Pour créer son bar à jeux, il a tout plaqué

20000 lieux sous les bieres, bar à jeux, Arras

Il a d’abord été gendarme pendant 17 ans. Puis technico-commercial dans le milieu industriel. Jean-François Dumont (en bas à droite de la photo), habitué des grands écarts et passionné de jeux, a décidé d’ouvrir un bar à jeux, en plein centre-ville d’Arras.

Le nom résonne comme une aventure de Jules Verne : 20 000 jeux sous les bières en référence à l’écrivain amiénois. La décoration se veut résolument « steampunk », inspiré du courant littéraire lié à la première révolution industrielle du XIXe siècle en Grande-Bretagne, son charbon et sa vapeur. Ici, une pieuvre métallique géante. Là, un portrait de Jules Verne. Et surtout, près de 500 jeux de sociétés différents. « Le concept de bar à jeux existe depuis dix ou quinze ans maintenant : comme j’ai toujours joué à de nombreux jeux de société et que j’adore ça, le déclic est venu de mes amis, qui m’ont dit que cette activité me conviendrait parfaitement », raconte Jean-François Dumont. L’idée a commencé à germer oui mais comment ouvrir un bar ?

Un accompagnement de A jusqu’à Z

Jean-François Dumont a d’abord commencé par suivre un atelier CCI dédié à la création d’entreprise.  « La CCI m’a ensuite aidé dans tous les aspects de la création : le montage du dossier, le business plan, les retours d’expériences, etc. J’ai été véritablement épaulé, coaché à chaque étape pour en arriver à ce résultat », se réjouit le créateur. Le dossier « béton » a également permis d’obtenir le financement nécessaire pour aménager le bar et le mettre aux normes. « J’ai été suivi par ma banque et j’ai également obtenu un prêt d’honneur », résume le patron de bar.

Jean-François Dumont avait en parallèle apprivoisé le monde de l’entreprise au cours d’un stage baptisé 5 jours pour entreprendre, abordant tour à tour le business model, la communication et le marketing, la gestion financière, le pilotage de l’activité, le financement, les assurances, etc. Ce stage « parfait et intense » proposé par la CCI passe en revue tous les sujets qu’une chef d’entreprise doit maîtriser. Et il y en a, d’autant plus que l’activité liée au débit de boissons à consommer sur place (la vente d’alcool, autorisée par une licence IV, est extrêmement réglementée).

bar à jeux arras
bar à jeux Arras

« Il faut devoir tout justifier de bout en bout, que ce soit la formation au permis d’exploitation, la protection des mineurs, l’hygiène alimentaire, les règlementations par rapport à l’accessibilité, à l’incendie, à la diffusion de musique amplifiée, les déclarations préalables, etc. », raconte le créateur d’entreprise. On entend beaucoup parler de simplifications mais on multiplie par dix les difficultés. Heureusement que la CCI m’a beaucoup aidé».

Il a fallu aussi trouver le bon emplacement, un « numéro 1 » dans le jargon de l’immobilier commercial, à savoir sur la Grand’Place d’Arras. Et aussi avoir le feu vert de tout un tas d’administrations, à commencer par l’architecte des bâtiments de France pour la pose de l’enseigne. Dès l’ouverture, Jean-François Dumont a été assez satisfait de la fréquentation. « J’ai eu de la chance d’avoir une assez bonne couverture médiatique, en passant notamment à TF1 et dans La Voix du Nord mais j’ai également suivi un atelier Starter Numérique dédié à la digitalisation marketing, afin de mieux maîtriser les réseaux sociaux comme Facebook ».

Vous avez une idée, un projet de création ou de reprise d’entreprise ?

Vous avez besoin de faire le point sur votre projet, de bénéficier de conseils personnalisés, d’être guidé(e) dans l’élaboration de votre dossier économique et financier en toute confidentialité ? Prenez rendez-vous avec le conseiller CCI le plus proche de chez vous ! Il vous proposera un accompagnement sur-mesure, totalement gratuit dans le cadre du programme régional Starter.

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous autorisez la CCI à publier, reproduire, utiliser votre avis dans le cadre de sa communication.

Contactez-nous Nous sommes là pour vous
Sébastien Pluche Directeur Entreprendre, Transmission, Juridique, Formalités Contacter par email
Odile Garnier Contacter par email
Corinne Brozda Contacter par email
Marina Escano Contacter par email
Anthony Gudin Contacter par email
Bénédicte Waymel Contacter par email
Anabelle Dobronel Contacter par email

Ces événements pourraient vous intéresser

Formation « 5 jours pour entreprendre », Valenciennes

09h00 - 17h30
Valenciennes
Voir

Atelier du micro-entrepreneur

14h00 - 17h00
Amiens
Voir

Découvrez aussi ces solutions

Sessions de l’étudiant-créateur

Des cycles de conférences ou de modules de formation animés par des professionnels et dédiés à l'étudiant porteur d'idée/de projet, ...

Découvrez cette solution

Starter création

Un accompagnement personnalisé et intégralement financé, pour lancer votre projet de création !

Découvrez cette solution

Booster vos ventes en communiquant juste et efficace

La check-list des points à vérifier avant de communiquer avec efficacité et rentabilité, et les clés pour réussir !

Découvrez cette solution

A lire également

commerce

Parlons numérique : un diagnostic digital pour les commerçants

Innover, produire, vendre, communiquer : le numérique offre de multiples opportunités, que vous soyez un(e) commerçant(e), une TPE-PME ou TPI-PMI.

commerce

Commerce : comment bien choisir son emplacement ?

Elle s’est installée au numéro 2 de la rue Henri Barbusse à Amiens. Pour choisir l’emplacement de sa pâtisserie, elle ...

entreprendre

6 mois pour lancer votre activité développement durable – rev3

Un programme d’incubation “Set up and Start” pour les porteurs de projets, qui permet de structurer, de challenger et de ...