1ères lignes – Le podcast de celles qui font bouger les lignes

Premières lignes, c’est le podcast de celles qui font bouger les lignes sur les Hauts-de-France. Ces femmes entreprenantes se sont lancées dans l’aventure entrepreneuriale et vont nous partager ce qui les fait vibrer et leurs défis quotidiens.
Rencontre avec des femmes qui ont osé !

Dans ce cinquième épisode, Patricia Malterre, co-gérante de Tricotage Malterre et d’Etablissements Malterre, nous accueille dans ses locaux. Installée à Moreuil, petite commune de la Somme, elle nous dévoile les clés de sa réussite entrepreneuriale. 

La synthèse de l'épisode #5
La synthèse de l'épisode #5

« Le client achète le fil et nous nous chargeons de le transformer en maille ». Tricotage Malterre est un atelier de  production spécialisé sur le traitement du fil.

La spécificité ? Une entreprise ancrée dans le présent, entre réduction optimale du gâchis (recyclage des chutes) et production Made in France. Les circuits courts sont privilégiés et correspondent d’ailleurs à une demande exponentielle de la part des clients.

Patricia travaille avec son mari et considère que « le succès de cette entreprise part de cette collaboration ». Malgré tout, les tâches sont clairement divisées et Patricia souhaite garder une certaine indépendance professionnelle.

Elle insiste : « Je veux me prouver à moi-même que je suis capable de faire quelque chose ».
Aujourd’hui, elle peut également compter sur ses enfants (et bientôt, ses petits-enfants) pour faire grandir la société.
Une aventure familiale qui a suivi l’élan de solidarité suite à la crise sanitaire. Des milliers de masques ont été fabriqués dans les ateliers de Tricotage Malterre pour être donnés aux hôpitaux et structures du secteur social.
L’entreprise s’est serrée les coudes pour approvisionner la région sans en tirer bénéfice car « on ne gagne pas de l’argent en temps de guerre ».

L’écoute et l’adaptation sont les valeurs centrales de Tricotage Malterre : « Toute personne qui appelle ici, pour la moindre demande, on le prend pour un gros client ».

Cette ouverture permet à la société d’investir progressivement de nouveaux marchés (lingerie féminine, vêtements pour nourrissons). La clé du succès ? Un management interne alliant autorité, équité et humanité.

Bonne écoute !

Dans cet épisode, Sophie Mayeux, consultante en communication du changement, nous accueille dans ses locaux. Installée avec son mari, lui aussi entrepreneur, elle nous dévoile les clés de sa réussite entrepreneuriale.

La synthèse de l'épisode #4
La synthèse de l'épisode #4

Sophie accompagne les entreprises qui déclenchent un processus de transformation. Elle définit la stratégie de communication liée à ces mutations : comment faire pour que les collaborateurs s’engagent dans les changements de leur société ? Outre les traditionnels portraits et newsletters, elle organise des ateliers au sein des entreprises pour améliorer la cohésion d’équipe.

Pour Sophie, être entrepreneure est synonyme de liberté et d’épanouissement. Le déclic ? « Je ne trouvais plus de sens et je sentais que j’avais plein de choses à l’intérieur de moi qui n’attendaient qu’à sortir ». Elle raconte son goût pour l’exploration et la découverte de nouveaux domaines : elle a d’ailleurs créé le blog Be-Crazy! pour mettre en valeur certains parcours inspirants. Une nouvelle aventure avec la curiosité et le rêve comme valeurs cardinales.

En 2013, elle co-écrit le livre « Elles ont osé être remarquables » qu’elle résume ainsi : « Le propos était de mettre en valeur ces femmes qui avaient, un jour, osé s’engager ». Un projet construit de toutes pièces, entre lancement du crowdfunding, recherche d’un imprimeur… Fière de ce projet, elle raconte ici comment ce livre a changé la vie d’une femme ayant témoigné.

Sophie multiplie les projets divers qu’elle réussit à porter vers la réussite. La clé du succès ? « Il faut être audacieux, suivre son cœur et ses émotions ». Elle met également l’accent sur sa collaboration avec son mari photographe : leurs activités se complètent et rendent le travail plus agréable puisque « partager un succès tout seul est forcément moins drôle ».

