entreprendre vous aidera à mettre au clair toutes ces notions avec des experts dans leurs domaines

… en faisant également le tour des questions du montage financier, du financement, du marketing et de la communication, des questions juridiques et patrimoniales, de l’anticipation et du pilotage d’activité…

Contactez-nous Nous sommes là pour vous
Nicolas Kaczmarek Contacter par email
Laurence Delotal Contacter par email
Corinne Brozda Contacter par email
Marina Escano Contacter par email
Anthony Gudin Contacter par email
Philippe Marchand Contacter par email
Bénédicte Waymel Contacter par email

Découvrez aussi ces solutions

Formation 5 jours pour Reprendre

5 jours de formation avec l'accompagnement d'un intervenant spécialisé pour acquérir les outils et connaissances essentiels à la conduite de ...

Découvrez cette solution

A lire également

création - reprise

Je crée une entreprise avec des associés : quelle forme juridique choisir ?

Si vous souhaitez entreprendre à plusieurs, que les investissements de départ sont relativement importants, il va falloir commencer par créer ...

création - reprise

1ères lignes – Le podcast de celles qui font bouger les lignes

Premières lignes, c’est le podcast de celles qui font bouger les lignes sur les Hauts-de-France. Ces femmes entreprenantes se sont ...

création - reprise

Je crée mon entreprise tout seul, quelle forme juridique choisir ?

Si 65% des créateurs d’entreprises ont choisi la micro-entreprise (ex-auto-entreprise) pour créer en 2020, cela n’en fait pas la forme juridique ...