Comment ADC Couverture innove grâce au design ?

Nos conseillers sont là pour vous en dire plus
Sophie Pons Conseiller Industrie et service à l'industrie

Grand Hainaut

03 27 51 32 67 06 75 18 15 05
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPrint this pageEmail this to someone

A quoi reconnaît-on une bonne innovation ? Peut-être quand on se demande « mais pourquoi donc n’a-t-elle pas été inventée avant ? ».
ADC Couverture, société du Cambrésis, dirigée par Alban Dobremetz, compte révolutionner le design de vos murs.

L’Observeur du design, qui repère les réalisations innovantes grâce au design, ne s’y est pas trompé. En décembre, à Paris, à la bibliothèque Pompidou, en compagnie de la SNCF, de Bose ou de Dyson -excusez du peu ! -, une petite société nordiste de douze salariés a reçu sa labellisation en présence du Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances, Benjamin Griveaux : ADC Couverture.

ADC couverture

Un système de bardage amovible innovant

Pourquoi ADC Couverture participait-elle à cette soirée ? La société de Beauvois-en-Cambrésis qui installe des couvertures pour particuliers, industriels ou collectivités locales, travaille sur une nouveauté alliant design et innovation : un système de bardage amovible.« D’habitude, on ne peut pas changer le bardage de nos murs, on en a pour 20 ans, rappelle Alban Dobremetz, le gérant. Un jour, j’ai raté une vente auprès d’une cliente à cause de ce côté « définitif ». En rentrant chez moi, ma femme avait changé la disposition du canapé. Je me suis dit : et pourquoi ne pas faire la même chose avec le bardage ? ».

Systèmes de cassettes

Concrètement, ce nouveau système fonctionne avec des cassettes : en métal, bois, pierre, panneaux photovoltaïques, pour des plantes… Chacune est démontable en quelques clics et peut se fixer à un autre endroit dès la seconde suivante. « Pour des plantes par exemple, l’hiver, vous pouvez rentrer les cassettes de celles qui ne supportent pas le froid… Tout est interchangeable…» Et échangeable ! Un site sous forme de banque d’échanges verra le jour pour récupérer les bardages.

Mise sur le marché dès 2019

Cette idée novatrice qui permet de personnaliser ses murs à outrance a nécessité une première phase de protection des brevets l’an dernier. Désormais, ADC Couverture s’attaque aux prototypes en espérant une mise sur le marché début 2019. Pour cela, elle aura besoin de partenaires, de préférence en région (elle bénéficie pour le moment de 190 000 euros de la BPI), le dirigeant misant sur le local… pour viser l’international : « On souhaite décoller très fort dès le départ. Le produit le mérite ».

Pour aller plus loin :
Group 22iconlinkedin-logo (3)GroupGroup 17noun_518918twitter-logo-on-black-background (2)Shapeyoutube-play-button