Retrouvez Sophie Mayeux sur Linkedin pour suivre la suite de ses aventures entrepreneuriales.

Bonne écoute !

Dans ce troisième épisode, Amélie Boucher, gérante du concept store La P’tite Rebelle, nous accueille dans les locaux de sa boutique. Basée dans la petite commune de Dury, à quelques kilomètres d’Amiens, elle nous dévoile les clés de sa réussite entrepreneuriale.  

La synthèse de l'épisode #3
La synthèse de l'épisode #3
Ouvrir une boutique a toujours été un rêve pour Amélie.
 
Après un burn-out professionnel en 2017, elle est victime d’un très grave accident. Un véritable déclic pour elle, qui raconte : « Quand j’ai eu mon accident, j’ai vu mes enfants et ma vie défiler. J’ai pris conscience qu’on avait qu’une vie et qu’il ne fallait pas la passer à avoir des regrets ». 
 
Un nouveau départ pour elle, qui se lance alors dans l’entreprenariat avec la création de La P’tite Rebelle (quatre salariés aujourd’hui).
 
Amélie perçoit son entreprise comme une aventure entrepreneuriale marquée la proximité et la convivialité : « L’objectif est de garder l’esprit familial de la boutique et de l’exporter sur les réseaux ». Elle souligne l’importance de prendre soin de la clientèle, tant sur la qualité du produit que sur l’accueil en magasin.
 
Pour se faire connaître dans la région, Amélie mise sur une stratégie originale et percutante. Tous les produits en vente sont présentés sur les réseaux sociaux, par l’intermédiaire de courtes vidéos. 
 
Elle explique : « C’est une nouvelle approche du métier de commerçant qu’on a mise en place depuis le confinement ». La crise sanitaire a permis à l’équipe de revoir entièrement la stratégie de communication. 
 
Une réussite puisqueLa P’tite Rebelle qui comptabilise bientôt 6 000 abonnés. 
 
Trois ans après sa création, la jeune société est en pleine expansion. Elle peut compter une clientèle fidélisée et en accord avec les valeurs de l’entreprise : « Les clientes sont comme moi et la boutique, elles sont atypiques ». La clé du succès, selon elle ? « Savoir s’entourer, croire en soi et ne pas avoir peur de l’échec ».  
  
Bonne écoute !  

Dans ce 2e épisode, Margot Corréard, directrice générale de DiagRAMS Technologies , nous accueille dans les locaux de sa jeune startup, basée sur le campus d’EuraTechnologies à Lille. Sélectionnée dans le classement Choiseul Hauts-de-France 2021, elle nous dévoile les clés de sa réussite entrepreneuriale.  

La synthèse de l'épisode #2
La synthèse de l'épisode #2
Comment faire face à la pénurie de techniciens de maintenance dans les usines ? Comment les aider à surveiller l’état d’usure des machines ? Et surtout, comment mieux anticiper les pannes ?  
 
Pour relever ces trois défis, DiagRAMS Technologies met au service de ses clients un logiciel de maintenance prédictive. À l’aide de l’intelligence artificielle, il récupère les données internes aux machines pour détecter les incidents et prévenir les pannes. Par sa précision et son anticipation, cet outil permet d’accompagner les techniciens au cours de leurs interventions. 
 
Margot perçoit son entreprise comme une aventure entrepreneuriale marquée par l’apprentissage collectif et la curiosité : « On voit qu’on a une bonne ambiance de travail et ce qu’on délivre satisfait nos clients ». La clé du succès, selon elle ? « Avoir la niaque et être alignée avec les gens qui nous entourent, au niveau des valeurs ». Depuis 2019, l’effectif n’a cessé de grandir, passant de trois co-fondateurs à treize salariés.  
 
Implantée au sein d’un incubateur à jeunes entreprises, DiagRAMS Technologies offre la possibilité de rencontrer d’autres entrepreneurs. C’est d’ailleurs cette proximité qui a motivé Margot à lancer sa société : « Côtoyer au quotidien des entrepreneurs démystifie l’entreprenariat ». Alors que seules 21% des créateur.ice.s de startups sont des femmes, sa motivation première était d’apporter quelque chose d’utile à son échelle.
 
Deux ans plus tard, sa réussite lui permet d’envisager les choses en grand : « J’aimerai beaucoup développer l’activité en Europe puis à l’étranger ». Elle souligne toutefois que le plus important reste de garder l’ADN initial de DiagRAMS Technologies.
 
Retrouvez Margot Corréard sur LinkedIn pour suivre les mutations à  venir de DiagRAMS Technologies.
 
Bonne écoute !  

Dans ce premier épisode, Céline Hocquet, Directrice de filiale chez METAROM France, nous accueille dans son usine à Boves où sont produits des ingrédients gourmands pour les industriels agroalimentaires. Lauréate du Trophée Femme Dirigeante des Hauts-de-France, elle nous dévoile sa vision de l’entrepreneuriat.

La synthèse de l'épisode #1
La synthèse de l'épisode #1

L’industrie agroalimentaire est aujourd’hui confrontée à deux enjeux majeurs : Comment amener de la naturalité dans les produits ? Comment respecter la gourmandise sans faire de compromis avec le goût, tout en préservant les équilibres nutritionnels ? Deux défis que Metarom entend relever au quotidien.

Céline perçoit l’entreprise autrement que par la seule approche économique et rappelle qu’une réussite se fait rarement seul(e). Elle souligne cause commune pour unir les équipes et motiver chacun à déployer au mieux ses compétences. Pour cela, elle s’appuie sur une équipe dans laquelle la diversité des profils est une richesse.

La dirigeante voit en l’entrepreneur quelqu’un qui souhaite nourrir sa famille en nourrissant ses idées. Cela présuppose en amont un travail sur soi pour apprendre à se connaître.

À ce titre, le Centre des Jeunes Dirigeants lui a permis de se stimuler, se poser les bonnes questions et expérimenter.

Confiante dans la dynamique de coopération dans les rapports homme-femme, Céline accueille la transformation de la société avec optimisme : « Il y a une place pour les acteurs qui veulent changer les choses, et ces acteurs sont souvent des entrepreneurs ». Au cours des cinq prochaines années, Metarom souhaite accentuer son engagement sociétal et environnemental. Les métiers de la nutrition peuvent profiter de l’accélération de la digitalisation pour se transformer.

Retrouvez Céline Hocquet sur LinkedIn  pour suivre les évolutions du secteur de la nutrition.

Bonne écoute !

Retrouvez le podcast -1ères lignes- sur les plateformes

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous autorisez la CCI à publier, reproduire, utiliser votre avis dans le cadre de sa communication.

Contactez-nous Nous sommes là pour vous
Nathalie Delelis Direction régionale communication Contacter par email

Découvrez aussi ces solutions

Starter création

Un accompagnement personnalisé et intégralement financé, pour lancer votre projet de création !

Découvrez cette solution

Formation 5 jours pour Entreprendre

5 jours de formation pour vous préparer au métier de dirigeant et réussir le lancement de votre activité. Deux formules ...

Découvrez cette solution

Formation « créer, reprendre et gérer une entreprise »

Formation de 15 jours dédiée aux demandeurs d'emploi dans le cadre du Programme Régional Formation

Découvrez cette solution

A lire également

création - reprise

 A la recherche d’un emploi : et si vous pensiez à créer votre entreprise ?  

Créer son entreprise, devenir son propre patron : qui n’y a jamais pensé ? Pour aider à franchir le pas, qu’il s’agisse ...

Hausse de la création d'entreprise en Hauts-de-France
création - reprise

Ils ont créé leur entreprise en pleine pandémie

Si l’annonce du premier confinement a pu refroidir les ambitions des porteurs de projets, la relance est le moment idéal ...

création - reprise

Dans l’Artois, Sabrina plaque tout pour ouvrir une micro-crèche

Après avoir travaillé 15 ans comme responsable dans la grande distribution, c’est lors de la naissance de son deuxième enfant ...